Accueil Eau chaude sanitaire Production d'eau chaude sanitaire : quel système choisir ?
Production d'eau chaude sanitaire : quel système choisir ?
Eau chaude sanitaire

Production d'eau chaude sanitaire : quel système choisir ?

Temps de lecture 10 min

Clémence
Clémence

Mis à jour le 04 décembre 2023

Sommaire
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

Utilisée au quotidien, l’eau chaude sanitaire est nécessaire pour se sentir bien chez soi et répondre aux différents besoins domestiques : douche, vaisselle, bain... C’est aussi un poste de dépense important puisqu’elle représente plus de 10 % de la facture énergétique globale (12,1 % en 2016).

Le choix du système de chauffe-eau influe directement sur la dépense énergétique. Quels sont les modèles existants ? Pour quelle installation opter ? Suivez le guide et trouvez la solution idéale pour votre futur achat de chauffe-eau !

Comment fonctionne l'eau chaude sanitaire ?

L’eau chaude, parfois désignée sous l'acronyme ECS, désigne l’eau chauffée pour des usages domestiques. Les systèmes de chauffage central permettent ainsi de produire de l’eau chaude sanitaire, en plus de gérer la température de l’eau du réseau de chauffage. Elle peut être proposée de deux façons : chauffée à la demande, dans le cas d'un système instantané, ou stockée dans un ballon, pour un modèle en accumulation.

Très souvent individuelle en France, l’eau sanitaire peut être collective dans certains immeubles. C’est alors un système central qui chauffe l’eau pour tous les foyers du bâtiment. Ce cas de figure est néanmoins très peu fréquent.

Que ce soit pour un usage individuel ou collectif, l’eau peut être chauffée grâce à différentes sources d’énergie :

👉 Avec l’aide d’un combustible comme le gaz ou le fioul grâce à une chaudière.

👉 En captant les calories présentes dans l’air comme le fait une pompe à chaleur.

👉 Grâce à l’électricité en utilisant l’effet joule.

👉 Un échange thermique, il s’agit souvent d’une énergie solaire.

Pour limiter les risques de brûlure, la réglementation en vigueur en France limite la température de l’eau à 50°C lors de sa sortie du robinet. Sa température au cœur du système de chauffe dépend alors de son éloignement avec le point de sortie. Afin de limiter sa consommation énergétique, il est déconseillé de régler trop haut la température de production de l’eau.

L’info IZI
Pour éviter les risques infectieux, comme le développement de légionelles, l’eau du chauffe-eau doit être maintenue à une température située entre 55 et 60°C.

Quel choix de système de production d'eau chaude ?

Thermodynamique, instantané, électrique… De nombreux systèmes de chauffe-eau existent aujourd’hui. Ces derniers dépendent, bien souvent, de la source d’énergie pour laquelle vous optez pour votre chauffage.

La pompe à chaleur air/eau

Vous changez votre système de chauffage pour une pompe à chaleur air/eau ? Vous pouvez alors opter pour un modèle qui produit aussi de l’eau chaude sanitaire !

Celle-ci se compose de 2 parties, une unité extérieure et un module intérieur, qui pour les versions produisant de l’ECS, s’avère plus massif, un ballon de stockage étant présent. Selon vos besoins en eau chaude, la capacité de ce dernier est variable (170, 200 et 300 L).

Selon l’espace dont vous disposez, il existe 2 modèles de pompe à chaleur air/eau avec production d’eau chaude intégrée :

  • La 2-en-1 : il s’agit de la plus simple à installer, le ballon se trouvant dans l’unité intérieure. Si cette dernière paraît massive au premier abord, cette option permet de combiner chauffage et eau chaude dans un seul module.

  • Le ballon déporté : si vous ne disposez pas de la hauteur sous plafond nécessaire, il est possible d’opter pour ce modèle, le ballon étant relié à la pompe à chaleur, ce qui vous permet de bénéficier pleinement de ses performances.

Notez aussi que la montée en température avec ce type d’appareil s’avère rapide, pour un confort d’eau chaude optimal !

La pompe à chaleur air/eau utilisant une énergie renouvelable, ce type de production d’eau chaude est idéal pour réduire votre consommation électrique. Dans le cadre du remplacement d’un chauffe-eau électrique, vous économisez jusqu’à 70 % sur votre facture énergétique (source Ademe) !

Points forts
  • Confort optimal, l’eau chaude arrive rapidement
  • Température stable
  • Économies d’énergie
  • Aides de l’État disponibles
  • Possibilité d’avoir une grande capacité
Points faibles
  • Coût plus élevé qu’un système de production classique
  • Système 2-en-1 volumineux

 

[stepfilterShortcode type="1" wrapped="true"]

Le chauffe-eau thermodynamique

Comme une pompe à chaleur, il utilise l’aérothermie. Le chauffe-eau capte en effet les calories dans l’air, extérieur ou intérieur, puis réchauffe l’eau à l'aide de celles-ci.

Le chauffe-eau thermodynamique est davantage plébiscité dans les constructions neuves. Il apparaît plus fréquemment dans les logements anciens grâce aux rénovations énergétiques. Pour cause, son principal avantage réside dans sa consommation énergétique, jusqu’à 3 fois plus faible qu’un ballon électrique.

De plus, celui-ci utilise une énergie propre et renouvelable, respectueuse de l’environnement. Néanmoins, pour vous assurer de l’eau chaude en toute circonstance, le chauffe-eau peut basculer sur un système électrique lorsque l’air est trop froid.

Il ne peut cependant pas être installé dans tous les domiciles. Il nécessite d’être positionné soit dans une pièce de plus de 20m3 non chauffée (air prélevé en intérieur) ou de moins de 20m3 et chauffée (air prélevé en extérieur). Le bruit de son ventilateur pouvant être incommodant, il est conseillé de l’installer loin des pièces de vie.

Par ailleurs, son coût d’achat est abordable, aux alentours de 2 000 € et il est éligible aux aides financières de l’État.

Points forts
  • Économique, il consomme jusqu’à 3 fois moins qu’un chauffe-eau électrique
  • Accessible, prix d’achat abordable
  • Éligible aux aides financières
  • Respectueux de l’environnement grâce à l’utilisation d’énergies renouvelables
Points faibles
  • Pas 100 % en énergie renouvelable, il utilise de l’électricité s’il fait très froid
  • Légèrement bruyant à cause de son ventilateur
  • Ne peut pas être installé partout, des réglementations sont à respecter

 

Découvrez nos chauffe-eaux thermodynamiques :

[sliderShortcode product1="394" product2="248" product3="420"]

Le chauffe-eau électrique

Très répandu, le chauffe-eau électrique est une solution très simple à mettre en place pour disposer d’eau chaude sanitaire. En effet, son installation ne nécessite pas de gros travaux. En revanche, ce dernier demande un peu d’entretien. Il est notamment conseillé d’effectuer un détartrage tous les deux ans.

Relativement compact au regard des autres solutions d’eau chaude, il est idéal pour les appartements ou petits logements, pouvant facilement être installé dans une cuisine ou une salle de bain. Ce dernier fournit de l’eau chaude dès que besoin, mais une fois vide, il faut attendre en moyenne 8 heures avant de récupérer une bonne température. C’est pourquoi il est recommandé pour les petits foyers de 1 à 3 personnes.

Son prix attractif est une des raisons de sa popularité. Néanmoins, il peut se révéler énergivore à l’utilisation, et facilement faire grimper la facture. Pour limiter sa consommation, il est recommandé de l’installer dans un espace bien isolé, le froid risquant de provoquer une surconsommation suite à des déperditions. Il est aussi possible de programmer les cycles de chauffe durant les heures creuses et de réduire la température de l'eau.

Plus rare, le chauffe-eau électrique instantané est une solution idéale pour les tous petits logements.

Points forts
  • Ne prend pas de place et convient aux petits espaces
  • Installation facile, pas de travaux nécessaires
  • Peu onéreux, son coût d’achat est faible
  • Idéal pour les petits foyers
  • Peut être programmé sur les heures creuses
Points faibles
  • Chauffe longue, il faut 8h avant que l’eau soit entièrement chaude
  • Consommation énergétique élevée, notamment si l’appareil est très sollicité
  • Entretien régulier pour éliminer le tartre

 

Découvrez nos chauffe-eaux électriques :

[sliderShortcode product1="258" product2="265" product3="260"]

La chaudière mixte : instantanée ou à accumulation

Ce système assure à la fois la production en chauffage et en eau chaude. Il peut s’agir d’une chaudière au gaz, au fioul ou encore biomasse. Plusieurs types de production d’eau chaude sanitaire sont alors disponibles. La principale différence réside dans la production instantanée ou à accumulation. Le choix dépend de vos besoins, mais aussi de la taille du foyer ou de l’espace disponible dans le logement :

👉 La chaudière instantanée ne possède pas de réservoir. L’eau est alors chauffée à la demande. Cette solution, très compacte, est parfaite pour les appartements mais plutôt conseillée pour les petits foyers.

👉 Le modèle à micro-accumulation possède un échangeur à plaques qu'elle maintient à température, idéal pour avoir de l’eau chaude rapidement, le temps que la chauffe soit effectuée. Ce principe permet de limiter le gaspillage d’eau froide.

👉 Le système à mini-accumulation, ou semi-accumulation, a une réserve allant de 1,5 à 3 L, ce qui permet une meilleure stabilité de la température de l’eau.

👉 Les chaudières à accumulation, ou à ballon, quant à elles, disposent d’une réserve de 20 à 150 L, permettant un usage immédiat de l’eau chaude sanitaire. Cette installation est particulièrement recommandée pour les grandes familles.

Points forts
  • Confort d’utilisation, l’eau chaude arrive aussitôt
  • Température stable de l’eau pour les chaudières à accumulation
  • Économies d’énergie comparé aux ballons électriques
  • Moins de gaspillage d’eau froide le temps de la chauffe
  • Possibilité d’avoir une grande capacité
Points faibles
  • Coût plus élevé qu’une chaudière classique
  • Certains modèles volumineux ne peuvent pas être installés dans les petits logements

 

Optez pour une de nos chaudières mixtes :

[sliderShortcode product1="388" product2="302" product3="450"]

Le chauffe-eau solaire

Écologique, ce système est aussi économique puisqu’il permet de réduire considérablement les factures d’eau chaude. Des panneaux solaires sont installés sur le toit de l’habitation, reliés à des tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur qui se réchauffe sous l’effet des rayons du soleil. Celui-ci circule alors autour du ballon d’eau en formant une boucle, pour chauffer l’eau sanitaire.

Cette installation peut ainsi couvrir près de 70 % des demandes d’eau chaude. Le reste, selon les conditions météorologiques, doit être assuré par une solution d’appoint comme un chauffe-eau électrique ou thermodynamique.

Bien qu’utilisant l’énergie gratuite du soleil, permettant de réduire les factures énergétiques, le chauffe-eau solaire a tout de même un coût d’investissement élevé, variant entre 3 000 et 7 000 €. Il est néanmoins éligible à de nombreuses subventions dans le cadre de la rénovation énergétique.

Points forts
  • Écologique, il utilise des énergies renouvelables
  • Économique, l’énergie solaire est gratuite
  • Économies d’énergie, faisant baisser les factures par rapport aux autres solutions
  • Éligible aux aides financières pour son installation
Points faibles
  • Coût d’investissement élevé
  • Système d’appoint nécessaire pour avoir tout le temps de l’eau chaude

Prix et aides financières : combien coûte un système de chauffe-eau ?

Le coût d’un chauffe-eau dépend de l’énergie que vous souhaitez utiliser (gaz, solaire, électricité…) ainsi que du système de chauffe pour lequel vous optez. Il est néanmoins possible d’obtenir des fourchettes de prix selon l’installation :

👉 Les chaudières mixtes coûtent entre 2 000 et 7 000 €. Le coût varie selon sa puissance et son type d’installation (murale ou sol). Comparées aux autres modèles, elles couvrent la production d’eau chaude et de chauffage.

👉 Le prix du chauffe-eau thermodynamique dépend avant tout de sa capacité, ainsi il oscille entre 1 500 et 2 800 €.

👉 Le chauffe-eau électrique est le moins onéreux avec une fourchette de prix comprise entre 500 et 1 500 €, les modèles instantanés étant les moins chers. Ce dernier n’est éligible à aucune aide dans le cadre de la rénovation énergétique.

👉 Le chauffe-eau solaire de son côté varie entre 3 000 et 7 000 €, il est ainsi onéreux à l’achat mais sa consommation énergétique est plus basse.

Les chaudières biomasse mixtes ainsi que les chauffe-eaux thermodynamiques et solaires sont éligibles aux aides financières ! Vous pouvez ainsi prétendre à MaPrimeRenov’ de l’Anah, au taux de TVA réduit et à l’éco-prêt à taux zéro grâce à la pose par une artisan certifié RGE (reconnu garant de l’environnement).


Ainsi, si le système de chauffe-eau représente une grande partie du budget énergétique, il est possible d’effectuer des économies en changeant votre ancien système pour un nouveau, moins énergivore et qui correspond aux besoins de votre foyer !

Qu’elle soit thermodynamique ou encore électrique, chaque installation peut s’adapter à la taille du logement et du foyer, afin de délivrer de l’eau chaude en quantité suffisante et offrir un confort de qualité.

 

Besoin de changer votre système d'eau chaude sanitaire ?

Nos conseillers IZI by EDF sont là pour vous accompagner tout au long de votre projet, de l'élaboration de votre devis à la pose de votre nouveau chauffe-eau !

Demander un devis

 

À lire également
IZI et vous
Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !
Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.
0 / 500
*Champs requis
Les informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu’à vous notifier d’une réponse de nos équipes à votre question.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.
4 questions
T
Thierry
-
06/04/2024

Bonjour, mon eau chaude sanitaire est actuellement produite par un préparateur sanitaire au gaz de 160 l (VGH 160 de chez Vaillant). L'équipement fonctionne parfaitement bien. Cherchant à réaliser des économies, je pense le remplacer par un ballon thermodynamique. Y a t-il un intérêt financier à passer sur un tel équipement ? Je ne trouve pas de comparatif de coût de fonctionnement entre les 2 types de production d'ECS. Pouvez vous m'aider ? Cordialement

Notre réponse

Bonjour,
Il n'existe pas de véritable comparatif de coût de fonctionnement entre les deux, car certaines données nécessaires au calcul sont parfois manquantes ou inconnues, voire exprimées dans des ratios différents dans un domaine mais pas dans l'autre, comme la consommation moyenne de votre préparateur ECS Gaz, ou l'indication moyenne de consommation en kW/h d'un CET (qui dépend beaucoup du vecteur usage, des paramétrages du ballon etc..).
La seule unité de comparaison que vous pouvez prendre en compte est d'indications respective des fabricants sur le rendement des appareils, à proportion identique du volume du ballon.
Dans votre cas et sauf erreur, le VGH 160 est un préparateur ECS Bas Nox dont le rendement saisonnier (ETAS) est indiqué à 62% pour la version en 160L.
Hors le rendement énergétique moyen d'un CET (selon marques et modèles) varie de 95 à 133%.
Cela ne signifie pas que vous avez la garantie d'un coût énergétique divisé par deux, car il vous faudra prendre en compte le coût des énergies (différence de prix au kW/h gaz vs élec, hors abonnement) , mais aussi la variable de l'usage de l'ECS, mais qu'à volume ECS identique et vecteur température ECS identique, le rendement pure (hors prix énergie) d'un CET est supérieure à votre système actuel.
Cordialement,

b
bernard
-
10/06/2023

Bonjour,nous avons un appartement dans une copropriété de 200 logements où l'ECS électrique est collective. S’agissant plutôt d'une résidence estivale il y a peu de logements occupés à l'année Au regard du coût prohibitif de l'ECS il est envisagé de mettre des productions électriques instantanées dans chaque logement Ces logements sont en moyenne pour 2 à 4 occupants, la solution envisagée est elle judicieuse ? Si oui quelle type de matériel est a privilégier

Notre réponse

Bonjour,

S'agissant de logements estivaux, l'instantané peut être une bonne solution. Attention toutefois, celui-ci propose une température instable lorsque plusieurs points d'eau sont ouverts en même. S'agissant d'ECS collectif, le cumulus est certainement plus adapté.

Très belle journée,

L
Lionel
-
19/05/2023

Bonjour, Je possède une maison individuelle équipée de panneaux solaires pour autoconsommation d’une puissance de 4,5Kw. Mon chauffe eau thermodynamique possède des soucis au niveau de la pompe à chaleur et ne fonctionne que sur la résistance. Au vue des augmentations de consommation électrique et avec mon installation solaire je me pose des questions sur son remplacement. Pouvez vous m’aider dans cette réflexion et sur la technologie à installer (thermodynamique, solaire, autres) et quelque exemple de modèles? Merci

Notre réponse

Bonjour,

Ne proposant pas de solutions solaires pour le moment, il nous est compliqué de vous apporter une réponse. Nous ne pouvons que vous recommandons de contacter un chauffagiste pour votre chauffe-eau thermodynamique actuel, puisque ce dernier est déffectueux.

Très belle journée,

J
Jacky
-
03/09/2022

Dans le cadre de travaux de ma maison(extension et rénovation )je souhaite installer une boucle sanitaire pour une future salle d'eau ,équipée d'une douche et de 2 vasques.Que me conseiller vous comme chaudière gaz à haute performance énergétique compatible avec cette boucle sanitaire.Cette chaudière doit aussi alimenter un chauffage par radiateurs , une cuisine, une salle de bain et un évier dans un cellier,en ECS.

Notre réponse

Bonjour,

Le choix de votre chaudières dépend aussi de la taille de votre logement ainsi que de vos habitudes de vie. Nous vous recommandons de contacter un de nos conseillers, celui-ci vous indiquera le modèle le mieux adapté à vos besoins : https://www.izi-by-edf-renov.fr/devis/chaudieres

Très belle journée,