Isolation Quelle épaisseur de matériau choisir pour une isolation performante ?

Quelle épaisseur de matériau choisir pour une isolation performante ?

Quelle épaisseur de matériau pour une isolation performante ?

L'isolation de votre maison doit être réalisée dans les règles de l’art. L’épaisseur de l’isolant joue alors un rôle clé pour une isolation performante ! Elle varie selon plusieurs critères : zones de votre maison que vous souhaitez isoler, matériaux utilisés, surface habitable disponible, conditionnement des matériaux, etc. Mais alors, comment choisir la bonne épaisseur pour une isolation pérenne et efficace de votre logement ? Nous vous éclairons !

1. L'épaisseur selon la résistance et la conductivité thermique 
2. Choisir la bonne épaisseur selon la surface à isoler
3. Un facteur qui varie selon le conditionnemment des matériaux

L’épaisseur selon la résistance et la conductivité thermique

Choisir l'épaisseur d'isolant selon sa résistance et sa conductivité thermique

Le facteur décisif pour choisir l’épaisseur d’isolant à mettre en œuvre est la résistance thermique souhaitée. En effet, ce coefficient d’isolation varie selon l’épaisseur du matériau.

La résistance thermique représente la difficulté que rencontre la chaleur à traverser un mur. Elle se mesure en en m².K/W (kelvin par watt). Pour l’obtenir, il suffit de diviser l’épaisseur du matériau (exprimée en mètre) par la conductivité thermique (la valeur lambda). Plus la résistance thermique est élevée, plus le matériau est isolant. Si R est faible, le matériau sera au contraire conducteur. Doubler l’épaisseur d’isolant, vous permet donc de doubler la résistance thermique d’un isolant et ainsi doubler ses performances thermiques.

La valeur lambda (λ) désigne la conductivité thermique d'un matériau. Plus elle est basse, plus le matériau est isolant.

Pour mieux comprendre, prenons l'exemple du polyuréthane et de la laine de verre. Le polyuréthane dispose de l'un des meilleurs pouvoirs isolants du marché grâce à son faible coefficient lambda de 0,022 W/m.K. La laine de verre, avec une conductivité thermique de 0,032 à 0,046 W/m.k (selon son type de conditionnement), dispose d'un plus grand coefficient lambda car elle est plus conductrice. Il faudra donc une couche plus épaisse de laine de verre par rapport à de la mousse polyuréthane pour atteindre le même coefficient R.

Le conseil IZI
Nous vous recommandons d’opter pour un isolant ayant un coefficient lambda faible pour ainsi minimiser les pertes de votre surface habitable !

 

Choisir la bonne épaisseur selon la surface à isoler

L'épaisseur d'isolant varie selon la zone de votre maison à isoler

Connaître la résistance et la conductivité thermique d’un isolant est indispensable pour envisager une isolation performante. Mais, elle n’est pas le seul critère. En effet, les seuils de résistance thermique varient selon la surface de votre maison que vous souhaitez isoler : murs, toiture ou sol.

Quelle épaisseur d’isolation pour les murs ?

L’isolation thermique des murs est essentielle : 20 % de la chaleur de votre maison s’échappe par cette zone. Il est possible d’isoler les murs par l’intérieur (ITI) ou bien par l’extérieur (ITE).

🔎 Pour connaître les avantages et les inconvénients de chacune des deux méthodes d'isolation, n’hésitez pas à consulter notre guide ITE ou ITI, que choisir ?

L'épaisseur d'isolant posé a toute son importance pour les deux procédés. L’isolation par l’intérieur diminue la surface habitable de votre logement. Celle par l’extérieur va augmenter l’emprise au sol de votre maison. De plus, en ITE, l’épaisseur de l’isolant impacte directement sur l’aspect de votre façade. Par exemple, vos menuiseries peuvent apparaître plus « enfoncées » et donc générer moins de luminosité au sein de votre habitation.

L’info IZI
En France, certaines villes interdisent l’isolation thermique des murs par l’extérieur. Les règles d’urbanisme ne le permettent pas. N’hésitez pas à vous renseigner dans la Mairie de votre commune !

 

Les travaux d’isolation de vos murs peuvent être en partie financés par les aides financières nationales telles que MaPrimeRénov'. Pour ce faire, un certain seuil de résistance thermique est attendu. L’isolation doit vous permettre d’atteindre une résistance thermique de 3,7 m².K/W. Voici donc l’épaisseur à mettre en œuvre selon l’isolant choisi :

🛠️​ 
Matériau isolant

Épaisseur pour une performance moyenne (R = 3,7)

Épaisseur pour une performance élevée (R = 5) 

Laine de verre

 12 cm

16 cm

Laine de roche 

 12,5 cm

16 cm

Fibre de bois

14 cm

18 cm

Ouate de cellulose

15 cm

20 cm

Polystyrène

12 cm

16 cm

Polyuréthane (en panneaux)

 8 cm

11 cm


Pour une isolation des murs efficace et ainsi avoir accès aux subventions mises en place par l'État, il faut donc prévoir une épaisseur de 8 à 14 cm selon le matériau utilisé. Pour une isolation des murs élevée, prévoyez plutôt 11 à 20 cm d'épaisseur selon le type d'isolant posé.

L’info IZI
Le prix de l'isolation des murs dépend essentiellement de la main-d'œuvre et des finitions (intérieures et extérieures). Finalement, l'épaisseur de l'isolant a peu d'impact sur le coût total : 1 cm supplémentaire d'isolant coûte entre 0,2 et 1,5 € par m².

 

Le conseil IZI
Si vous disposez d'une petite superficie, optez pour un PMR (produit mince réfléchissant) ou, un isolant dont la conductivité thermique est très faible tel que le polyuréthane en mousse ou en panneaux ou polystyrène.

 

Isolation toiture : quelle épaisseur pour les combles perdus et aménageables ?

La toiture est la surface de votre maison que vous devez privilégier en isolation ! Elle est responsable d’environ 30 % de la perte de chaleur de votre maison. Pour répondre aux critères techniques demandés par l’État et pouvoir ainsi bénéficier des aides financières gouvernementales, deux seuils sont à prendre à compte. Pour une isolation des rampants (combles aménagés ou aménageables) la résistance thermique en vigueur est de 6. Concernant les combles perdus, vous devez atteindre un coefficient R de 7.

🛠️​ 
Matériau isolant

Épaisseur pour l'isolation des combles aménagés (R = 6)

Épaisseur pour l'isolation des combles perdus (R = 7)

Laine de verre

 21 cm

24 cm

Laine de roche 

 21 cm

24,5 cm

Fibre de bois

20 cm

30 cm

Ouate de cellulose

24 cm

27,5 cm

Polystyrène

22 cm

24 cm

Polyuréthane (en panneaux)

15 cm

17,4 5 cm

 

L’info IZI
Respecter les seuils de résistance thermique est obligatoire pour pouvoir bénéficier des aides financières de l'État ! Mais sachez également que vos travaux doivent être réalisés par un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement), comme l'est l'ensemble du réseau de partenaires IZI by EDF !

 

Quelle épaisseur pour l'isolation des sols ?

Pour une isolation performante de votre logement, pensez également à isoler les sols. Ils représentent 10 % des déperditions de chaleur d’une maison. Leur isolation est possible par le dessous : le professionnel isole le plafond de la pièce inférieure. Pour cela votre logement doit être équipé d’un vide sanitaire ou bien d’un espace non chauffé tel qu’une cave ou un garage.

Il est également possible d’isoler les planchers bas de votre logement par le dessus. Dans ce cas, le professionnel pose l’isolant directement sur le sol, il est ensuite recouvert d’une chape en ciment puis du revêtement de sol de votre choix. Si vous isolez le sol de votre maison en sous-face, optez pour une plus forte épaisseur d’isolant. La surface habitable de la pièce à isoler ne sera pas impactée puisqu’elle concerne le plafond de la pièce inférieure.

Pour avoir accès aux aides financières gouvernementales, vous devez obtenir une résistance thermique de 3 au niveau des planchers bas.

🛠️​ 
Matériau isolant

Épaisseur pour l'isolation des sols (R = 3)

Laine de verre

12 cm

Laine de roche 

12 cm

Fibre de bois

13 cm

Ouate de cellulose

11,5 cm

Polystyrène

10 cm

Polyuréthane 

6,6 cm

 

L’info IZI
⚠️ Ces valeurs sont indicatives, elles varient selon le type de conditionnement des matériaux ! Ils peuvent être commercialisés en panneaux, en rouleaux, en vrac ou encore en mousse pour certains.

 

Un facteur qui varie selon le conditionnement des matériaux

Laine de verre en rouleau pour isolation

Comme cité précédemment, la forme de commercialisation va également être un facteur déterminant pour l'épaisseur de l'isolant à mettre en oeuvre. Les matériaux sont proposés en plaques (rigides ou semi-rigides), en vrac (appelé également flocons), en rouleaux ou bien en mousse.

👉 Les rouleaux sont davantage recommandés pour isoler la toiture, notamment pour l'isolation des rampants.

👉 Les panneaux semi-rigides sont minéraux ou biosourcés. Ils sont majoritairement utilisés pour l'isolation des cloisons de séparation

👉 Les panneaux rigides sont généralement déployés pour l'isolation des murs et de la toiture par l'extérieur (le sarking)

👉 Les flocons sont généralement utilisés pour l'isolation des combles perdus ou aménageables 

Finalement, de nombreux facteurs sont à prendre en compte pour déterminer l’épaisseur idéale à mettre en œuvre. Elle varie selon les chantiers : les surfaces à isoler, les matériaux choisis, ou encore le type de conditionnement vont déterminer la quantité optimale pour l’isolation de votre maison. Sachez tout de même que l’épaisseur représente moins de 10 % dans le coût total de vos travaux. La main-d’œuvre, la préparation du chantier, ou encore le matériel mis à disposition coûtent plus cher. Essayer de réaliser des petites économies sur le court terme, en posant peu d'épaisseur, pourrait mettre en péril les performances thermiques de votre maison ! Il ne faut donc pas lésiner sur la quantité !

FAQ isolation & épaisseur

➡️ Quelle épaisseur d’isolation pour un plafond de garage ?

Tout dépend de la méthode d’isolation (par le dessus ou par le dessous). D'autres paramètres entrent également en compte, comme l’isolant choisi, son conditionnement ou encore la résistance thermique souhaitée. Il est possible d’isoler son garage en sous face s’il se trouve en dessous de votre maison. Dans ce cas optez pour une forte épaisseur puisqu’elle ne va pas impacter la surface habitable de votre garage. Prévoyez par exemple une épaisseur de 90 à 120 mm pour du polystyrène. Comptez en moyenne 70 à 100 mm pour du polyuréthane qui a un meilleur pouvoir isolant.

➡️Quelle épaisseur d’isolant pour un mur en pierre ?

Pour préserver l’esthétisme de votre façade en pierre, l’idéal est d’isoler votre maison par l’intérieur (ITI). Nous vous conseillons de choisir un isolant épais, rigide et résistant. Il peut être biosourcé ou minéral. Selon le matériau choisi, vous pouvez compter entre 14 et 20 cm d’épaisseur pour une isolation de vos murs performante.

➡️ Quelle épaisseur de laine de verre pour isoler un mur extérieur ?

La quantité à mettre en œuvre dépend du nombre de couches de panneaux posés. Pour obtenir un R de 3,7 avec de la laine de verre pour une ITE, il faut compter une couche d’environ 140 mm d’épaisseur. Pour une résistance thermique plus élevée (R = 6,8), il est possible d’appliquer deux couches : 140 + 80 mm au total.

➡️ Quel isolant thermique a le meilleur R ?

La résistance thermique R dépend de l’épaisseur de l'isolant qui est posé. Ainsi, pour obtenir une isolation performante avec une forte résistance thermique, l’important est de se référer à la conductivité thermique du matériau. Plus son coefficient lambda est bas, meilleure est la résistance thermique pour une moindre épaisseur. Le polyuréthane et le polystyrène sont les matériaux qui disposent du meilleur pouvoir isolant.
Des projets d'isolation pour votre maison ?

Recevez un devis sur mesure en seulement 24H ! Nos conseillers vous renseignent sur le montant de vos aides financières !

Je veux mon devis personnalisé
0 Commentaire à propos de « Quelle épaisseur de matériau choisir pour une isolation performante ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.