Accueil Isolation Le lexique de l'isolation thermique
vocabulaire isolation maison
Isolation

Le lexique de l'isolation thermique

Temps de lecture 9 min

Claire
Claire

Mis à jour le 13 septembre 2022

Sommaire

ACERMI, RGE, ITI, ITE, sarking… Vous avez déjà entendu ces termes ? Sans doute si vous n'êtes pas novice dans le domaine de l'isolation thermique ! Nous allons pour vous décrypter leur signification. Ainsi, le vocabulaire de l'isolation thermique n'aura plus aucun secret pour vous !

A – B – C – D

ACERMI - Artisan RGE - Audit énergétique - BBC - BardageBiosourcé - CEE - Coefficient lambda - Conductivité thermique - Déphasage thermique - Doublage collé - Doublage sous ossature - DPE - DTU

E - F - G - H - I - J - K – L

Éco-PTZEnduit - Étanchéité à l’air - Flocons - Hygrométrie - Isolant - Isolation sous enduit -  ITE - ITILaines minérales - Liège

M - N - O - P - Q - R - S – T

MaPrimeRénov’Membrane de protection - m² K/W - Panneau isolantParement - Pare-vapeur - Passoire thermique - Plancher bas - Plancher des comblesPMR (Produits Minces Réfléchissants) - Polyuréthane - Pont thermique - PSERampants de toiture - Réaction au feu - Résistance au feu - Rénovation globale - Résistance thermique - Rouleau isolant - SoufflageSarking - Synthétique - TVA 5,5 %

U - V - W - X - Y – Z

VêtureVide sanitaire - VMC - Vrac

ITI, ITE… Zoom sur les différentes techniques d’isolation

Plusieurs zones de votre habitat peuvent être isolées : les rampants de toiture, le plancher des combles perdus, les murs intérieurs et extérieurs ou encore le sol (le plancher bas). Selon l’endroit que vous décidez d’isoler, le procédé n’est pas le même ! On vous explique.

L’isolation des combles

La toiture est la priorité ! Près de 30 % des déperditions thermiques d’une habitation proviennent de cette zone. Selon la configuration de votre logement, la technique d’isolation n’est pas la même.

  • Les rampants de toiture : ils désignent les combles aménageables. Pour être considérés comme habitables, la hauteur sous plafond doit être supérieure ou égale à 1,80 m, et la pente de la charpente supérieure à 30°. Les rampants de votre toiture peuvent être isolés par l’intérieur ou par l’extérieur. Par l’intérieur, le professionnel pose des panneaux isolants (plaques rigides) sous la toiture. Autre option, l’isolation se fait par l’extérieur, cette méthode d’isolation s’appelle le sarking. Ce dernier est à privilégier si l’espace sous toiture est déjà aménagé.

  • Les combles perdus : ils sont dits perdus si la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m, et la pente de la charpente inférieure à 30°. S’ils sont inaccessibles, vous devez choisir l’isolation par soufflage. La méthode est idéale pour les surfaces exiguës. Le soufflage consiste à projeter l’isolant sous forme de flocons, appelés aussi "vrac". L'isolant est ainsi réparti sous l'ensemble de votre toiture à l'aide du machine à souffler. Cette méthode est la plus répandue pour les combles perdus et s'adapte à toutes les configurations de charpente.
L’info IZI
Pour une isolation thermique optimale des combles de votre habitat, pensez au pare-vapeur ! Cette membrane d’étanchéité protège vos parois de tout risque de condensation. Le niveau d’hygrométrie (c’est-à-dire le taux d’humidité dans l’air) de votre logement va influencer l’utilité de sa pose ou non ! Attention dans certains cas, le pare-vapeur est obligatoire. C’est le cas des bâtiments à ossature bois, selon le DTU 31.2 (Document Technique Unifié).


🔎 Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre guide : quelle isolation sous toiture pour votre maison ?

L’isolation des murs intérieurs et extérieurs

Il existe deux techniques d’isolation des murs ! L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) ou bien l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). La première technique est plus accessible (plus simple à réaliser, à des prix plus abordables) et la seconde plus efficace ! Nous vous expliquons ces deux solutions plus en détails.

  • L’isolation thermique des murs par l'intérieur : cette méthode d’isolation des murs peut se faire par doublage sous ossature métallique. Elle consiste à créer une structure entre le sol et le plafond pour ensuite y insérer l’isolant. L’isolation des murs intérieurs peut également être réalisée par doublage collé avec des panneaux ou plaques isolantes. Dans ce cas, il suffit de fixer les panneaux de doublage directement sur le mur intérieur. Généralement, les plaques isolantes sont en polystyrène expansé (PSE) ou en mousse de polyuréthane.

  • L'isolation thermique des murs par l'extérieur : cette technique consiste à envelopper l’ensemble d’un bâtiment d’un matériau isolant. Elle est reconnue comme la technique d’isolation la plus efficace. En effet, ce procédé esthétique supprime tous les ponts thermiques susceptibles d’être présents sur la façade de votre logement. L’ITE regroupe, quant à elle, 3 techniques d’isolation pour des finitions différentes. On peut isoler les murs extérieurs en utilisant le procédé d’isolation sous enduit. Ainsi l’isolant est fixé sur l’ensemble de la façade puis recouvert d’une ou deux couches d’enduit. L’ITE peut également se faire en bardage, il s’agit d’un revêtement mural bien souvent en bois. Enfin, vous pouvez réaliser une isolation extérieure en vêture, la technique consiste à fixer des éléments préfabriqués constitués d’un isolant puis d’une plaque de parement sur l’ensemble de la façade.

L’isolation du plancher bas

À l’instar des combles et des murs, il existe deux techniques d’isolation pour le sol de votre maison ! Elle peut se faire par le dessus ou bien par le dessous.

  • L’isolation du plancher bas par le dessus est à privilégier si votre logement ne possède pas de vide sanitaire (espace d’air situé entre la terre et le plancher bas d’un logement), de garage ou de cave. La technique consiste à placer des panneaux isolants directement sur le sol du rez-de-chaussée. Ce procédé est idéal pour les constructions neuves, en rénovation il nécessite davantage de travaux car l’ancien revêtement de sol doit être déposé.

  • L’isolation du plancher bas par le dessous est réalisable si votre logement dispose d’un vide sanitaire, d’une cave ou d’un garage à l’étage inférieur du rdc. Ainsi, l’isolation s’effectue sur le plafond de ces surfaces. Il est isolé à l’aide de panneaux isolants rigides ou semi-rigides.

Comment mesurer une isolation performante ?

La qualité d’une isolation thermique se mesure grâce à plusieurs indicateurs de performances comme la résistance ou la conductivité thermique (coefficient lambda) . L’épaisseur mise en œuvre joue également un rôle important, mais aussi le type d’isolant que vous choisissez.

Les coefficients d’isolation

Tout d’abord, il faut s’intéresser à la conductivité thermique de l’isolant (lambda) !

  • Le coefficient lambda est exprimé en W/m.K, il mesure la conductivité thermique d’un matériau. Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant. Il est important de le connaître car il influe directement sur la résistance thermique.

  • La résistance thermique (appelée R), représente la difficulté que rencontre la chaleur à traverser une paroi. Contrairement à la conductivité thermique, plus R est élevé plus le matériau isole correctement. Pour l’obtenir, il faut diviser l’épaisseur du matériau (exprimée en mètre) par la valeur lambda. En clair, plus le professionnel qui isole votre logement installe une épaisseur d'isolant élevée, plus la résistance thermique est élevée !

Pour pouvoir bénéficier des aides financières distribuées par l’État, certains seuils de résistance thermique doivent être atteints :

  • Pour les murs : R ≥ 3,7
  • Pour les combles perdus : R ≥ 7
  • Pour les combles aménagés : R ≥ 6
  • Pour les planchers bas : R ≥ 3
  • Pour les toitures terrasses : R ≥ 4,5

🔎 Pour être incollable sur les coefficients thermiques à respecter, vous pouvez consulter notre guide : les coefficients thermiques à respecter selon les types d'isolation.

Les différents types d’isolants

Il existe plusieurs types d’isolants : ils peuvent être synthétiques, minéraux ou naturels (biosourcés).

  • Les isolants minéraux sont un excellent rapport qualité/prix. Parmi eux, se trouvent les laines minérales : laine de verre et laine de roche. La laine de verre est fabriquée à partir de sable ou de verre recyclé appelé calcin. La laine de roche provient du basalte (roche volcanique noire).

  • Les isolants synthétiques sont issus de produits pétrochimiques. Ils sont très efficaces mais surtout disposent de prix très compétitifs. En revanche, ils ne sont pas respectueux de l’environnement. Ils disposent également de mauvaises performances en termes de réaction et résistance au feu. Les plus utilisés sont le PSE (polystyrène expansé) et le polyuréthane.

  • Les isolants naturels ou biosourcés sont issus de la faune ou de la flore, ils ont donc un impact quasi nul sur l’environnement, pour d’excellentes performances en isolation thermique et phonique. Les isolants biosourcés sont également ceux qui détiennent les meilleures performances de déphasage thermique. C'est à dire leur capacité à maintenir frais un bâtiment lors de périodes de fortes chaleurs (confort d'été) ou bien dans les régions dans lesquelles le climat est chaud comme le Sud de la France. Parmi eux se trouvent : le liège, la ouate de cellulose, la laine de mouton, etc.
L’info IZI
Pour être certain de la bonne qualité d’un isolant référez vous à mention la ACERMI ! (Association de Certification des Matériaux Isolants). Il est important qu'elle apparaisse sur l'étiquette de l'isolant choisi. Elle est un gage de qualité des matériaux !

L’audit énergétique et le DPE

  • L’audit énergétique est un bilan complet des performances énergétiques de votre habitat. Il est réalisé pour déceler les points sensibles d’un bâtiment en matière de rénovation énergétique : mauvaise isolation thermique, appareil de chauffage énergivore et vétuste, système de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) défaillant... Fait en amont de chantier, il vous permet d’obtenir un scénario détaillé pour la réalisation de vos travaux de rénovation globale (bouquets de travaux).

  • Le DPE est le diagnostic de Performance Énergétique, c’est un document qui est demandé pour la vente ou la location d’un bien immobilier. Il permet de donner une estimation de la consommation d’énergie de votre logement : les classes énergétiques vont de A à G. A représente les bâtiments basse consommation (BBC), et G les logements anciens très énergivores (passoires thermiques).

Des aides financières pour vos travaux d’isolation

Peu importe votre projet d'isolation, il peut être subventionné grâce à plusieurs aides financières. Les voici :

Les Certificats d'Économies d'Énergie (CEE) : la prime est distribuée par les fournisseurs d'énergie. Pour pouvoir en bénéficier, votre logement doit avoir plus de 2 ans et être situé en France Métropolitaine. Les montants varient selon la surface que vous souhaitez isoler ainsi que la zone climatique dans laquelle vous habitez.

MaPrimeRénov : cette aide financière s'adresse aux propriétaires occupants ainsi qu’aux propriétaires bailleurs. Pour être éligible, votre logement doit avoir plus de 15 ans. Le montant de la prime varie en fonction de vos revenus annuels fiscaux.

L'Éco-Prêt à taux 0 : c’est un prêt bancaire à taux d’intérêt nul. Il peut être contracté uniquement pour financer des travaux de rénovation énergétique. Il doit être remboursé dans les 15 ans maximum.

Le taux de TVA réduit à 5,5 % : pour en profiter, aucune démarche administrative n’est à réaliser ! Il directement appliqué sur votre facture de travaux de rénovation énergétique.

Pour être éligible à l'ensemble de ces dispositifs de financement, il est nécessaire que vos travaux d'isolation soient réalisés par une entreprise ou un artisan certifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnnement).

Il est important de connaître le champ lexical de l'isolation thermique. D’autant plus que le secteur de la rénovation énergétique est malheureusement sujet à de nombreuses arnaques de la part d’entreprises frauduleuses. Certaines proposent des projets d’isolation à 1 € : attention elles n’existent plus ! Maintenant que nous avons réalisé un tour d'horizon du vocabulaire de l’isolation thermique, vous êtes plus à même de choisir le meilleur projet d'isolation pour votre logement !

Isolez facilement votre logement avec IZI by EDF !

Ici, les travaux c'est simple, c'est IZI ! Aucune démarche administrative pour bénéficier des aides financières, un devis en 24h... Contactez votre conseiller dédié expert en isolation !

Obtenir un devis
À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire