Isolation Tout savoir sur la laine de roche
isolation avec laine de roche
Isolation

Tout savoir sur la laine de roche

Temps de lecture 7 min

Claire
Claire

Mis à jour le 07 juin 2022

Sommaire
Obtenir mon devis
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

La laine de roche est l’un des produits les plus utilisés pour des travaux d’isolation réussis. L’avantage avec cette laine est qu’elle s’adapte à toutes les surfaces de votre maison : toiture, murs par l’intérieur ou l’extérieur et plancher bas. En complément d’un pare-vapeur, la laine de roche s'avère être un très bon choix ! Zoom sur cet isolant minéral.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la laine de roche ?

La laine de roche est un isolant fabriqué à partir d’un matériau naturel : le basalte. Cette pierre noire est issue de l’activité volcanique. La laine de roche fait partie de la famille des isolants minéraux. Elle est fréquemment utilisée pour l’isolation thermique des logements français, et pour cause : elle cumule les avantages !

Tout d’abord, son vrai point fort est sa polyvalence ! La laine de roche est disponible en de nombreux conditionnements : rouleaux souples, panneaux rigides ou semi-rigides et en vrac. Résultat : elle s’adapte parfaitement pour isoler les moindres recoins de votre habitat !

Sa faible conductivité thermique (coefficient lambda), située entre 0.033 et 0.044 W/m.K fait de la laine de roche un bon isolant thermique. La laine minérale assure également de bonnes performances acoustiques à votre logement. Ainsi, ce dernier est doté d’un confort thermique optimal, dans un environnement calme.

Autre atout, elle résiste très bien au feu. En effet, la laine minérale est classée A1 au classement de réaction au feu européen. Ce qui signifie que le matériau n’est pas ou peu combustible.

Contrairement à la laine de verre, la laine de roche n’est pas irritante. Sa pose est donc plus facile, car vous ne risquez pas de souffrir de démangeaisons ou d’irritations cutanées.

Points forts
  • Bonnes performances thermiques
  • Bonnes performances acoustiques
  • Incombustible et ignifugée
  • Nombreux types de conditionnements : s’adapte à tous les environnements
  • Pose facile (le matériau n’est pas irritable contrairement à la laine de verre)
  • Durée de vie élevée : environ 50 ans
Points faibles
  • Plus chère que son homologue la laine de verre
  • Plus chère que son homologue la laine de verre
  • Mauvaise résistance aux rongeurs
  • Vulnérable face à la vapeur d’eau (sauf si elle est revêtue d'un pare-vapeur)


Et malgré tous ses avantages, la laine de roche bénéficie tout de même de quelques inconvénients. Place aux points faibles : la laine de roche est sensible à l’humidité. Mais pour bénéficier d’une isolation thermique optimale et durable, il est possible d’installer un pare-vapeur. La membrane empêche ainsi la migration de la vapeur d’eau dans les parois et permet de lutter contre la condensation.

Toujours côté inconvénients, la laine de roche dispose d’un déphasage thermique peu performant. Il est donc conseillé de mettre en œuvre une épaisseur importante d’isolant pour obtenir un confort d’été optimal. Plus dense que la laine de verre, elle offre alors un meilleur confort thermique que son homologue lors de fortes températures.

Enfin, la laine de roche est fragile face aux rongeurs. Les laines minérales sont les proies idéales des souris et des rats. Ils peuvent y creuser des galeries, rendant l’isolation thermique de votre logement défaillante. Heureusement, plusieurs solutions existent pour une isolation anti-rongeurs.

En rouleau, panneaux ou soufflée : comment poser la laine de roche ?

La laine de roche est un isolant polyvalent ! Elle s’adapte autant aux combles perdus, aux murs et cloisons intérieures qu’aux rampants de toiture, aux murs extérieurs et aux planchers bas. Ainsi, peu importe les travaux d’isolation que vous souhaitez entreprendre, vous pouvez utiliser de la laine de roche. En revanche, la quantité d’isolant n’est pas la même selon les espaces. En effet, en fonction de la zone que vous souhaitez isoler, il ne faut pas mettre la même épaisseur de laine de roche.

Quelle épaisseur de laine de roche pour les combles ?

Pour isoler des combles combles perdus, deux techniques d’isolation s’offrent à vous : l’isolation par soufflage ou bien l’isolation avec des rouleaux isolants. Ainsi, pour souffler la laine de roche, l’isolant doit être conditionné en flocons. Pour la seconde méthode, elle se présente sous forme de rouleaux souples à dérouler.

Pour une isolation des combles perdus efficace, l’État français préconise d’atteindre une résistance thermique de 7 m² K/W. Pour obtenir ces performances, il faut compter environ 30 cm de laine soufflée et environ 25 cm de rouleaux isolant.

Pour isoler des rampants de toiture, la technique est différente. Elle consiste à fixer des panneaux de laine de roche rigides ou semi-rigides en monocouche. La résistance thermique à atteindre diffère également, elle doit être de 6 m² K/W. Pour obtenir ce seuil, il faut installer 20 à 22 cm de laine de roche pour l’isolation intérieure des combles aménageables.

Quelle épaisseur de laine de roche pour un mur ?

Pour isoler vos murs, vous avez le choix entre l’isolation thermique des murs par l’intérieur (ITI) et l’isolation des murs par l’extérieur (ITE). Toutes deux doivent permettre à votre logement d’atteindre une résistance thermique de 3,7 m² K/W. Pour obtenir cette performance, il faut installer environ 12 à 13 cm de laine de roche. Le matériau est alors conditionné sous forme de panneaux semi-rigides pour une ITI. Pour les murs extérieurs, la laine de roche est davantage utilisée en panneaux de double densité, afin de supporter une pose verticale sous enduit.

Le conseil IZI
Si vous disposez d’une maison avec une petite surface habitable, il est préférable d’opter pour une isolation thermique des murs par l’extérieur, vous gagnerez en espace de vie !

Quelle épaisseur de laine de roche pour le sol ?

Pour l’isolation du sol de votre logement, la laine de roche est souvent conditionnée en panneaux rigides. En effet, l’isolant doit être en mesure de supporter le coulage d’une dalle béton, s’il s’agit d’une isolation par le dessus. Dans ce cas, il faut prévoir environ 12 cm de laine de roche pour atteindre un R de 3 m² K/W, seuil préconisé par l’État français pour ouvrir l’accès aux aides financières.

Prix de la laine de roche

Le tarif de la laine de roche dépend en grande partie de son type de conditionnement. La qualité du produit et le coefficient lambda de la laine influent également sur son prix. Voici un tableau récapitulatif des prix moyens pour 100 mm :

Conditionnement de la laine de roche  Prix moyen pour 100 mm
Panneaux Entre 8 et 10 €
Rouleaux Entre 4 et 7 €
Flocons  Environ 3 € par kg


La laine de roche est donc un isolant de qualité qui remplit toutes vos attentes ! Elle contribue à une isolation thermique plus que performante mais aussi et surtout à une meilleure protection de votre logement en cas d'incendie. Aussi, elle prévient des nuisances sonores ! Cependant son homologue la laine de verre est un peu plus performante pour une épaisseur légèrement inférieure. 

Nous répondons à toutes vos questions sur la laine de roche !

Quel est le matériau le plus isolant ?

Par définition, un matériau très isolant est un matériau qui n’est pas conducteur. Ainsi, il faut se référer au coefficient lambda (conductivité thermique) du produit. Plus ce coefficient est bas, plus le pouvoir isolant est grand. L’isolant thermique au plus bas coefficient lambda est le polyuréthane avec une performance de 0,022 à 0,030 W/(m.K). Ensuite, le polystyrène extrudé (XPS) et expansé (PSE) disposent d’un très bon pouvoir isolant avec un lambda compris entre 0,029 et 0,038 W/(m.K). Côté isolants naturels, le liège et la ouate de cellulose sont de très bons matériaux. Et enfin concernant les isolant minéraux, les laines de verre et de roche sont également de bons produits.

Quel est le mieux entre la laine de verre ou la laine de roche ?

Les deux laines minérales sont assez similaires. Leurs coefficients lambda sont proches : 0,030 à 0,046 W/(m.k) pour la laine de verre et 0.033 et 0.044 W/m.K pour la laine de roche. La laine de verre est donc un peu plus performante pour une épaisseur légèrement inférieure. Cependant, la laine de roche résiste mieux aux incendies et dispose de meilleures performances acoustiques.

Isolation avec du polystyrène ou de la laine de roche ?

Les deux isolants sont performants. Tout dépend de vos aspirations écologiques et de vos attentes. Le polystyrène (PSE) est un isolant synthétique, la laine de roche un isolant minéral. La laine de roche dispose d’une conductivité thermique légèrement supérieure à celle du PSE. À résistance thermique égale, il faut alors mettre en œuvre une épaisseur plus importante de laine de roche. Si vous disposez d’une petite surface habitable, le PSE s’adaptera alors mieux à votre logement. Attention, le polystyrène est un isolant fortement inflammable. Il doit être ignifugé ou associé à un matériau résistant aux flammes comme du plâtre.

Isolez facilement votre logement avec IZI by EDF !

Ici, les travaux c'est simple, c'est IZI ! Aucune démarche administrative pour bénéficier des aides financières, un devis en 24h... Contactez votre conseiller dédié expert en isolation !

Obtenir un devis
À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire