Chaudières gaz Présentation du système de chauffage central

Présentation du système de chauffage central

Présentation du système de chauffage central

Le système de chauffage central, utilisé aussi bien en maison individuelle qu’en immeuble, est la garantie d’un bon confort thermique. Quels sont ses avantages ? Pourquoi opter pour ce système ? De nombreuses configurations existent grâce à la multiplicité des différents appareils compatibles. Découvrez les nombreuses solutions de chauffage central disponibles pour votre logement !

1. Le chauffage central : comment ça marche ?
2. Comment choisir son système de chauffage central ?
3. Quel est le prix de l'installation d'un chauffage central ?

Le chauffage central : comment ça marche ?

Le chauffage central : comment ça marche ?

Très répandu, le système central est la solution idéale pour gérer son chauffage et tous les radiateurs, reliés depuis un unique thermostat. En effet, celui-ci présente de nombreux avantages puisqu’il permet de gérer facilement sa consommation énergétique, tout en offrant un confort thermique de haute qualité.

Ces atouts lui permettent ainsi d’être aussi bien présent en maison individuelle qu’en immeubles, par le biais du chauffage collectif.

Les principes d’un système de chauffage central

Le système central désigne un mode de chauffage avec un générateur unique qui permet de chauffer toutes les pièces d’un logement à la température souhaitée. S’il s’agit encore souvent de chaudières au gaz ou au fioul, il est de plus en plus courant de rencontrer des pompes à chaleur. La plupart de ces installations permettent aussi d’obtenir de l’eau chaude sanitaire en plus du chauffage.

Ce système est alors chargé de répartir la chaleur au cœur du domicile, grâce à un liquide caloporteur, le plus souvent de l’eau, qui parcourt le réseau de chauffage jusqu’aux émetteurs. Ce sont ces derniers qui augmentent la température des pièces. Ils peuvent se présenter sous la forme de radiateurs, planchers chauffants ou encore ventilo-convecteurs.

Si la plupart des systèmes de chauffage centraux chauffent grâce à un combustible (bois, gaz, fioul) de plus en plus de systèmes fonctionnent avec des énergies renouvelables comme la géothermie, l’aérothermie ou le solaire.

Selon son type d’habitation (maison individuelle, appartement), il est possible de rencontrer deux formes de chauffage central :

👉 Un système individuel avec une unité de chauffage dédiée à la maison ou à l’appartement.

👉 Un système commun à tout l’immeuble, plus souvent appelé chauffage collectif. La chaleur est ainsi générée par une ou plusieurs unités pour tous les logements. La température de chauffe est alors la même pour tout le monde.

L’info IZI
Depuis le 25 octobre 2020, les immeubles équipés d’un chauffage collectif doivent obligatoirement mettre en place l’individualisation des frais de chauffage afin que chacun paie sa consommation réelle.

Les avantages et inconvénients d'un chauffage central pour la maison

Le chauffage central cumule de nombreux atouts parmi lesquels le confort et le rendement énergétique.

En effet, grâce à une répartition uniforme du circuit de chauffage, la diffusion de la chaleur est très bonne. De plus, celle-ci est régulière, permettant d’éviter les pics et baisses de température qui peuvent altérer le confort thermique. Par ailleurs, la température voulue peut facilement être gérée grâce à un thermostat central.

Un pilotage qui est parfait pour maîtriser facilement sa consommation énergétique selon son besoin en chauffage. Généralement très réactif, le système central offre un bon rendement, permettant de gagner en économies d’énergie.

Néanmoins, celui-ci peut demander de posséder un espace de stockage pour le gaz (si la chaudière n’est pas reliée au gaz de ville) ou pour le fioul, selon le combustible utilisé.

Enfin, bien qu’ayant un prix d’achat et d’installation élevé, le système central s’avère rentable sur le long terme, grâce à un coût d’utilisation faible.


🔍
Avantages et inconvénients du chauffage central

Avantages 👍 Inconvénients 👎
  • Coût faible sur le long terme

  • Confort thermique de haute qualité

  • Régulation facile de la température voulue

  • Rendement élevé
  • Investissement de départ élevé

  • Peut nécessiter un espace de stockage selon le combustible

Radiateur, plancher chauffant... Les émetteurs du système central

Les installations centrales augmentent la température intérieure des habitations grâce à de l'eau chauffée et redistribuée au cœur d'un réseau d'émetteurs.

Les plus couramment utilisés sont les radiateurs. Il sont disponibles sous plusieurs formes :

👉 Les radiateurs à haute température, souvent en fonte, où l’eau atteint les 90°C. Ils sont plus souvent présents dans des maisons anciennes et couplés à un appareil capable de chauffer l’eau à haute température.

👉 Les radiateurs à basse température dont l’eau de chauffe avoisine les 50°C. Ils sont généralement plus grands que ceux à haute température afin de pouvoir chauffer la même surface.

👉 Le plancher chauffant afin de bénéficier d’un chauffage par le sol. Celui-ci est plus souvent installé dans les maisons de plain-pied.

👉 Les ventilo-convecteurs, utilisés avec des pompes à chaleur air/air. Situés aux mêmes emplacements que les radiateurs, ces derniers soufflent de l’air chaud, ou froid lorsque la climatisation est enclenchée. Lorsqu’ils sont placés en hauteur des murs, il est plus courant de parler de splits ou unités intérieures.

Selon les habitations, il est aussi possible de cumuler les émetteurs pour bénéficier de leurs différents avantages. Ainsi, vous pouvez combiner les radiateurs et le chauffage au sol dans une maison neuve avec un étage. Au quotidien, vous profitez d’une chaleur agréable dans les pièces de séjour grâce au plancher chauffant et d’une température modulable dans les chambres situées à l’étage.

Comment choisir son système de chauffage central ?

Comment choisir son système de chauffage central ?

Fioul, gaz ou encore énergie renouvelable, le choix de son système de chauffage central dépend en grande partie de la source d’énergie que vous souhaitez utiliser. Autre point important à prendre en compte, la place dont vous disposez pour l’installation de l’appareil. De plus, selon votre type d’habitation, les réglementations ne permettent pas la mise en place de certains systèmes.

Ponctuellement, il est aussi possible d’utiliser un chauffage d’appoint en complément, afin de bénéficier temporairement d’une hausse de température très rapide ou d’une atmosphère chaleureuse.

Chaudière gaz, pompe à chaleur... Quel système principal choisir ?

S’il existe une multitude d’appareils pour le chauffage central, trois d’entre eux sont particulièrement utilisés : les chaudières au gaz, au fioul, et les différentes pompes à chaleur.

✔️ Les chaudières au gaz

Relativement répandues, ces chaudières offrent la possibilité d’être alimentées de deux façons : raccordées au réseau GRDF de gaz de ville, ou encore à des cuves individuelles, alimentées en livraison. Ainsi, il est possible de les retrouver aussi bien en maison individuelle qu’en appartement.

Néanmoins, le type de chaudière peut être différent :

👉 La Bas NOx, aussi appelée basse température, que l’on retrouve uniquement dans les appartements à la condition que l’évacuation des fumées soit adaptée.

👉 La chaudière à condensation, qui peut être installée en maison individuelle et en appartement.

Il existe ensuite plusieurs types de fonctionnement. La chaudière peut-être instantanée, elle n’a alors aucun réservoir d’eau. De format très compacte, elle est idéale pour les appartements et peut facilement être installée dans la cuisine ou la salle de bain.

Les modèles à micro-accumulation possèdent une micro réserve tampon jusqu'à 1,5L. Celles à mini-accumulation ont un volume tampon d'eau chaude sanitaire disponible immédiatement de 1,5 à 3 L, tandis que les chaudières à ballon ont des réserves d'eau chaude sanitaire disponibles, à l'usage immédiat, de 20 à 150 L.

[sliderShortcode product1="254" product2="325" product3="300"]

L’info IZI
Dans le cadre de la réglementation RE2020, le chauffage exclusivement au gaz sera interdit dans les maisons individuelles neuves, à partir de janvier 2022.

 

✔️ Les chaudières au fioul

Encore relativement utilisées, les chaudières au fioul sont reconnues pour leur efficacité et le confort thermique qu’elles offrent, notamment dans les très grandes habitations. De plus, ces dernières ont une durée de vie avoisinant les 20 ans.

Comme pour le gaz, il peut s’agir d’une chaudière à condensation ou basse température. En revanche, celles-ci nécessitent toujours de posséder un espace pour entreposer la cuve où sera stocké le fioul. Il est aussi nécessaire, chaque année, de remplir la cuve afin de posséder un stock de fioul pour passer l’hiver.

L’info IZI
Les différentes chaudières au fioul sont interdites à partir de janvier 2022, qu’il s’agisse d’une installation neuve ou d’un remplacement. Elles ne seront autorisées que dans le cadre d’un fonctionnement hybride avec une pompe à chaleur, l’usage du fioul devant être minoritaire.

 

✔️ Les pompes à chaleur

De plus en plus répandues, les pompes à chaleur utilisent des énergies renouvelables pour chauffer le réseau de chauffage.

Il existe aujourd’hui trois types de pompes à chaleur :

👉 La pompe à chaleur air/eau qui capte les calories dans l’air pour chauffer l’eau qui est distribuée dans les radiateurs ou le plancher chauffant.

👉 La pompe à chaleur air/air, ou climatisation réversible, qui capte aussi les calories dans l’air et restitue la chaleur par le biais de ventilo-convecteurs. En étant réversible, elle fait ainsi office de climatisation l’été.

👉 La pompe à chaleur géothermique, quant à elle, capte les calories dans le sol puis, comme la air/eau, chauffe l’eau du circuit de distribution.

Les pompes à chaleur de type aérothermique sont ainsi adaptées pour des appartements (avec accord de la copropriété) ou des maisons individuelles sans ou avec peu de terrain. La pompe à chaleur géothermique est un modèle plutôt adapté aux constructions neuves puisqu’elle nécessite de forer afin d’installer des capteurs horizontaux ou verticaux, selon la configuration du projet.

[sliderShortcode product1="40" product2="431" product3="484"]

 

✔️ Les chaudières biomasses

Dernière solution de chauffage central, mais bien plus rare, l’installation de la chaudière biomasse offre cependant de nombreux avantages. Fonctionnant avec du bois, des granulés ou des résidus de matières organiques, celle-ci utilise des énergies renouvelables.

Ainsi, à la différence du gaz ou du fioul, cette dernière n’est pas soumise aux variations de prix des énergies fossiles. Les prix sont de surcroît peu élevés en comparaison des autres combustibles. De plus, elle offre un rendement relativement élevé, entre 80 et 100 %.

Il existe pour le moment deux types de chaudières biomasse :

👉 Les automatiques : elles possèdent un silo qui permet une alimentation automatique des combustibles.

👉 Les manuelles : c’est à l’utilisateur de remplir la chaudière. Celle-ci prend toutefois moins de place grâce à l’absence de silo.

Deux inconvénients de ce type de chaudières apparaissent ainsi. La place qu’elles prennent, puisqu’il faut stocker les combustibles dans les deux cas, mais aussi les installations qui sont volumineuses, particulièrement pour celles avec silo. Il est ainsi nécessaire de leur réserver un minimum de 6 à 8 m².

De plus, celles-ci demandent de la manutention, qu’il s’agisse de remplir le silo ou la chaudière manuelle. Il est aussi nécessaire de vider régulièrement le bac à cendres et retirer les croûtes de combustibles du brûleur.

Bois, granulés, électrique... Les solutions de chauffage d'appoint complémentaires

Certaines installations de chauffage central sont accompagnées de chauffage d'appoint pour diverses raisons : besoin ponctuel dans une pièce, confort de la chaleur d’un feu de bois… Petit point sur les différents appareils de chauffage secondaires.

✔️ Les poêles au bois

Bien que parfois proposés comme une solution de chauffage central, les différents poêles à granulés ou au bois servent plus couramment de chauffage d’appoint. En effet, le fait qu’ils ne soient pas raccordés à un réseau de radiateur et les différentes contraintes en termes de ravitaillement, en font des systèmes plutôt utilisés ponctuellement.

De fait, qu’il s’agisse de bois ou de granulés, chacun des combustibles demande un espace de stockage important. De plus, ces appareils nécessitent d’être ravitaillés manuellement et régulièrement pour continuer à diffuser de la chaleur.

C’est pourquoi le chauffage au bois est généralement utilisé en complément d’un chauffage central. Les poêles permettent de profiter de l’atmosphère chaleureuse d’un feu de bois ou de la chaleur douce qu’ils diffusent, notamment dans un salon tout en bénéficiant du confort de son système de chauffage principal.

✔️ Le chauffage électrique

Si le chauffage électrique peut être utilisé comme un système principal, il ne s’agit néanmoins pas de chauffage central puisque chaque radiateur fonctionne individuellement.

Il est ainsi possible ponctuellement, en plus de son système central, de brancher un appareil de chauffage électrique. Cela permet d’obtenir de la chaleur dans une pièce dépourvue d’émetteurs, comme un garage, ou une pièce très peu chauffée.

Il s’agit alors le plus souvent de radiateurs à convection, la plupart étant souvent très énergivores.

Quel est le prix de l'installation d'un chauffage central ?

Quel est le prix de l'installation d'un chauffage central ?

Avec une fourchette comprise entre 8 000 et 20 000 €, le prix de l’installation d’un chauffage central dans sa totalité dépend avant tout de quatre facteurs :

👉 S’il s’agit d’une installation dans le cadre d’un projet de rénovation ou dans une construction neuve.

👉 Le type d’appareil : chaudière, pompe à chaleur…

👉 Le nombre et le type d’émetteurs choisis et le nombre qu’il faut en installer.

👉 Le temps que dure le chantier d’installation.

Vous souhaitez remplacer un ancien système de chauffage ? De nombreuses subventions existent ! En effet, en passant par un artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement), vous pouvez prétendre à MaPrimeRénov’ de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro ou encore le taux de TVA réduite à 5,5 %.


Si le chauffage central désigne le système unique qui gère le chauffage de toute l’habitation, il est indissociable des émetteurs qui restituent la chaleur. En effet, l’un ne peut fonctionner sans l’autre ! Grâce à un thermostat général qui gère l’ensemble de l’installation, cette solution de chauffage est idéale pour maîtriser sa consommation et faire des économies d’énergie.

Selon la source d’énergie pour laquelle vous souhaitez opter (gaz, fioul, renouvelable), de nombreux systèmes sont aujourd’hui disponibles. Toutefois, selon votre logement ou l’espace dont vous disposez, il peut être plus avantageux d’opter par exemple pour une pompe à chaleur. Ponctuellement, un chauffage d’appoint peut se révéler utile dans une pièce non chauffée ou pour profiter de l'atmosphère d’un feu de cheminée.

Enfin, bien que le chauffage central ait un coût d’installation élevé, des subventions de l’État sont disponibles pour vous aider dans votre projet !

 

Besoin de changer votre système de chauffage central ?

Contactez nos experts IZI by EDF ! Bénéficiez de conseils personnalisés afin de trouver l'installation qui correspond parfaitement à vos besoins.

Demander un devis

 

0 Commentaire à propos de « Présentation du système de chauffage central »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Comment choisir sa chaudière ?
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.