Les énergies Chauffage au gaz : fonctionnement, type d’appareils et coût

Chauffage au gaz : fonctionnement, type d’appareils et coût

Chauffage au gaz : fonctionnement, coûts et type d'appareils

Utilisé par près de 34 % des Français, le gaz fait partie des solutions les plus plébiscitées pour chauffer les habitations en hiver ! Pouvant être utilisée aussi bien en usage individuel qu’en collectif, ou encore pour chauffer l’eau domestique (douche, bain), cette source d’énergie dispose de fait de nombreux avantages.

Entre les différents types de gaz (naturel et propane) mais aussi de chaudières disponibles, de nombreux types d’installations sont aujourd’hui possibles. Comment acheter le système de chauffage au gaz le plus adapté à votre logement ? Pour quel coût ? Réponse dans cet article !

1. Gaz de ville, propane, collectif... Comment fonctionne le chauffage au gaz ?
2. Le chauffage central au gaz pour la maison : avantages et inconvénients
3. Quel type de chauffage au gaz serait interdit en 2022 et pourquoi ?
4. Condensation, basse température... Les différentes chaudières au gaz
5. Prix et subventions : quel est le coût d'une installation au gaz ?

Gaz de ville, propane, collectif... Comment fonctionne le chauffage au gaz ?

Le chauffage au gaz est un système central qui permet de chauffer tout un domicile par le biais d’une chaudière. Il peut aussi être utilisé pour du chauffage collectif dans un immeuble avec plusieurs habitations. Chaque logement dispose alors d'une chaudière.

Que le chauffage soit individuel ou collectif, l’alimentation en gaz de la chaudière peut provenir de plusieurs sources :

👉 Le gaz naturel : il est aussi appelé gaz de ville par abus de langage. Pour y être relié, il faut que la ville où se situe le logement soit raccordée au réseau GRDF. Il faut ensuite effectuer la demande auprès du fournisseur de gaz. Ce réseau est moins développé en zones rurales qu’en ville, d’où la confusion avec le gaz de ville.

👉 Le propane : il s'utilise lorsque le logement ne peut être raccordé au gaz naturel. Le gaz est alors stocké dans une citerne située à l’extérieur de l’habitation. Il est nécessaire d’effectuer un réapprovisionnement une fois par an pour disposer d’une quantité d'énergie suffisante.

Quelque soit la provenance, le principe reste le même : le combustible est acheminé jusqu’à la chaudière par le biais d’un conduit en cuivre, PE (polyéthylène) ou acier. Celle-ci brûle ensuite le gaz pour obtenir de la chaleur alors transmise à un fluide caloporteur, le plus souvent de l’eau. Le liquide transite ensuite dans le réseau de chauffage jusqu’aux émetteurs (radiateurs, plancher chauffant). Certaines chaudières au gaz sont aussi en capacité de fournir l’eau chaude sanitaire.

Le chauffage central au gaz pour la maison : avantages et inconvénients

Le grand succès du gaz s’explique par les nombreux atouts dont il dispose. De fait, ce combustible est une valeur sûre en termes de confort thermique. La chaleur qu’il dégage se diffuse de manière homogène dans le domicile, offrant une température confortable. Grâce aux chaudières à micro-accumulation et à ballon, la possibilité d’obtenir de l’eau chaude pour la douche ou la vaisselle est aussi un véritable plus au quotidien.

Bien qu’il s’agisse d’un combustible inflammable à manier avec précaution, l’entretien du circuit de chauffage reste simple. Un seul contrôle par an est en effet nécessaire pour le bon fonctionnement de la chaudière. Lors de cette visite, un professionnel se charge de vérifier l’état de l’ensemble du réseau. Pour plus de simplicité, nous vous conseillons d’opter pour un contrat d’entretien.

Enfin, le coût d’investissement d’une chaudière au gaz reste abordable. Si les tarifs du gaz peuvent fluctuer, cette énergie représente malgré tout un coût moins important pour se chauffer par rapport au chauffage électrique.


🔍
Avantages et inconvénients du chauffage au gaz

Avantages 👍 Inconvénients 👎
  • Rentable grâce à un coût d’achat abordable

  • Confort thermique de haute qualité

  • Simple d’utilisation au quotidien, un thermostat central permet de gérer la température

  • Pas de stockage pour les chaudières raccordées au gaz de ville

  • Peu d’entretien nécessaire

  • Possibilité d’avoir de l’eau chaude sanitaire

  • Combustible inflammable à manier avec précaution

  • Utilise de l'énergie fossile

  • Stockage nécessaire pour les chaudières reliées au propane

  • Prix assez fluctuant

 

Quel type de chauffage au gaz serait interdit en 2022 et pourquoi ?

Quel type de chauffage au gaz serait interdit en 2022 et pourquoi ?

Dans le cadre de la transition énergétique, et afin de limiter la consommation des combustibles fossiles, le Gouvernement a mis en place la RE 2020 pour les logements neufs. Parmi les mesures que contient cette réglementation, apparaît l’interdiction du chauffage au gaz dès 2022. Une nuance toutefois, celui-ci ne sera interdit que dans certains cas précis.

En effet, le gaz n’est désormais interdit qu’en usage principal dans les constructions individuelles neuves. En France, il peut donc encore être utilisé dans les conditions suivantes :

✔️ Dans le cadre d’une rénovation si l’habitation est équipée d’une installation au gaz ou au fioul.

✔️ Les habitats collectifs neufs peuvent en être équipés jusqu’en 2024.

✔️ En tant que solution secondaire, pour prendre le relais d’une pompe à chaleur ou d’une installation solaire, par exemple.

✔️ Les projets de logements neufs desservis par le gaz, ayant eu un permis d’aménager avant la mise en place de la réglementation, peuvent obtenir des permis de construire jusqu’à fin 2023.

Condensation, basse température... Les différentes chaudières au gaz

Condensation, basse température... Les différentes chaudières au gaz

Plusieurs types de chaudières au gaz sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Selon la technologie qu’elle utilise (condensation, Bas NOx ou hybride) celle-ci dépense plus ou moins d’énergie pour chauffer votre logement. Où résident leurs différences ?

La chaudière à condensation

Chaudière à condensation

C’est le modèle le plus courant, majoritairement proposé lors du remplacement d’un ancien appareil. Cette installation est obligatoire en maison individuelle, ainsi qu’en appartement, lorsque l’évacuation des fumées se fait par ventouse ou par un conduit de cheminée inférieur à 10 m.

Économique, la chaudière à condensation fonctionne selon le système suivant :

👉 Elle préchauffe l’eau du réseau de chauffage en récupérant la chaleur émise par les fumées. Elle consomme ainsi moins de gaz pour atteindre la température souhaitée dans les pièces et augmente ainsi ses performances énergétiques.

👉 Selon les besoins en chauffage du foyer, la chaudière régule sa puissance, permettant d’effectuer des économies d’énergies.

Il s’agit d’une chaudière à très haute performance énergétique puisque son rendement atteint un minimum de 92 %. Selon les conditions d'utilisation, elle peut afficher jusqu'à 110% !


[sliderShortcode product1="300" product2="459" product3="25"]

La chaudière à basse température ou Bas NOx

Chaudière basse température ou Bas NOx

Suite à une innovation technologique, la chaudière à basse température est désormais appelée Bas NOx. En effet, son brûleur produit nettement moins d’oxyde d’azote (NOx) que les générations précédentes. Elles sont ainsi moins polluantes, le NOx contribuant au dérèglement climatique.

Bien qu'il soit encore possible d’en trouver à la vente, le temps que les fabricants écoulent leurs stocks, les anciens modèles basses températures sont maintenant interdites à la fabrication.

En dehors du brûleur, le principe de la Bas NOx est le même que la basse température :

👉 Lorsque le gaz arrive dans la chaudière, un brûleur échangeur à flamme refroidie mélange le gaz et l’air lentement, limitant ainsi la production d’oxydes d’azote.

👉 Cette combustion permet de chauffer l'eau de votre réseau de chauffage. Cette dernière est chauffée à 50°C au lieu de 90°C pour les chaudières classiques, permettant de moins utiliser de gaz, sans toutefois détériorer le confort thermique.

Ce modèle de chaudière ne peut néanmoins pas être installé dans toutes les habitations. En France, elle se trouve plutôt en appartement, à la condition que le conduit d’évacuation des fumées soit adapté.

[sliderShortcode product1="325" product2="369" product3="192"]

La chaudière hybride, un système d'appoint

Chaudière hybride

Il s’agit de l’un des systèmes les plus économiques à l’heure actuelle, qui permet en plus de répondre à la réglementation RE 2020 pour les logements neufs. La chaudière hybride combine ainsi une pompe à chaleur air/eau et une chaudière à condensation, pour tirer profit des bénéfices de chacun des appareils.

Le fonctionnement est simple, la combinaison des deux systèmes se fait selon deux modes aux choix :

👉 Écologique : la pompe à chaleur assure la production de chauffage lorsque le climat est doux. La chaudière prend le relais lorsque les températures sont négatives, la pac étant alors insuffisante.

👉 Économique : en indiquant les tarifs du gaz et de l’électricité à l’avance, le système optimise le changement d’énergie selon le rendement de la chaudière et le coefficient de performance de la pompe à chaleur.

Si cette installation est davantage plébiscitée dans le neuf, elle est aussi parfaitement adaptée à la rénovation énergétique. Celle-ci peut notamment s’avérer très avantageuse en remplacement d’un ancien système de chauffage au fioul.

[sliderShortcode product1="48" product2="303" product3="308"]

La chaudière classique

Chaudière gaz classique

Aussi appelée standard, la chaudière classique peut être encore présente dans de nombreux foyers ! En effet, sa durée de vie pouvant atteindre les 20 ans, certaines habitations en sont encore équipées.

Du fait de leur rendement, d’environ 77 % et de la pollution qu’elles engendrent, les chaudières classiques ne sont plus commercialisées depuis 2018 au profit des Bas NOx et condensation qui offrent de meilleures performances.

Prix et subventions : quel est le coût d'une installation au gaz ?

Prix et subventions : quel est le coût d'une installation au gaz ?

Au regard des autres systèmes de chauffage central, le coût d’achat d’une chaudière au gaz est relativement abordable. Ainsi, les modèles à condensation oscillent entre 3 000 et 6 000 € tandis que les Bas NOx sont entre 2 000 et 5 000 €. Le prix varie en fonction du modèle ou encore de la possibilité, ou non, de fournir de l’eau chaude sanitaire.

Dans le cadre d’une rénovation énergétique, de nombreuses aides financières sont disponibles :

💰 MaPrimeRenov’ de l’Anah qui permet de financer une partie de votre nouvelle chaudière. Elle dépend de vos ressources et est accordée pour une résidence principale.

💰 Le taux de TVA réduit à 5,5 % pour les chaudières à condensation et à 10 % pour les Bas NOx.

💰 Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) sont des aides de quelques centaines d’euros accordées aux propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et locataires, pour leur résidence principale.

💰 L’éco prêt à taux zéro est cumulable à MaPrimeRenov’ de l’Anah. Il s’agit d’un prêt sans intérêt accordé pour des rénovations qui permettent d’améliorer les performances énergétiques.

Afin de pouvoir bénéficier de ces aides, il est nécessaire que la pose de votre nouvel équipement soit assurée par un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement).

 

Le chauffage au gaz est donc aujourd’hui un système de chauffage central rentable, qui permet de chauffer toute la maison de manière homogène et en toute sérénité. Un de ses plus grands atouts étant la possibilité d’être raccordé au gaz naturel pour les habitations reliées au réseau GRDF. Bien que la future RE 2020 interdit l’usage du gaz dès janvier 2022 pour les logements neufs, cet équipement de chauffage sera encore présent sur l’ensemble du territoire !

 

Besoin de changer votre chaudière au gaz ?

Nos experts IZI by EDF vous accompagnent tout au long de votre projet, de l'élaboration de votre devis, jusqu'à la pose de votre nouvelle chaudière !

Demander un devis

 

0 Commentaire à propos de « Chauffage au gaz : fonctionnement, type d’appareils et coût »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.