Régulation Chauffage : définition et rôle des différentes classes de thermostats ?

Chauffage : définition et rôle des différentes classes de thermostats ?

Quelles sont les classes de thermostats ?

Vous souhaitez changer votre chaudière pour un modèle plus performant ? L’installation d’un nouveau thermostat est indispensable pour profiter pleinement des capacités de votre nouvel appareil ! Un bon système de régulation est d’autant plus essentiel qu’il participe à un confort thermique optimal et permet d'effectuer des économies d’énergie.

Les thermostats sont triés selon la réglementation ERP en classe V, VI, VII… Que signifie ce classement ? Est-il important pour avoir le droit aux aides de l’État ? Pour quelle classe faut-il opter ? Toutes les réponses dans cet article !

1. Le rôle du thermostat dans la gestion du chauffage
2. Quelles sont les différentes classes de thermostats existants ?
3. Bien choisir son thermostat pour bénéficier des aides

Le rôle du thermostat dans la gestion du chauffage

De manière générale, un thermostat permet de réguler la température selon une consigne donnée, par exemple 19°C. Celui-ci donne l’ordre à l’appareil auquel il est relié de chauffer, tant que la température voulue n’est pas atteinte, puis lui indique de s’arrêter ensuite. Il est possible de retrouver ce dernier dans un four, une voiture, un ballon d’eau chaude ou une chaudière.

Dans le cas de la régulation du système de chauffage, le thermostat prend la forme d’un boîtier, installé dans un lieu de passage accessible, loin de perturbations thermiques et à environ 1,5 m du sol.

On distingue aujourd’hui deux grands types de régulation de la température :

    • Le monozone : vous donnez une seule consigne de température, qui est la même pour toutes les pièces de la maison. En pratique, la température peut alors légèrement varier selon les superficies de celles-ci.

    • Le multizone : des robinets thermostatiques ou des sondes de température sont installés dans chaque pièce de votre logement, avec chacune une température donnée. Ces derniers sont reliés au thermostat central qui donnent l’ordre au système de chauffage de s’allumer lorsqu’une des pièces descend sous la température de consigne.

Se munir d’un thermostat central, c’est s’assurer un bon confort thermique au quotidien, mais aussi de réaliser des économies d’énergie ! En effet, celui-ci vous permet de baisser la température de votre logement lorsque vous êtes absent, ou la nuit, sans pour autant couper totalement le chauffage. Vous évitez ainsi les grosses pertes de chaleur qui peuvent entraîner des surconsommations lorsque votre système de chauffe se remet en route.

L’info IZI
Les économies d’énergie engendrées par la présence d’un thermostat sont estimées à 10 %.

 

Découvrez nos thermostats pour favoriser vos économies d'énergie :

[sliderShortcode product1="338" product2="340" product3="341"]

Quelles sont les différentes classes de thermostats existants ?

Les systèmes de chauffage sont classés selon la réglementation ERP (Energy Related Products), qui permet au consommateur de connaître le besoin en énergie d’un appareil. Et si, de prime abord, l’ERP ne vous dit rien, vous y êtes pourtant familier ! Il s’agit de la fameuse étiquette allant de A+++ à G que vous retrouvez directement sur votre chaudière ou pompe à chaleur.

Dans le cas des thermostats, la réglementation ERP prend la forme d’un classement allant de 1 à 8, selon les économies d’énergie qu’ils permettent d’effectuer. Suivant sa classe, il permet ensuite d’améliorer l’étiquette énergétique de l’appareil auquel il est relié, en lui faisant gagner des points.

Plus simplement, on prend l’ETAS de base du système de chauffage auquel on additionne les points de la classe du thermostat. Par exemple, un appareil avec un ETAS à 94 % couplé à un thermostat de classe VI (+ 4 points), obtient alors un score à 98 %. Il passe donc de l’étiquette A à A+, puisqu’il permet d’engendrer plus d’économies d’énergie !

Voici les différentes classes de thermostats et le nombre de points qui y sont associés :

Réglementation ERP Points supplémentaires Type de thermostat
Classe I + 1 point Thermostat d'ambiance marche/arrêt (tout ou rien).
Classe II + 2 points Régulation en fonction de la température extérieure avec compensation, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage modulant.
Classe III + 1,5 points Régulateur avec sonde extérieure et compensation, pour une utilisation avec les dispositifs de chauffage dits tout ou rien.
Classe IV + 2 points Thermostat d'ambiance tout ou rien qui optimise les périodes d'arrêt de la chaudière.
Classe V + 3 points Thermostat d’ambiance modulant.
Classe VI + 4 points Régulation selon la température extérieure et avec une sonde d'ambiance, utilisée avec une chaudière modulante.
Classe VII + 3,5 points Régulation d’après la température extérieure et avec sonde d'ambiance, pour une utilisation avec une chaudière non modulante.
Classe VII + 5 points Régulation multi-zones avec des sondes de température, couplée à une chaudière modulante.

Bien choisir son thermostat pour bénéficier des aides

Les thermostats permettant d’accroître les performances des chaudières, ainsi que leurs économies d’énergie, il est essentiel d’en choisir un performant pour bénéficier d’aides financières. Ainsi, il est nécessaire d’opter au minimum pour un thermostat de classe IV pour prétendre à MaPrimeRénov’, aux CEE ou encore à l’éco-PTZ.

Vous pouvez alors opter pour ces différents types de systèmes de régulation pour votre logement, selon vos besoins et votre modèle de chaudière :

    • Les thermostats électroniques On / Off programmables, permettant de programmer des plages de chauffe, appartiennent à la classe IV.

    • Un thermostat d’ambiance modulant et programmable, qui ajuste régulièrement la température de l’eau du circuit de chauffage pour être au plus près de la température demandée. Celui-ci appartient à la classe V. Il peut atteindre la classe VI en étant couplé à une sonde extérieure.

    • Les thermostats connectés, avec un pilotage à distance peuvent être différemment classés. Ils sont en classe IV s’ils permettent simplement un pilotage On / Off, en classe VI s’ils intègrent la température extérieure et en classe VII en ayant en plus une sortie modulante.

    • En classe VIII, vous pouvez opter pour un thermostat électronique multi-zones et programmable. Il intègre les températures de chaque pièce de votre domicile pour mieux les réguler. Notez qu’il doit être couplé à des robinets thermostatiques.

Bien choisir son thermostat permet donc d’améliorer les performances de votre système de chauffage, et par conséquent votre confort. Toutefois, celui-ci doit être pris en fonction du type de chaudière que vous souhaitez installer. N’hésitez donc pas à demander conseil à nos experts IZI by EDF, afin d’opter pour le thermostat qui correspond parfaitement à vos besoins !

 

Vous souhaitez changer votre système de chauffage ?

Contactez nos experts IZI by EDF ! Ils vous conseillent afin d'opter pour le thermostat le plus adapté à votre nouvel appareil et vos besoins.

Demander un devis

 

0 Commentaire à propos de « Chauffage : définition et rôle des différentes classes de thermostats ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.