Les énergies Chauffage à l'électricité : fonctionnements, coût et type d'appareils

Chauffage à l'électricité : fonctionnements, coût et type d'appareils

Chauffage à l'électricité : fonctionnements, coût et type d'appareils

Longtemps décrié à cause des radiateurs ancienne génération qui rendaient l’atmosphère désagréable, le chauffage électrique plaît pour sa facilité d’utilisation, il offre désormais une très bonne qualité de confort thermique. Quels sont les différents émetteurs existants ? Dans quels cas peut-on opter pour de l’électrique ?

Suivez ce guide et découvrez tout ce dont vous avez besoin sur le chauffage électrique !

1. Chauffage électrique : comment ça marche ?
2. Les atouts et points faibles du chauffage électrique
3. Quels sont les différents systèmes de chauffage électrique ?
4. Le plancher chauffant électrique : une solution moins courante
5. Combien coûte une installation de chauffage électrique ?

Chauffage électrique : comment ça marche ?

Chauffage électrique : comment ça marche ?

Outre son utilisation de l’électricité comme énergie, ce type de chauffage désigne les radiateurs branchés directement sur le circuit électrique et reliés à aucune source de chauffage type chaudière (gaz, fioul) ou pompe à chaleur. Ces radiateurs, à la différence de ceux reliés à un réseau de chauffage central, fonctionnent indépendamment les uns des autres.

Pour chauffer, ils utilisent ce que l’on appelle l’effet de joule :

👉 Lorsque le courant traverse un conducteur, il augmente la température de celui-ci. C’est cet effet thermique qui permet d’obtenir de la chaleur, mais aussi de la lumière.

Si un chauffage central est présent, ces radiateurs peuvent être utilisés en solution d’appoint dans une pièce non-raccordée, comme un atelier, pour obtenir de la chaleur très rapidement.

Les atouts et points faibles du chauffage électrique

Les atouts et points faibles du chauffage électrique

Souvent opposé au chauffage central, le chauffage électrique est généralement l'apanage des logements neufs. Il est aussi très présent dans les logements anciens, souvent dans les biens en location. Pour cause, celui-ci est très simple à mettre en place en plus d’être peu cher à l’installation. Peu onéreux à l’achat, ces derniers restent rentables pour les petites surfaces ayant une bonne isolation.

Contrairement aux chauffage au gaz, bois ou fioul, il n'y a pas besoin de zone de stockage des combustibles. Si les radiateurs prennent, par ailleurs, moins de place qu’une chaudière, il est toutefois nécessaire d’installer un ballon pour l’eau chaude sanitaire.

Les anciens radiateurs électriques sont souvent qualifiés de “grille-pain”, pour leurs capacités à être énergivores et à diffuser une chaleur désagréable. Ce n’est toutefois plus le cas des modèles dernière génération. Ces derniers consomment nettement moins et offrent désormais une chaleur douce, similaire à celle d’un chauffage central. De plus, il est possible de piloter tous les radiateurs d’une pièce grâce à un thermostat d’ambiance et ainsi surveiller sa consommation.

De nombreux avantages, qui font de l’électricité, une solution de chauffage encore très utilisée aujourd’hui !


🔍
Avantages et inconvénients du chauffage électrique

Avantages 👍 Inconvénients 👎
  • Système de chauffage le moins cher à mettre en place

  • Facile à installer, une prise électrique suffit

  • Pas de stockage de l’énergie comme pour le gaz ou le fioul

  • Entretien facile, un coup de chiffon sur les radiateurs suffit

  • Les anciennes générations de radiateurs peuvent être énergivores

  • Parmi les solutions de chauffage les plus chères à l’utilisation

  • Inadapté aux grands volumes

Quels sont les différents systèmes de radiateurs électriques ?

Quels sont les différents systèmes de chauffage électrique ?

Lors de vos travaux d’installation, vous avez le choix entre différents modèles de radiateurs électriques, selon vos besoins ou le type de chaleur souhaité.

✔️ Les radiateurs à inertie

Ces émetteurs dernière génération sont aussi appelés radiateurs à chaleur douce. En effet, à la différence des anciens radiateurs qui doivent être brûlant pour diffuser de la chaleur, ces derniers chauffent à basse température.

Résultat, un confort thermique de qualité et une sensation de chaleur agréable, homogène, dans toute la pièce. Il existe différents types de radiateurs à inertie :

👉 Ceux à inertie fluide : c’est un fluide caloporteur qui vient diffuser la chaleur dans le corps du radiateur.

👉 Ceux à inertie sèche : constitués de fonte ou de céramique, c’est une résistance qui vient faire chauffer le matériau chargé de diffuser la chaleur.

À noter que certains radiateurs combinent les deux ! L’inertie thermique leur permet aussi de continuer à diffuser de la chaleur pendant un certain temps, même éteints.

Équipé d’un régulateur, ces appareils offrent la possibilité de planifier des horaires de chauffe ainsi que la température précise souhaitée, permettant d’effectuer des économies d’énergie.

✔️ Les radiateurs à accumulation

Constitués d’un matériau réfractaire lui permettant de stocker la chaleur, ces derniers ont pour particularité de pouvoir la restituer plus tard, une fois éteints.

La principale différence avec les radiateurs à inertie cités précédemment, qui peuvent aussi restituer la chaleur plus tard, réside dans la quantité restituée, plus importante pour ceux à accumulation. C’est pourquoi ces derniers sont bien plus volumineux.

La captation de la chaleur se fait alors pendant les heures creuses, afin de la restituer lors des horaires à plein tarif, vous permettant d’effectuer des économies. Par ailleurs, il chauffe par rayonnement afin de garantir un confort thermique agréable.


✔️ Les panneaux rayonnants

Il est possible de trouver ces radiateurs sous l'appellation radiants. Pour chauffer, ils combinent ainsi la convection thermique ainsi que le rayonnement. La chaleur est alors diffusée au travers d’une grille, afin de rendre sa répartition homogène. L’espace, devant ce type de radiateur, doit toutefois être bien dégagé afin que la chaleur puisse se diffuser correctement.

Si ces derniers permettent d’obtenir un bon confort thermique ainsi qu’une chaleur douce, leur plus gros inconvénient réside dans la très haute température qu’ils doivent atteindre pour être efficaces. Leur proximité peut alors se révéler très désagréable à cause de la forte chaleur qu’ils dégagent.

De plus, une fois stoppé, la sensation de chaleur s’arrête aussitôt.

✔️ Les radiateurs à convection

Ces derniers ont longtemps donné mauvaise réputation aux radiateurs utilisant de l’électricité. Pour diffuser de la chaleur, ils aspirent de l’air par le biais d’un convecteur situé sur le bas, puis le réchauffe grâce à une résistance. Il est ensuite restitué dans la pièce.

Très robustes et peu onéreux, ces radiateurs se révèlent toutefois inconfortables à l’utilisation. En effet, leur mode de fonctionnement engendre des variations de température avec des pics de chaleur ou une sensation d’avoir très chaud dans le haut du corps et froid aux pieds.

Enfin, très gourmands en énergie, ils consomment beaucoup d’électricité, pouvant faire rapidement grimper la facture.

Le plancher chauffant électrique : une solution moins courante

Le plancher chauffant électrique : une solution moins courante

Plus rarement installé que les radiateurs, le plancher chauffant électrique est pourtant une solution idéale dans les constructions neuves. Fonctionnant à l’aide d’un câble chauffant inséré dans le sol, il existe sous deux formes :

👉 Le plancher avec un câble en couronne directement étalé sur le sol. La pose est plus longue mais permet d’adapter le plancher aux pièces de formes irrégulières.

👉 L’installation avec un câble inséré dans une trame en plastique. Cette dernière permet une pose facile et rapide, dans des pièces de tailles standards.

La chaleur se propage ensuite par le matériau dont est recouvert le sol, et non par l’air comme pour les radiateurs. Il permet une montée en température rapide tout en diffusant une chaleur douce et homogène. Son principal inconvénient reste sa difficulté d’installation. C’est pourquoi il reste conseillé aux maisons neuves et de préférence bien isolées.

Combien coûte une installation de chauffage électrique ?

Combien coûte une installation de chauffage électrique ?

Le principal avantage du chauffage électrique, en dehors de sa facilité de mise en place, réside dans son coût d’achat relativement faible. En effet, pour chaque émetteur, il est possible d’établir les fourchettes suivantes :

👉 Les radiateurs à convection sont en général à moins de 100 €.

👉 Ceux à rayonnement oscillent entre 100 et 900 € selon leur taille, mais aussi la puissance et les options choisies.

👉 Les radiateurs à inertie sont entre 400 et 1 000 € selon le type que vous choisissez.

👉 Les modèles à accumulation sont les plus chers, allant d’une fourchette de 700 à 1500 €.

👉 Le plancher chauffant varie entre 50 et 150 € du m².

Le coût total dépend ensuite du nombre de radiateurs que vous avez besoin d’installer.

Opter pour l’électricité ne permet pas d’accéder à des aides au financement, sauf si vous choisissez des radiateurs à inertie. Il est alors possible de demander le taux de TVA réduit à 10%, il s’agit néanmoins de l’unique aide disponible. Par ailleurs, celle-ci est conditionnée au remplacement d’anciens radiateurs.


Ainsi, l’électricité est à privilégier dans les constructions bien isolées et les petits espaces. En effet, bien que peu élevé lors de son installation, le chauffage électrique fait partie aujourd’hui des solutions de chauffage les plus chères à l'utilisation. Votre choix de radiateurs peut néanmoins grandement influencer votre consommation énergétique et ainsi vos factures, en optant par exemple pour des radiateurs à inertie ou à accumulation.

0 Commentaire à propos de « Chauffage à l'électricité : fonctionnements, coût et type d'appareils »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha