Rénovation énergétique et construction Interdiction des chaudières gaz dans les logements neufs : ce qui change avec la RE 2020

Interdiction des chaudières gaz dans les logements neufs : ce qui change avec la RE 2020

chaudière gaz dans l'habitat neuf et la RE 2020

Du changement s’annonce dans le monde de l’immobilier, dès l’été 2021 ! Le Ministère de la Transition écologique a présenté, fin novembre 2020, les grandes lignes de la future réglementation environnementale du bâtiment neuf : la RE 2020. Un programme ambitieux qui prône notamment l'interdiction du chauffage exclusivement au gaz dans les logements neufs, individuels comme collectifs.

Une petite révolution sur le marché de la construction immobilière, qui suscite des interrogations et des craintes. Est-ce la fin de la filière ? Aurai-je encore le droit de me chauffer avec ma chaudière gaz à l’hiver 2021 ?

1. Qu'est-ce que la RE 2020 ?
2. Le gaz pas totalement interdit dans le neuf
2.1. Les systèmes de chauffage autorisés dans l'habitat individuel
2.2. Des solutions à l'étude pour les logements collectifs
3. L'installation d'une chaudière gaz toujours possible en rénovation

Qu’est-ce que la RE 2020 ?

Depuis 1974 et le premier choc pétrolier, l’État met en place des réglementations thermiques visant à limiter la consommation énergétique dans les constructions neuves. La dernière en date est la RT 2012. Mise en application au 1er janvier 2013, elle a dicté les règles à suivre, en habitat individuel comme collectif, jusqu’à aujourd’hui.

Elle cèdera sa place dès l’été 2021. Si plusieurs différences avec la RT 2012 sont à relever, la nouvelle règlementation renforcera les mesures déjà mises en place, en donnant la priorité à la sobriété énergétique et à la décarbonisation de l’énergie. Elle imposera notamment d’en finir avec l’installation de chauffages exclusivement au gaz, dans les habitats neufs.

Les professionnels du bâtiment auront quelques mois pour se conformer aux nouvelles normes.

Trois orientations majeures seront à suivre :

✅ Diminuer l’impact sur le climat en contrôlant son bilan carbone sur tout le cycle de vie du bâtiment, de sa construction à sa démolition

✅ Permettre aux habitants de mieux supporter les vagues de chaleur, en limitant le recours à la climatisation

✅ Réduire les consommations d’énergie pour se chauffer en optimisant l’isolation et en supprimant l’utilisation exclusive des combustibles fossiles pour se chauffer

Le gaz pas totalement interdit dans le neuf

À la suite de cette annonce, nombreux sont les Français à s’être inquiétés concernant l’avenir de leur mode de chauffage. La question du devenir de la chaudière alimentée par cette énergie s’est posée, de même que le doute sur l’obligation, ou non, de changer d’installation, d’ici 2021.

Les systèmes de chauffage autorisés dans l’habitat individuel

La RE 2020 concerne uniquement les constructions neuves dont les demandes de permis de construire ont été déposées après sa mise en application. L’existant n’est pas intégré dans le dispositif, ni les projets de rénovation énergétique. L’exigence première consiste, comme le précisait la Ministre Barbara Pompili, à imposer le recours à de nouveaux systèmes de chauffage et à une énergie « la plus décarbonée possible ». Ceci impliquant donc, l'interdiction d’utiliser exclusivement du gaz dans les bâtiments neufs.

Les logements individuels, bureaux et bâtiments destinés à l’enseignement seront les premiers à s’y plier, dès l’été 2021. Pour les maisons, les solutions dîtes non-fossiles pour se chauffer sont diverses et d’ores et déjà développées. Il sera possible de miser sur d'autres équipements propres.

Système de chauffage Mode de fonctionnement
Pompe à chaleur air-eau Alimentée par les calories présentes dans l’air, et dont le coefficient de performance (COP) permet de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme
Poêle ou chaudière à granulés Les granulés de bois, ou pellets, représentent le combustible le moins cher du marché
Chaudière hybride Un système comprenant une pompe à chaleur couplée à une chaudière à condensation. Cette dernière ne fonctionne qu'en renfort de la PAC, durant les périodes les plus froides.

 

L’objectif sera de ne pas dépasser le seuil d’émissions polluantes fixé à hauteur de 4 kilogrammes de CO2/m²/an, au maximum. Actuellement, une maison moyenne RT2012 émet environ 5 tonnes de CO2/an. Une habitation de même type construite selon les règles de la RE 2020 passerait à… 0.5 tonne ! Un impact 10 fois moins important sur l’environnement !

Des solutions à l’étude pour les logements collectifs

Actuellement, trois immeubles neufs sur quatre proposent encore du chauffage 100% au gaz naturel. Une habitude que le Gouvernement compte stopper. Cette évolution, qui mise sur la construction et le chauffage bas-carbone, se déclinera en plusieurs temps. Ainsi, l’habitat collectif devra totalement se conformer à la nouvelle réglementation, à l’horizon 2024.

Ce décalage est dû à la principale nécessité de développer des modes de chauffage alternatifs aux énergies fossiles. Le seuil de tolérance sera fixé jusqu’en 2024, à 14kgCO2/m²/an. Il sera encore permis d’implanter du chauffage au gaz, uniquement si le logement est très performant en termes d’isolation.

D’autres solutions de chauffage sont à l’étude. Il s’agira de développer des dispositifs tels que les chaufferies biomasses, les pompes à chaleur collectives ou encore les réseaux de chaleur urbains. Ces différentes suggestions devront être des alternatives propres au chauffage jusqu’alors autorisé dans nos foyers. Les trois années supplémentaires avant l’application de la RE 2020 devront permettre de travailler sur leur développement.

Une fois ce délai passé, le nouvel abaissement du taux d’émissions sera alors fixé à 6 kgCO2.

L’installation d’une chaudière gaz toujours possible en rénovation

Ces nouvelles normes n’impliquent pas une obligation de changer les chaudières partout en France. Dictées pour les constructions immobilières du futur, elles ne s’appliquent donc pas aux travaux de rénovation énergétique. Il n’y aura pas de remise en cause des projets de changement de chaudière pour les particuliers.

Le maintien des aides financières de l’État, en 2021, pour l’achat d’une chaudière à condensation en est la preuve. Il sera toujours possible de bénéficier de subventions issues de programmes tels que MaPrimeRenov’, ou encore les primes CEE. Ces apports financiers vous permettront de faire l’acquisition, par exemple, d’un équipement à haute performance énergétique. Ce modèle vous permettra de réduire votre consommation en énergie mais aussi la production de gaz à effet de serre, par rapport à un appareil plus ancien.

Le Gouvernement travaille à la tenue de dernières consultations avant une validation définitive du texte, d'ici le premier trimestre 2021.

 

Envie de changer votre système de chauffage ?

Nos conseillers IZI by EDF partagent leur expertise et vous proposent la solution qui correspondra le mieux à vos besoins. Un devis vous sera fourni sous 24h !

OBTENIR UN DEVIS GRATUIT
0 Commentaire à propos de « Interdiction des chaudières gaz dans les logements neufs : ce qui change avec la RE 2020 »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.