Chaudières gaz Facture de gaz trop élevée : quelles astuces pour la réduire ?
Astuces réduire facture de gaz trop élevée
Chaudières gaz

Facture de gaz trop élevée : quelles astuces pour la réduire ?

Temps de lecture 7 min

Clémence
Clémence

Mis à jour le 16 mai 2022

Sommaire
Obtenir mon devis
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

Vous trouvez vos dernières factures de gaz trop élevées ? Chaudière mal entretenue, compteur qui s’emballe, prix du gaz en augmentation… De nombreux facteurs peuvent facilement l’expliquer. Heureusement, il existe aussi plusieurs solutions pour les réduire !

La variation du prix du gaz naturel

Depuis l’été 2020, le prix du gaz naturel enregistre une augmentation constante, celle-ci étant la conséquence de nombreux facteurs contextuels. Parmi ceux-ci, le plus important est le coût d’approvisionnement du gaz, la France n’en possédant pas sur son territoire.

Tout d’abord, la crise sanitaire a fait chuter la production de gaz en Mer du Nord suite à de nombreux arrêts techniques. Dans le même temps, la demande a augmenté suite aux différents confinements mais aussi à un hiver 2021 particulièrement long et froid. Face à des stocks faibles et une demande toujours plus croissante, les prix ont donc logiquement augmenté.

De plus, dans un contexte de relation à l’époque déjà tendu entre la Russie et l’Europe, l’entreprise Gazprom n’avait pas augmenté ses exportations de gaz à destination de l’UE.

L’info IZI
Suite à la mise en place du bouclier tarifaire, le prix du gaz est gelé jusqu’à la fin 2022 et ne peut donc pas connaître d’évolution jusqu’à cette date.

Le cas de la surconsommation de gaz

Si l’augmentation du prix du gaz naturel peut faire flamber vos factures d’énergie, d’autres facteurs, comme la surconsommation, peuvent aussi les faire grimper ! Par définition, cette dernière survient lorsque votre chaudière dépense plus de gaz qu’elle ne le devrait, vis-à-vis de vos différents équipements.

👉 Une surconsommation ponctuelle

Vous suivez régulièrement votre consommation et apercevez un pic soudain ? Au-delà des variations du prix du gaz, liées à des facteurs extérieurs, différents éléments peuvent faire grimper votre facture :

  • Une erreur de facturation : un technicien peut avoir mal reporté l’index de votre compteur lors de son auto-relevé et donc surévalué votre consommation réelle de gaz. Il est alors possible de demander un nouveau relevé de consommation à votre fournisseur.

  • Un compteur de gaz défectueux : si ce dernier est ancien, il est possible qu’il se grippe ou s’emballe ! Notez toutefois que ce cas est assez rare et entraîne plus souvent une sous-consommation.

  • Une fuite de gaz naturel : si celle-ci fait augmenter le montant de la facture, elle est surtout très dangereuse ! Si votre compteur continue de tourner alors que tous vos appareils sont éteints et/ou vous sentez une odeur de gaz, coupez l’arrivée de gaz et contactez les secours.

Une fois l’origine de votre surconsommation identifiée, le montant de votre facture de gaz doit revenir à la normale.

👉 Une surconsommation quotidienne

À l’inverse, il est possible que votre chaudière consomme plus qu’elle ne le devrait, de façon quotidienne. Dans cette situation, il est nécessaire de déterminer l’origine de cette surconsommation de votre système de chauffage central, pour pouvoir l’enrayer.

De même, pour vous rendre compte de vos dépenses de gaz, et savoir si votre chaudière surconsomme, il est conseillé de comparer vos factures à la consommation moyenne.

Quelle est la consommation moyenne de gaz par mois ?

Pour mieux vous rendre compte de vos dépenses énergétiques, vous pouvez la comparer à la consommation de gaz des foyers français par mois. Si vous observez une différence notable avec votre propre consommation, il est probable que votre chaudière utilise plus de gaz que nécessaire.

Ces moyennes sont établies en prenant en compte :

Taille du logement Eau chaude sanitaire Consommation par mois
30 m² - 1 personne ✔️ 341,6 kWh
216,6 kWh
50 m² - 2 personnes ✔️ 583,3 kWh
366,6 kWh
70 m² - 3 personnes ✔️ 1 066,6 kWh
758,3 kWh
100 m² - 4 personnes ✔️ 1 458,3 kWh
1 075 kWh
150 m² - 5 personnes ✔️ 2 050 kWh
1 600 kWh

Comment réduire votre facture de gaz ?

Vous vous demandez s’il est possible de réduire votre facture de gaz sans changer votre appareil ? La réponse est oui ! Des éco-gestes aux travaux d’isolation, il existe plusieurs possibilités pour consommer moins d’énergie.

Bien entretenir sa chaudière

L’entretien de la chaudière est une obligation légale, néanmoins il arrive que la maintenance ne soit pas faite. De ce fait, l’installation de chauffage s’encrasse, ce qui peut entraîner une augmentation de la consommation d’énergie. En effet, une chaudière mal entretenue peut consommer jusqu’à 12 % de combustible en plus !

Notez aussi qu’un manque d’entretien augmente le risque de fuite de gaz et donc d’intoxication au monoxyde de carbone.

Au-delà de l’appareil en lui-même, il est aussi essentiel de purger vos radiateurs ou de les désembouer en cas de besoin. En effet, ces derniers peuvent mal chauffer s’ils ne sont pas entretenus. La chaudière tourne alors en permanence pour réussir à les faire monter en température.

Changer ses habitudes de consommation

Adopter des éco-gestes est idéal pour réduire votre consommation de gaz et faire des économies !

Dans un premier temps, il est particulièrement recommandé de bien régler la température de votre logement, sans surchauffer ! En effet, en réglant votre thermostat de 1°C en moins, vous effectuez 7 % d’économie sur votre facture.

Voici les températures recommandées dans chaque pièce de la maison. Pour les moins frileux, il est même conseillé de baisser le thermostat à 18°C dans les pièces de vie !

Pièces Températures
Salle de bain 20 °C
Pièces de vie (salon, salle de jeux...) 19 °C
Chambre 17 °C
Pièces de passage (couloir, WC...) 17 °C


Puis, dans un second temps, la programmation de scénarios de chauffe permet d’adapter la température de votre logement selon vos besoins. Votre chaudière chauffe ainsi uniquement lorsque vous êtes présent et maintient la température du logement plus basse lorsque vous êtes absent.

Revoir son isolation

Vous avez froid malgré vos factures de gaz élevées ? Une mauvaise isolation est, en effet, souvent la raison principale pour laquelle les systèmes de chauffage fonctionnent plus qu’ils ne le devraient. L’habitation ne conservant pas la chaleur, elle reste froide tandis que le montant des factures d’énergie grimpe !

Rénover l’isolation de votre logement est donc la meilleure solution pour améliorer votre confort thermique et effectuer des économies d’énergie à long terme. Face à une maison mal isolée, il est conseillé de réaliser plusieurs types de travaux, selon les problèmes rencontrés par votre domicile :

  • Isoler la toiture : celle-ci peut représenter jusqu’à 30 % des déperditions thermiques ! C’est pourquoi il est conseillé dans un premier temps d’isoler le toit plutôt que les murs. Si vos combles ne sont pas aménagés, il est possible d’effectuer une isolation par soufflage.

  • Isoler les murs : parmi les premiers vecteurs de pertes de chaleur, il est possible d’effectuer une isolation par l’extérieur (ITE) ou par l’intérieur (ITI).

  • Isoler le sol : souvent oublié, le sol est pourtant une vraie source de froid ! S’il existe un sous-sol, une cave ou un vide sanitaire, il est possible de mettre un place une isolation par le dessous.

  • Changer les menuiseries : les fenêtres, portes et baies vitrées vétustes sont autant de sources de déperditions ! Attention toutefois à bien choisir un vitrage adapté à votre zone géographique et un matériau isolant.

  • Changer la VMC : la ventilation peut être à l’origine de fuites d’air, en optant pour une VMC double flux, vous les réduisez de 70 % !

Remplacez votre chaudière par un appareil plus performant

Votre chaudière est vieillissante ? Il est possible qu’elle consomme plus que nécessaire pour fonctionner ! La meilleure solution est alors de la remplacer par une nouvelle, davantage performante.

De fait, les chaudières actuelles sont dites à Très Hautes Performances Énergétiques (THPE), avec des rendements supérieurs à 100 %. Celles-ci consomment donc moins d’énergie que les chaudières classiques ! Il existe deux types de chaudières éligibles aux aides financières, leur installation dépendant de la configuration de votre logement :

  • Les chaudières à condensation, qui sont aujourd’hui majoritaires. Elles sont obligatoires dans les maisons individuelles et peuvent être installées dans les appartements lorsque l’évacuation le permet.

  • Les chaudières basse température (Bas NOx), installées en appartement lorsque l’évacuation ne permet pas de mettre en place un appareil à condensation.

Découvrez nos chaudières gaz performantes :

[sliderShortcode product1="50" product2="388" product3="35"]

Par ailleurs, afin d’augmenter vos économies, vous pouvez aussi opter pour une autre énergie. Pour conserver un système de chauffage central, il est ainsi possible de choisir :

Il existe, ainsi, plusieurs solutions pour réduire une facture de gaz trop élevées. Si certaines comme les éco-gestes ou l’entretien régulier de la chaudière, sont simples à mettre en œuvre, d’autres demandent plus d’investissement. Toutefois, l’achat d’un nouvel appareil ou la mise en place d’une nouvelle isolation vous garantissent de baisser durablement vos factures !

 

Remplacez facilement votre chaudière avec IZI by EDF !

Un chargé d’étude dédié vous accompagne depuis l'élaboration du devis avec les aides déduites jusqu’à la réalisation de vos travaux par un artisan local RGE.

Demander un devis

 

À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire