Chaudières gaz L'inertie thermique : quels atouts pour le chauffage de mon logement ?

L'inertie thermique : quels atouts pour le chauffage de mon logement ?

inertie thermique : quels atouts pour le chauffage de mon logement

Si nous pensons automatiquement à bien isoler une maison lors de sa construction ou de sa rénovation, l’inertie thermique est, de son côté, souvent oubliée. Cette dernière est pourtant un véritable atout au quotidien, notamment en matière de chauffage.

Alors qu’est-ce que l’inertie thermique ? Comment se calcule-t-elle ? Et surtout, quels sont ses impacts sur le chauffage d’une maison ? Réponses dès maintenant !

Qu'est-ce que l'inertie thermique d’une maison ?
Quels sont les avantages d'une bonne inertie thermique ?
Radiateur, plancher chauffant… Quel système de chauffage offre la meilleure inertie ?

Qu'est-ce que l'inertie thermique d’une maison ?

Inertie thermique d'une maison : c'est quoi ?

Lorsque nous parlons de l’inertie thermique d’une habitation, plusieurs points sont à prendre en compte. Il s’agit, dans un premier temps, de comprendre son fonctionnement, afin de, soit choisir ses matériaux de construction en fonction, soit opter pour un système de chauffage adapté.

De plus, l’inertie thermique fonctionne en synergie avec l’isolation ! La comprendre permet donc d’en saisir tous les avantages, pour chauffer correctement son intérieur.

Comment fonctionne l'inertie thermique ?

Nous parlons d’inertie thermique pour désigner la capacité qu’ont les bâtiments à capter et à conserver la chaleur, tout en pouvant ensuite la restituer. Ainsi, une maison avec une inertie élevée est plus agréable en hiver car elle met plus de temps à se refroidir et inversement en été, elle se réchauffe plus doucement.

En hiver, les murs se réchauffent donc en absorbant l’énergie solaire reçue à l’extérieur et en la stockant. Le même principe s’applique à l’intérieur avec le chauffage, que les parois peuvent aussi capter et garder. Ensuite, dès que la température baisse, ils perdent l’énergie accumulée et la restituent à l’intérieur du domicile. L’air environnant est alors chauffé, même si le chauffage est éteint.

Deux phénomènes entrent ici en jeu :

👉 L’effusivité, qui désigne la capacité d’un matériau à restituer, plus ou moins rapidement, la chaleur captée.

👉 La diffusivité, qui est le fait de diffuser l’énergie stockée.

Avec des matériaux à forte inertie, nous obtenons ce que l’on nomme un déphasage thermique, c'est-à-dire un décalage avec les températures extérieures.

Bois, béton, brique... Comment se calcule l'inertie thermique des matériaux ?

Les matériaux de construction ont, de ce fait, un impact important sur les performances du logement. La pierre ou encore les briques pleines sont d’ailleurs connues pour leur grande capacité à retenir la chaleur / le froid et à les restituer. Certaines anciennes constructions sont présentes pour nous le prouver ! Le béton, très utilisé dans les constructions neuves, possède lui aussi une très forte inertie thermique.

En revanche, le bois a une faible diffusivité puisqu’il ne retient pas la chaleur et ne chauffe qu’en surface, provoquant facilement de grosses déperditions.

Pour votre information, l’inertie thermique peut se calculer de plusieurs façons. Elle reste néanmoins caractérisée par deux principes, la diffusivité [α=λ/(ρ*c)[m²/s]] et l'effusivité [E=√ (λ*ρ*c)[J.K-1.m-2.s-1/2]] :

👉 λ qui est le coefficient de coefficient Uw du matériau, exprimé en [W/m²K].

👉 ρ soit la masse volumique exprimée en [kg/m3].

👉 C (chaleur) qui est la capacité du matériau à stocker de la chaleur. Elle s’exprime en [J.kg-1.K-1].

👉 D (diffusivité) soit la capacité à diffuser la chaleur stockée. Celle-ci s’exprime en [m2/s].

Il n’est malheureusement pas possible de classer les matériaux selon leur inertie thermique, puisque certains captent bien l’énergie tout en la restituant mal, et inversement.

Isolation et inertie thermique, quelle différence ?

Si l’isolation et l’inertie thermique semblent avoir la même vocation, elles ne fonctionnent pas du tout sur le même principe !

👉 L’isolation permet de retenir la chaleur à l’intérieur du logement ou d’empêcher le froid de rentrer. Elle se fait, soit par l’extérieur, soit par l’intérieur, à l’aide de différents types d’isolants thermiques.

👉 L’inertie thermique, quant à elle, permet de stocker et diffuser de l’énergie selon les changements de température à l’intérieur du domicile. Cette dernière dépend des matériaux de construction mais aussi du système de chauffage choisi.

Le conseil IZI
Dans une maison avec une très forte inertie thermique, il est conseillé de procéder à une isolation thermique par l’extérieur pour une meilleure effusivité des matériaux !

Quels sont les avantages d'une bonne inertie thermique ?

Avantages d'une bonne inertie thermique

Grand avantage d’une maison avec une forte inertie thermique, que ce soit en hiver ou en été, vous pouvez faire des économies d’énergie !

En effet, le déphasage thermique, qui induit donc un décalage entre les températures extérieures et intérieures au bâtiment, peut durer jusqu’à 12h. Pendant ce temps, vous n’avez pas, ou peu, besoin d’allumer votre chauffage. Les murs restituent la chaleur emmagasinée par l’énergie solaire ou par la précédente période de chauffe. Ce qui permet déjà d’effectuer des économies.

Autre exemple, en été, les parois de l’habitat captent la fraîcheur de la nuit et la restituent dans la journée lorsque la chaleur extérieure augmente. De même, l’inertie empêche alors la chaleur d’entrer. Ainsi, pas besoin d’allumer la clim !

Surtout, vous gagnez en confort car les variations de température sont réduites, voire presque inexistantes ! Pas de pics de chaleur donc, en attendant que votre chauffage se mette en route ou que l’air frais ne vienne.

Radiateur, plancher chauffant… Quel système de chauffage offre la meilleure inertie ?

Les systèmes de chauffage avec une bonne inertie

Votre maison n’est pas construite avec des matériaux possédant une forte inertie thermique ? Vous pouvez toujours opter pour un mode de chauffage basé sur ce fonctionnement !

👉 Les radiateurs en fonte : la fonte est un matériau avec une forte inertie, qui continue à diffuser de la chaleur une fois les radiateurs éteints. Celle-ci est par ailleurs diffusée de manière progressive et uniforme. Fonctionnant à l’eau chaude, ils peuvent être raccordés à une chaudière ou une pompe à chaleur.

👉 Les radiateurs à inertie : votre système de chauffage est électrique ? Vous pouvez opter pour un radiateur électrique à inertie. Il reprend le principe du radiateur en fonte en étant constitué du même matériau, ou de céramique !

👉 Le plancher chauffant : celui-ci dispose en effet d’une forte inertie. Ainsi, la température de l’eau qui circule dedans n’a pas besoin d’être très élevée.

Ainsi, l'inertie thermique dépend des matériaux d'une maison, mais peut aussi être améliorée/renforcée avec votre système de chauffage. Il est également possible de faire travailler l’isolation en synergie avec celle-ci. En découle alors de nombreux avantages pour votre confort puisque les variations de température sont faibles, voire inexistantes. Ce qui vous permet aussi d’effectuer des économies d’énergie !

 

Vous voulez changer votre système de chauffage ?

Contactez nos experts IZI by EDF ! Ils vous accompagnent afin de choisir le système qui correspond à vos besoins et restent à vos côtés tout au long de votre projet.

Demander un devis
0 Commentaire à propos de « L'inertie thermique : quels atouts pour le chauffage de mon logement ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Comment choisir sa chaudière ?
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.