Pompes à chaleur Air Eau et Air Air Définitions et distinctions entre le COP, le SCOP et l'ETAS pour les PAC

Définitions et distinctions entre le COP, le SCOP et l'ETAS pour les PAC

différence entre cop scop et ets pour une pompe à chaleur

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique de votre logement, vous faites le choix de remplacer votre système de chauffage vieillissant par une pompe à chaleur air/eau. De plus en plus présente dans les foyers français, elle attire notamment pour ses performances et son rendement énergétique intéressant. Ainsi, bien dimensionnée, elle peut à la fois vous assurer des économies sur vos consommations énergétiques, mais aussi une diminution de votre impact environnemental.

Mais comment choisir la PAC la plus adaptée ? Les indices de performance de cet équipement sont majeurs pour fixer votre choix et déterminer quel modèle répondra le plus à vos besoins. Ils sont plusieurs à figurer sur la fiche technique de cet appareil : COP, SCOP, ou encore ETAS… À quoi correspondent-ils ? À quels indicateurs se fier ? Découvrez la signification et le mode de calcul permettant de définir ces données.

1. Qu'est-ce que le Coefficient de Performance (COP) d'une pompe à chaleur ?
2. Le SCOP d'une pompe à chaleur air/eau, c'est quoi ?
3. L'ETAS, pour évaluer l'efficacité énergétique saisonnière
4. À quel indicateur de performance se fier pour choisir sa PAC ?

Qu'est-ce que le Coefficient de Performance (COP) d'une pompe à chaleur ?

Le COP d'une pompe à chaleur, ou Coefficient de performance, est un indice permettant de mesurer le rendement de votre équipement en mode chauffage. Il s’agit d’un rapport entre le nombre de kWh consommé en électricité pour son fonctionnement, avec le nombre de kWh d’énergie produite pour vous chauffer.

👉 Exemple : Pour une PAC air/eau indiquant un COP à 3, ceci représente 1 kWh d’électricité consommée pour 3 kWh d’énergie produite.

Cette donnée permet de déterminer la classe énergétique de votre appareil. Cependant, elle n’est pas la plus fiable pour définir précisément ses performances et les économies d’énergie réalisables à l’année. En effet, ses données relèvent d’une évaluation à un instant donné, en laboratoire et dans des conditions bien précises (températures extérieures et de sortie de l’eau pour le chauffage fixes). Les variations de température extérieure et la saisonnalité ne sont pas des éléments pris en compte dans l’enregistrement.

Si nombre de personnes se fient encore aujourd'hui à cette donnée, elle n’est que théorique et ne permet pas de faire des estimations précises et fiables sur vos consommations énergétiques au quotidien.

Le SCOP d'une pompe à chaleur air/eau, c'est quoi ?

Depuis 2013, le règlement CE 626/2011 impose aux fabricants de pompes à chaleur l'affichage du SCOP, ou coefficient de performance saisonnière, en complément du COP. Cet indicateur prend en compte plusieurs facteurs pour calculer la puissance des PAC air/eau ou climatisations réversibles, en mode chauffage. Il référence également le rapport entre la somme d'énergie produite sur une saison, en kWh, pour la diviser avec la somme d'énergie consommée sur cette même période.

Cet indice permet également de déterminer la puissance nécessaire ainsi que la classe énergétique de l'appareil. Contrairement au COP, il prend en compte les consommations énergétiques sur toute une saison de chauffe, selon toutes une série d'informations collectées. Ainsi les étiquettes des pompes à chaleur sont réparties selon les performances suivantes :

  • A+++ > 5,1
  • A++ entre 4,6 et 5,1
  • A+ entre 4 et 4,6
  • A entre 3,4 et 4

Comment est réalisé le calcul sur la consommation saisonnière ?

Le mode de calcul pour chiffrer les performances saisonnières d'une PAC air/eau dépend de nombreux critères :

✔️L'étude se fait sur quatre points de fonctionnement prédéfinis, en prenant en compte des conditions à charge partielle et totale. Différentes températures extérieures d'essai sont prises en compte pour des résultats plus objectifs et ciblés : -7, +2, +7 et +12°C.

✔️Ces températures sont évaluées selon les trois climats représentatifs en Europe en tenant compte du climat des températures de trois villes de référence : Athènes pour le climat chaud, Strasbourg pour la partie tempérée du territoire européen, et enfin Helsinki pour le climat froid.

✔️ La température de départ d'eau dans le circuit de chauffage est également prise en compte pour une estimation au plus juste des performances de l'appareil de chauffage.

Ce calcul se base ainsi sur les recommandations mises en place par la réglementation européenne ErP imposant un niveau de performances énergétiques et environnementales à l'ensemble des équipements pour le chauffage présents sur le marché.

L'ETAS, pour évaluer l'efficacité énergétique saisonnière

L'ETAS est une donnée mise en place avec la directive européenne ErP, en septembre 2015, relative à l'éco-conception des appareils de chauffage. L'objectif est alors de proposer aux consommateurs une norme universelle permettant de comparer facilement les équipements, quelle que soit la marque, en identifiant leurs performances saisonnières. Ces normes européennes imposent donc aux fabricants d'afficher ces données dans les informations techniques.

L’indicateur est ainsi visible sur toutes les chaudières fonctionnant au fioul, gaz ou électricité. C’est également le cas pour les appareils fonctionnant à l'énergie solaire, ou encore les pompes à chaleur et chauffe-eaux thermodynamiques, pour la production d'eau chaude sanitaire. Il doit permettre au particulier d'anticiper ses dépenses énergétiques pour se chauffer, en choisissant l'appareil le moins énergivore.

Le terme ETAS vient du mot “éta”, figuré par le signe « ŋ » et désignant le rendement, ainsi que du "s" indiquant la caractéristique saisonnière. Son mode de calcul prend différentes données en compte telles que les périodes d'inactivité ou de veille, ou encore les fluctuations de températures selon les saisons. Il est calculé en énergie primaire, ce qui fait que cette donnée est complémentaire par rapport au SCOP qui, quant à lui, est déterminé par un calcul en énergie finale.

Quelle est la différence entre l’énergie primaire et l’énergie finale ?

L’énergie primaire comprend dans ses données la consommation mais aussi les pertes liées à la production et à l’acheminement de l’énergie. À l’inverse, l’énergie finale ne prend en compte que l’énergie consommée par votre équipement de chauffage. Le coût de production et la perte d’énergie dans le réseau de distribution entrent ainsi en ligne de compte. En France, du fait que l’électricité est principalement produite par le nucléaire, il est estimé que pour 1kWh d’électricité consommé, environ 2,58 kWh d’énergie sont nécessaires pour le produire.

Cette donnée permet avant tout de comparer les différents systèmes de chauffage entre eux. L’ETAS se calcule de la manière suivante : le SCOP de l’appareil est divisé par 2,5 (valeur européenne retenue pour évaluer l’énergie nécessaire à la production d’1 kW d’électricité).

Ainsi, l'ETAS d'une pompe à chaleur doit être supérieur à 117 % pour un modèle basse température et à 102 % pour une PAC moyenne ou haute température.

Cependant, il est à noter que cet indicateur n'est pas le plus représentatif pour fixer son choix, pour la rénovation de votre système de chauffage au bénéfice d’une PAC.

À quel indicateur de performance se fier pour choisir sa PAC ?

quel indicateur de puissance pour choisir ma pac

Devant cette multitude de données, il y a de quoi se perdre ! Ainsi, lors de vos recherches pour choisir un modèle de pompe à chaleur, il vous sera plutôt recommandé de vous fier, avant tout, au SCOP de votre futur équipement. Cette donnée tient compte aujourd'hui d’éléments très complets et permet d'évaluer au mieux les performances des différents modèles, en fonction de votre logement ou encore de votre situation géographique.

Mais à quoi servent les autres notions ? Le COP pourrait être considéré comme obsolète, du fait d'un mode de calcul trop basé uniquement sur le rendement dans des conditions précises (sans prendre en compte des éléments tels que la fluctuation de températures extérieures, la saisonnalité, etc.). Il est néanmoins encore un des premiers éléments analysés par les particuliers lors de leurs recherches.

L'ETAS, quant à lui, vous informe également sur le rendement global à l’année en énergie primaire. Il fait partie de différents critères pour vérifier l'éligibilité de votre futur équipement aux aides financières de l'État. En effet, ces dernières sont conditionnées à une valeur minimale :

👉 Pour les PAC air/eau, sol/eau ou eau/eau basse température : ETAS supérieur à 126 %

👉 Pour les modèles moyenne et haute température : ETAS supérieur à 111 %

Il est donc primordial, lorsque vous achetez votre PAC, que votre installateur précise sur la facture cette donnée, afin de pouvoir être éligible. Vous pouvez notamment bénéficier de dispositifs tels que le Coup de pouce chauffage, MaPrimeRénov', l'éco-PTZ ou encore le taux de TVA réduit à 5,5 %.

Cette étude des performances de votre future pompe à chaleur est primordiale pour déterminer le modèle qui correspondra le mieux à votre logement, ainsi que vos futures économies d’énergie. Cependant, pour être sûr de faire le bon choix, il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels qualifiés. En contactant IZI by EDF pour l'achat d'une pompe à chaleur, vous bénéficiez d’un accompagnement personnalisé et de précieux conseils pour investir dans un équipement parfaitement adapté à vos besoins.

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur air/eau chez vous ?

Contactez nos experts afin de choisir le modèle idéal pour votre logement et bénéficiez d'un accompagnement personnalisé.

Demander un devis
0 Commentaire à propos de « Définitions et distinctions entre le COP, le SCOP et l'ETAS pour les PAC »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.