Isolation Les coefficients thermiques à respecter selon les types d'isolation

Les coefficients thermiques à respecter selon les types d'isolation

coefficient thermique à respecter isolation

Que vous fassiez construire votre maison ou que vous la rénoviez, vous devez tenir compte de certains coefficients d’isolation. Les deux principales informations à prendre en compte sont la conductivité thermique (coefficient lambda) ainsi que la résistance thermique (R). Ces seuils sont mis en place par la Réglementation Thermique. Il existe deux types de législation : la RT existant pour les bâtiments déjà construits et la RT ou RE 2020 (remplaçant la RT 2012) appliquée pour les bâtiments neufs. Découvrez dans cet article quelles sont les normes afin de réaliser des travaux d'isolation thermique conformes à la loi !

1. La conductivité thermique
1.1 Quel est l'isolant thermique le plus conducteur ?
2. La résistance thermique (R)
3. Quel R pour une bonne isolation ?
4. Quel R pour la toiture ?
5. Quel R pour les murs ?
6. Quel R pour les planchers bas ?

Discuter avec un conseiller de mon projet d'isolation

La conductivité thermique

Le coefficient Lambda (λ) mesure la conductivité thermique qui est exprimée en W/m.K. Elle représente la facilité que rencontre le froid ou la chaleur à traverser une paroi. Elle est propre à l’isolant et ne dépend pas de l’épaisseur du matériau. Le coefficient lambda est un critère à prendre en compte lors du choix de l’isolant.

Plus le lambda est faible, plus le matériau est isolant ! Au contraire, plus il est élevé, plus le matériau est conducteur. Un isolant performant aura donc un lambda peu élevé. La conductivité thermique est une caractéristique importante pour déterminer quel isolant sera adapté à votre projet.

Le conseil IZI
Un autre élément notable est à prendre en considération : la mention ACERMI (Association de Certification des Matériaux Isolants). Il est important qu'elle figure sur l'étiquette de l'isolant choisi. Elle est un gage de qualité des matériaux.

Quel est l'isolant thermique le plus conducteur ?

Il existe plusieurs familles d’isolants. Ils peuvent être minéraux, synthétiques ou bien naturels. Chacun de ces matériaux a ses avantages et ses inconvénients. L’idéal est de choisir un isolant en accord avec vos envies et vos projets d’isolation. Pour vous aider dans votre démarche, voici un récapitulatif des coefficients de conductivité thermique en fonction de chaque type d’isolants :

🔍
Coefficient lambda des isolants minéraux


Laine de roche 0,040 W/m.K
Laine de verre 0,040 W/m.K
Verre cellulaire 0,050 W/m.K

 

🔍
Coefficient lambda des isolants synthétiques


Polyuréthane 0,022 à 0,030 W/m.K
Polystyrène extrudé (XPS) 0,029 à 0,037 W/m.K
Polystyrène expansé (PSE) 0,030 à 0,038 W/m.K

 

🔍
Coefficient lambda des isolants naturels


Ouate de cellulose 0,035 à 0,042 W/m.K
Fibre de bois 0,037 à 0,049 W/m.K
Chanvre 0,040 à 0,046 W/m.K
Liège 0,032 à 0,045 W/m.K
Lin 0,037 à 0,040 W/m.K

 

La résistance thermique (R)

R est la résistance thermique, elle représente la difficulté que rencontre la chaleur à traverser une paroi. Elle est exprimée en m².K/W (kelvin par watt) et dépend de l’épaisseur (e) et de la conductivité thermique (λ). Pour obtenir la résistance thermique, il faut diviser l’épaisseur du matériau (exprimée en mètre) par la valeur lambda. Il est donc possible de doubler la résistance R d’un isolant en ajoutant une seconde couche de matériaux, si la surface le permet.

Plus R est grande, plus le matériau est isolant. Au contraire, plus la résistance est faible, plus le matériau est conducteur !

À titre d’exemple, la laine de verre dispose d’une conductivité thermique de 0,040 W/m.K. Si l’on pose 200 mm de cette laine minérale, sa résistance thermique sera égale à 5 m² K/W.

Si l’on pose autant de polystyrène (200 mm) d’une conductivité thermique de 0,032 W/m.K, sa résistance thermique sera égale à 6,25 m² K/W.

À épaisseur égale, le polyuréthane qui a un coefficient lambda de 0,022 W/m.k obtiendra une résistance thermique de 9 m² K/W.

Connaître la résistance d’un isolant permet de savoir quelle épaisseur est à prévoir pour isoler efficacement sa maison. Lors d’une isolation des murs par l’intérieur, par exemple, pensez à privilégier un isolant peu épais, avec coefficient lambda faible, pour ne pas diminuer la surface habitable de la pièce à isoler. Pour maximiser l’espace habitable de votre maison, pensez aux isolants minces (PMR) ! D’une épaisseur moindre, ils répondent cependant à de bonnes performances thermiques pour l’isolation des planchers bas et des murs.

L’info IZI
Pour pouvoir bénéficier des aides financières de l’État comme MaPrimeRénov’ ou les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), il faut respecter une certaine résistance thermique ! Elle varie selon les surfaces de votre logement que vous souhaitez isoler.

 

Vous souhaitez isoler les planchers bas de votre maison ?

Quel R pour une bonne isolation ?

La Réglementation Thermique (RT) a mis en place des textes de loi relatifs à la rénovation thermique et énergétique des logements. Ils définissent les exigences minimales à mettre en œuvre sur les équipements et travaux suivants :

  • L’isolation
  • Le chauffage
  • L’eau chaude sanitaire
  • La régulation
  • La ventilation
  • L’éclairage

La résistance thermique en vigueur varie en fonction de trois éléments :

👉 S'il s'agit d'un bâtiment neuf ou existant (RT existant ou RE 2020)

👉 La zone de votre logement à isoler (combles, murs, sols)

👉 Le département dans lequel se trouve votre habitation

La résistance thermique conseillée n’est pas la même pour l’isolation de la toiture que pour celle des planchers bas. En effet, les déperditions thermiques varient selon les surfaces. Plus les déperditions de chaleur sont importantes, plus la résistance thermique imposée par la RT sera élevée.

La toiture est responsable de 30 % de la perte de chaleur d’un logement, les murs d'environ 20 % et le sol de 7 à 10 %.

L’info IZI
La toute première réglementation thermique a vu le jour en 1974 ! La RT pour les bâtiments existants a été mise en place en 2007. La RT 2012 (remplacée par la RE 2020) concerne, elle, la réglementation en vigueur pour les bâtiments neufs. Désormais la règlementation va au-delà de la dimension thermique pour lui ajouter une dimension environnementale.


La résistance R d’une surface rénovée doit être supérieure ou égale au niveau minimal réglementaire. Ce dernier dépend de la zone climatique dans laquelle vous habitez. Les 8 zones ont été déterminées par la Règlemntation Thermique, classées de de H1a à H3.

carte de France répartition résistance thermique RT existant

Quel R pour la toiture ?

La toiture est la principale source de déperdition de chaleur d'une habitation. Les coefficients d'isolation appliqués à cette surface sont donc les plus exigeants.

💰
Résistance minimale en vigueur par la RT existant concernant la toiture

Surface à isoler
Zones H1A, H1B, H1C
Zones H2A, H2B, H2C, H2D et zone H3 *
Zones H3 **
Combles aménagés
 4,4

4,3

 4
Combles perdus 4,8
 Toitures-terrasses
3,3
 

* Les zones correspondant à une altitude supérieure à 800 mètres
** Les zones correspondant à une altitude inférieure à 800 mètres

Si la RT 2012 autorisait à la construction des bâtiments à faible besoin en énergie, la RE 2020 étend ses exigences à des dimensions environnementales. Elle introduit pour la première fois en plus d’une exigence énergétique, une exigence sur les émissions de carbone pendant la construction des bâtiments et une autre pendant leur période d’utilisation. Ainsi, la RE 2020 promeut des bâtiments neufs, sobres en énergie, faiblement émetteurs de CO 2, gaz responsable du réchauffement climatique, et confortables en toutes saisons, été ou hiver.

À titre d’exemple, les maisons dont le permis de construire sera déposé à partir du 1 janvier 2022, auront un Bbio max moyen de 63. Ce qui peut être équivalent à un bon niveau de résistance thermique mur/sol/toiture, et notamment des R pour la toiture de 8 à minima en zone chaude et plus élevées dans les autres zones !

L’info IZI
Bbio est le besoin bioclimatique, c'est-à-dire le besoin en énergie d’un bâtiment concernant le chauffage, le refroidissement et l’éclairage. Les résistances thermiques pour sol, murs, et toiture sont de 4-5/4-5/8-10 selon les combinaisons d’équipements et les zones climatiques !

 

Quel R pour les murs ?

Que vous ayez recours à une isolation thermique par l'intérieur (ITI) ou bien par l'extérieur (ITE), la résistance à atteindre est la même. Cependant, elle différe selon la configuration de votre logement : murs en contact avec l'extérieur ou bien murs en contact avec un volume non chauffé (garage, etc.).

💰
Résistance minimale en vigueur par la RT existant concernant les murs

Surface à isoler
Zones H1A, H1B, H1C
Zones H2A, H2B, H2C, H2D et zone H3 *
Zones H3 **
Murs en contact avec l'extérieur 2,9

 

2,9

 

2,2
Murs en contact avec un volume non chauffé

 

2
 

* Les zones correspondant à une altitude supérieure à 800 mètres
** Les zones correspondant à une altitude inférieure à 800 mètres

Quel R pour les planchers bas ?

Les planchers bas représentent la plus petite source de déperdition de chaleur d'une habitation (avec les ponts thermiques, qui eux, sont responsables de 5 % des pertes de chaleur d'un logement). La résistance thermique appliquée est donc légèrement plus faible que pour les murs et la toiture :

💰
Résistance minimale en vigueur par la RT existant concernant le sol

Surface à isoler
Zones H1A, H1B, H1C
Zones H2A, H2B, H2C, H2D et zone H3 *
Zones H3 **
Planchers bas donnant sur local non chauffé ou extérieur 
 2,7

2,7

 2,1

* Les zones correspondant à une altitude supérieure à 800 mètres
** Les zones correspondant à une altitude inférieure à 800 mètres

L’info IZI
À compter du 1er janvier 2023, l'ensemble de ces exigences thermiques relatives à l'isolation des bâtiments existants sera revu à la hausse !

 

⚠️ Pour pouvoir bénéficier des aides financières de l'État, les seuils de performances sont plus élevés : 

- Pour les murs : R ≥ 3,7

- Pour les combles perdus : R ≥ 7

- Pour les combles aménagés : R ≥ 6

- Pour les planchers bas : R ≥ 3

- Pour les toitures terrasses : R ≥ 4,5

Être informé de ces coefficients d'isolation, vous permet d'avoir un œil avisé sur vos projets de rénovation ou d'isolation. Une résistance thermique respectée garantit un confort optimal de votre logement, tout au long de l'année : été comme hiver. Avec une meilleure isolation, vous réalisez d'importantes économies sur vos factures de chauffage. Pour votre projet, nous vous recommandons d'entreprendre vos travaux d'isolation aux côtés d'un professionnel agréé RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). En effet, en plus d'une garantie de travaux réalisés selon les normes en vigueur, cette qualification vous permet de profiter de nombreuses aides financières de l'État !

Vous avez des projets d'isolation ?

Contactez nos experts IZI by EDF pour un devis sur-mesure en 24h et des conseils personnalisés !

DEMANDER UN DEVIS
9 Commentaires à propos de « Les coefficients thermiques à respecter selon les types d'isolation »
Viva 10/01/2022 22:37

Bonsoir dans le cadre d’une construction neuve. Maison plein pied toiture terrasse en béton. Je compte isoler le toit par l’extérieur en POLYURETHANE ep:140mm (r=6,35 K.W/M2) et l’intérieur avec Rouleau de laine de verre Kraft 10x1.2m, Ep.100mm, lambda 40, R=2.5 Total R = 8,85 (1/3) = 2,95 Je cherche avant tout à éviter toute condensation entre les 2 isolants. Aussi je dois respecter la règle du 2/3 - 1/3. Pouvez vous me dire si mes calculs sont bons. Si non, quel épaisseurs d’isolant dois je prendre?

Harmonie 08/12/2021 23:48

Bonjour,mon dossiersuite à l'isolation de mes combles perdues m'est retourné incomplet. On me demande la norme selon laquelle est calculée la résistance thermique de l'isolant à apposer sur la facture .De quoi s'agit il ? La mention R:7kw/m2 35cm et acermi :17/D/15/1195 est bien indiqué Je ne comprends pas Merci de votre aide

Oncle Fritz 02/12/2021 19:38

Bonjour, nous programmons de construire en 2022 en zone H2b. A la lecture de votre article, je comprends que nous devrons avoir un BBio max moyen de 63. Bon ce nombre ne me parle pas, par contre je crois comprendre que nous devrons avoir un R de 5 au sol, 5 pour les murs et 9 ou 10 pour la toiture! Ai-je bien compris? Merci

Louis-Axel 26/11/2021 15:49

J'ai fait quelques recherches pour la rénovation de mon toit,et on me dit que je devrais opter pour un toit R60..est ce que cela existe ??est ce que c'est faisable ???

Sam 08/11/2021 18:51

Bonjour, notre résidence a 3 niveaux de bureaux et 1 niveau de logements. Nous devons refaire l'isolation de la toiture terrasse. Le R doit être de combien

Notre réponse 09/11/2021 09:02

Bonjour !
Pour isoler votre toiture terrasse, R doit être supérieure ou égale à 3,3 m².K/W selon la RT. Pour pouvoir bénéficier des aides financières, la résistance thermique doit être supérieure ou égale à 4,5 m².K/W. Bonne journée !

Bien à vous,
Claire de l’équipe Web

Ouka006 31/10/2021 16:21

Le problème = réfection à neuf de la totalité d'un toit terrasse d'une copropriété ancienne (zone littorale H3) Solution envisagée = revenir à la dalle d'origine et empiler les couches nécessaires (pare-vapeur, isolant, protection mécanique, système de végétalisation basse précultivée...) Les questions quant à l'isolation Quelle valeur de R minimale? Quelle valeur de R pour obtenir une aide (certificats d'énergie...)

Notre réponse 02/11/2021 11:21

Bonjour !
Pour l’isolation d’une toiture terrasse en zone H3 la RT recommande une résistance thermique de 3,3 m².K/W. Pour pouvoir bénéficier des aides nationales (MaPrimeRénov’, CEE…), R doit être supérieure ou égale à 4,5 m².K/W
Bonne journée !

Bien à vous,
Claire de l’équipe Web

Steven 25/10/2021 17:19

Merci pour cette réponse

steven 22/10/2021 19:05

très bien expliqué quelle est la norme R pour le secteur tertiaire ancien en zone H1A pour: - ravalement ITE , - isolation intérieure: toiture et comble merci de votre aide

Notre réponse 25/10/2021 14:29

Bonjour !

Pour les locaux du secteur tertiaire existants réservés à une utilisation professionnelle, la résistance thermique en ITE et ITI est la même que pour les logements individuels. R doit être supérieure ou égale à 3,7 m².K/W pour pouvoir bénéficier des aides nationales.

Bonne journée !
Bien à vous,

Claire de l’équipe Web

Frank 14/10/2021 18:33

Excellente explication ! Félicitations !

Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.