Rénovation énergétique et construction Qu'est-ce qu'un logement à haute performance énergétique ?

Qu'est-ce qu'un logement à haute performance énergétique ?

logement à haute performance énergétique

Depuis 1978, la construction de l’immobilier neuf est réglementée via des normes déterminées par l’État, pour la création de bâtiments toujours plus respectueux de l’environnement. Au fil des décennies, ces règles ont évolué jusqu’à la définition du logement dit “à haute performance énergétique”. Mais de quoi de s’agit-il ? Quelles conséquences ont ces règles sur le développement du parc immobilier français et quels avantages tirer de ces obligations ? IZI by EDF répond à vos questions. L’occasion également de découvrir comment vous pouvez améliorer la performance énergétique de votre habitat, dans le cadre d’un projet de rénovation globale.

Définition et réglementation pour le bâtiment neuf

La notion de haute performance énergétique, pour un bâtiment, correspond à la quantité d’énergie calculée comme nécessaire pour répondre aux besoins d’un bien immobilier, pour une utilisation normale. Cette définition, présentée par la directive 2010/31/UE du Parlement européen et du Conseil, a permis d’instaurer des règles pour la construction d’édifices, résidentiels ou non, plus responsables en termes de dépenses énergétiques et plus respectueux de l’environnement.

C’est dans ce contexte que l’État français a développé, au fil des décennies, des règles pour la construction immobilière. Actuellement, les projets sont définis autour de la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), avant la mise en application de la prochaine RE 2020, à compter du 1er janvier 2022.

Qu’est-ce que la RT 2012 ?

Ce texte est le référentiel qui définit, depuis son application début 2013, les réglementations thermiques à appliquer dans l’ensemble des bâtiments en construction, résidentiels ou non. Son axe majeur est la réduction de la consommation d’énergie primaire pour le fonctionnement normal d’une bâtisse, et de ne pas dépasser les 50 kWhEP/(m².an). Toutes les sources de consommations d’énergie sont incluses dans ce chiffre : chauffage, climatisation, production d’eau chaude sanitaire, éclairage et ventilation. Cette donnée représente ainsi le seuil à ne pas dépasser pour pouvoir atteindre la norme BBC, ou bâtiment basse consommation.

Ainsi, le parc immobilier neuf est pensé par l’ensemble des acteurs du bâtiment pour réduire l’empreinte carbone des constructions, tout en baissant les consommations énergétiques de leurs usagers. Le label BBC est donc obligatoire à atteindre dès lors qu’un nouvel ensemble immobilier (maison individuelle, immeuble, bureau ou entrepôt) est en projet.

Avec la prochaine Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), une étape supplémentaire sera à franchir afin de créer des bâtiments à énergie positive, ou BEPOS, produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Une consommation énergétique plus mesurée avec la HPE

Dans le logement neuf, il est possible de prendre les devants sur la prochaine réglementation en faisant le choix de construire des bâtiments plus performants encore. La notion de Haute Performance Énergétique (HPE), voire Très Haute Performance Énergétique entrent alors en jeu. Ceci, pour un projet immobilier encore plus ambitieux sur les économies d’énergie et la réduction des effets sur l’environnement.

Ainsi, le label HPE atteste d’un niveau d’efficacité énergétique plus élevé par rapport aux préconisations de la RT 2012. Pour l’obtenir, votre bâtiment doit permettre de réduire de 10% supplémentaires les consommations énergétiques, en comparaison à une construction BBC classique. Le label THPE, quant à lui, renforce d’autant plus cette exigence avec un objectif fixé à 20 % en dessous de la consommation de référence calculée sur un bâtiment conçu sur les règles de la RT 2012.

En affichant l’un de ces deux labels sur votre maison ou votre immeuble, vous attestez d’une volonté d’aller au-delà des préconisations, pour une construction toujours plus vertueuse. Les logements neufs entrant dans ces catégories garantissent ainsi un excellent niveau de confort thermique, mais aussi une valorisation renforcée du bien.

Améliorer sa performance énergétique en rénovation

améliorer la performance énergétique de la maison en rénovation

Atteindre une haute performance énergétique n'est cependant pas l'apanage de l'immobilier neuf ! En vous engageant dans une démarche visant à éco-rénover votre logement, vous pouvez réduire son empreinte carbone mais aussi améliorer ses performances énergétiques. Vous aurez ainsi une maison plus écologique.

En effet, il est possible de réduire les consommations d’énergie primaire de votre habitat en travaillant en profondeur sur différents éléments majeurs de la bâtisse : l'isolation de la maison, distribution de l’air, éclairage ou encore le chauffage. Ainsi, un label spécialement adapté à la rénovation d’un bien immobilier a été créé. Il permet ainsi de fixer des objectifs pour gagner en performance avec efficacité.

BBC, HPE rénovation : un label pour une rénovation valorisée

Né d’un arrêté du 29 septembre 2009, publié au Journal officiel, le label “HPE rénovation” anticipe le Grenelle de l’environnement prévu initialement en 2020 pour les bâtiments existants. Pour rappel, la RT 2012 encore en cours actuellement ne prend pas en compte le parc immobilier existant. Un autre texte sert de support pour définir les grandes lignes d’une rénovation performante d’un logement.

Ce label a pour but de mettre en valeur les actions d’un maître d'ouvrage pour une rénovation performante d’un bien immobilier, d’un point de vue énergétique. Il se décline en différentes appellations, selon la date de construction et les économies d’énergie envisagées :

  • Pour les constructions après le 1er janvier 1948

    👉 HPE rénovation, pour des travaux permettant de réduire la consommation de référence en énergie primaire à un niveau inférieur ou égal à 150 kWEP/m²/an

    👉 BBC rénovation de “haute performance énergétique”, pour des logements rénovés dont la consommation en énergie primaire est inférieure ou égale à 80 kWEP/m²/an. Un label qui impose également de réaliser un test d'étanchéité à l’air.

  • Pour les habitations construite avant le 1er janvier 1948

    👉 Rénovation 150, pour une consommation d’énergie primaire inférieure ou égale à 150 kWEP/m²/an

    👉 Effinergie Rénovation, pour des habitations dont la consommation de référence est inférieure ou égale à 80 kWEP/m²/an

Ces différents labels, adaptés à votre logement et à ses performances, offrent plusieurs avantages. Votre bien immobilier est ainsi mis en valeur et gagne une certaine plus-value en améliorant sa performance énergétique.
En travaillant pour faire de votre logement un bien “HPE”, vous démontrez que votre bien est muni d’une isolation et d’équipements permettant de réduire vos consommations ainsi que les déperditions thermiques. En passant le cap de la labellisation, vous gagnez en visibilité sur le marché de l’immobilier, pour louer ou vendre votre bien.

Les travaux essentiels pour que son bien devienne HPE

Installer une pompe à chaleur air/eau pour consommer moins d’énergie, changer les portes et fenêtres… Ces différentes actions sont utiles pour rendre votre maison plus performante sur le plan énergétique. Mais, pour que le résultat soit véritablement efficace et visible sur votre facture, l’important est de penser son projet de rénovation sur le plan global. En effet, un seul point traité ne suffira pas à marquer la différence.

Mais quels sont les points-clés d’une rénovation globale ? Si vous souhaitez vous engager dans cette démarche, voici les différents chantiers complémentaires à mener ensemble :

  • 1

    Revoir l’isolation thermique de votre maison. Pour réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie. Le renforcement de l’enveloppe thermique de votre logement peut se faire par l’isolation des combles, des murs, ou encore des planchers bas.

  • 2

    Installer un système de ventilation performant. Indispensable pour une bonne circulation de l’air, vous pouvez miser sur un système de VMC à simple ou double flux.

  • 3

    Remplacer vos menuiseries. D’anciennes portes et fenêtres peuvent provoquer 10 à 15 % des déperditions de chaleur.

  • 4

    Changer votre système de chauffage. Dernière étape avant de finaliser votre rénovation globale, le choix se fera sur l'équipement le plus adapté à la nouvelle configuration de votre logement. Pompe à chaleur air/eau, chaudière biomasse... Le type d'équipement dépendra de votre système de chauffage central présent à l'origine.

Vous souhaitez installer une PAC air/eau ? Découvrez une sélection de nos produits :

[sliderShortcode product1="484" product2="45" product3="453"]

Plusieurs aides de l'État sont mises en place pour vous aider à budgétiser ce projet de rénovation globale. Vous pourrez ainsi amortir l’investissement de départ, qui peut être assez lourd. Enfin, pour déterminer les travaux à opérer chez vous, pour améliorer les performances de votre habitat, pensez avant tout à faire appel à des professionnels pour l’élaboration d’un audit énergétique. Cette étape, majeure, vous permettra de dresser les grandes lignes de votre projet.

0 Commentaire à propos de « Qu'est-ce qu'un logement à haute performance énergétique ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha