Accueil Articles à propos de la pompe à chaleur Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?
consommation d'une pompe à chaleur
Articles à propos de la pompe à chaleur

Quelle est la consommation électrique d’une pompe à chaleur ?

Temps de lecture 13 min

Valentine
Valentine

Mis à jour le 12 juillet 2024

Sommaire
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

Dans un contexte marqué par la flambée du prix des énergies, et la lutte contre le réchauffement climatique, la pompe à chaleur (PAC) est considérée comme étant parmi les équipements de chauffage les plus plébiscités. En construction neuve comme en rénovation, la PAC se présente comme un appareil à la fois plus vertueux, mais aussi plus économe, par son recours à l’énergie renouvelable.

Cependant, si la chaleur produite pour votre chauffage est générée par l’aérothermie, la PAC a également besoin d’être alimentée en électricité pour fonctionner. Se pose alors la question de l'électricité utilisée. Comment estimer la consommation d'une pompe à chaleur à l’année ?

IZI by EDF vous aide à y voir plus clair sur le sujet, en vous aiguillant sur les indices à identifier, avant de faire une estimation. Quelques conseils vous sont également donnés pour maîtriser les consommations électriques de votre pompe à chaleur.

En résumé :

✅ La pompe à chaleur air/eau a recours à l'électricité pour fonctionner et utilise l'énergie renouvelable pour produire de la chaleur.

✅ La performance énergétique et le rendement de la PAC sont identifiables en recherchant le COP de l'appareil.

✅ La consommation en électricité dépend de nombreux paramètres : isolation, situation géographique, température de consigne, etc.

✅ Le calcul de la puissance se réalise en tenant compte de la puissance et du COP de la PAC, ainsi que de votre mode d'utilisation.

✅ Une bonne isolation de la maison, un dimensionnement adapté de la PAC au logement et un entretien régulier permettent de maîtriser sa consommation en électricité

Fonctionnement de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur air/eau est un équipement de chauffage permettant de chauffer votre logement et, selon le modèle choisi, de produire en parallèle l’eau chaude sanitaire. Elle se compose de 2 éléments : le module hydraulique (ou unité intérieure) et l’unité extérieure.

Pour son fonctionnement, le groupe extérieur prélève les calories présentes dans l’air du dehors, et les transmet au fluide frigorigène circulant en circuit fermé entre les 2 unités de la PAC.

Le fluide arrive au compresseur qui, par la pression, le fait passer à l’état de gaz chaud, avant d’atteindre le condenseur. La chaleur est alors diffusée dans votre réseau de chauffage central, tandis que le fluide revient à son état liquide avec le détendeur. La boucle est alors terminée, et le fluide renouvelle ce parcours, jusqu’à ce que la température de consigne soit atteinte.

Découvrez en images le fonctionnement de la pompe à chaleur :

La pompe à chaleur a l’avantage d’être simple d’installation, dans le cas d’une rénovation d’un chauffage central. En effet, cet appareil se décline en différents modèles et puissances, lui permettant de s’adapter à l’existant.

Ainsi, avec IZI by EDF, une étude de dimensionnement est réalisée au préalable, afin d’évaluer les déperditions thermiques du bâti et la qualité de votre isolation, pour ensuite choisir la puissance adaptée pour répondre à vos besoins.

[stepfilterShortcode type="1" wrapped="true"]

Combien consomme une PAC air/eau ? Les pistes à suivre

Lors de la phase de réflexion pour installer votre PAC, vous allez certainement vous questionner sur son efficacité et ses performances. Nous vous aidons à identifier les éléments à prendre en compte, pour cibler votre choix et estimer la consommation d'une pompe à chaleur en une année.

Rendement, COP… Les données techniques incontournables

En étudiant les plaquettes des différentes marques de pompes à chaleur, vous allez vite constater que des informations spécifiques sont présentées pour tous les modèles. Il s’agit pour la plupart de données de performance à prendre en compte lorsque vous ferez le choix parmi les modèles les plus performants :

👉 Le COP, ou coefficient de performance. Obligatoirement présent sur les fiches techniques des PAC air/eau, le COP représente le rendement de l’appareil selon un mode de calcul défini au niveau européen. Relevé en laboratoire selon des critères bien spécifiques (température extérieure et température de sortie d’eau), il indique le rapport, en kilowatt (kW), entre l’énergie utilisée pour prélever la calorie de l’air extérieur et l’énergie produite pour chauffer votre logement.

Exemple : une pompe à chaleur air/eau affichant un COP de 3 a consommé 1 kW d’énergie pour produire 3 kW d’énergie pour chauffer votre maison.

👉 Le SCOP. Cette donnée a la particularité d’être plus précise pour identifier le rendement de l’appareil car elle est calculée sur une temporalité. Le Coefficient de performance saisonnière (SCOP) est imposé par le règlement CE 626/2011 et se retrouve également sur les données techniques des pompes à chaleur air/air.

Il permet de tenir compte des consommations, sur toute une période de chauffe, selon la température de sortie d’eau, les différents climats représentatifs en Europe, et différents niveaux de température extérieure. Le SCOP permet ainsi de mieux choisir la puissance nécessaire pour répondre à vos besoins en chauffage.

Dans vos recherches pour un appareil de chauffage performant, vous pouvez donc prendre en compte ces deux paramètres, visibles sur les fiches techniques des différents modèles. Vous verrez que le COP a notamment un intérêt pour faire un calcul approximatif de la consommation électrique d'une pompe à chaleur.

L’info IZI
Vous pouvez également trouver l’ETAS, sous forme d’un pourcentage, comme donnée d'efficacité énergétique. Ce chiffre a notamment son importance pour l’attribution des aides financières de l’État, lors de l’achat d’une pompe à chaleur air/eau.


[qablockShortcode app="heat-pump-aids" mode="blog"]

Quels sont les éléments faisant consommer de l’électricité ?

S’il est régulièrement dit que la pompe à chaleur utilise une énergie gratuite (les calories de l’air extérieur) pour chauffer votre logement, il est évident que cette dernière ne peut fonctionner sans être raccordée à votre réseau électrique pour fonctionner.

Il est très compliqué d’estimer avec précision la consommation d'une pompe à chaleur car cette donnée dépend de nombreux paramètres propres aux caractéristiques de votre logement et de votre utilisation de l’équipement. Sont à prendre en compte :

  • La surface du logement, et le volume à chauffer. Plus votre maison est grande, plus la pompe à chaleur a besoin de puissance pour chauffer vos émetteurs et donc de l'énergie électrique pour fonctionner.

  • La hauteur sous plafond. Un bien avec un toit-cathédrale, par exemple, est logiquement plus difficile à chauffer, par rapport à un logement aux dimensions standards. La consommation de la pompe à chaleur est dès lors plus importante dans un bien aux dimensions exceptionnelles.

  • L’isolation de votre bien immobilier. Une maison mal isolée subit logiquement de fortes déperditions de chaleur, la chaleur produite par votre chauffage ressortant du logement. Une PAC dans un logement sans isolation ne peut pas fonctionner au meilleur de ses performances et atteindre la température souhaitée pour votre chauffage. La consommation d'électricité risque naturellement d'être très importante.

  • La situation géographique. Dans le Nord ou le Sud de la France, dans les terres ou en bord de mer ou région montagneuse… Le climat régional à toute son importance et son impact sur le fonctionnement de la PAC ne sera pas le même selon votre région de résidence. C’est notamment pour cela que la température de base est prise en compte lors de l’étude de dimensionnement permettant d’identifier la puissance nécessaire.

  • La température de consigne enregistrée. Une maison chauffée à 21°C et un autre logement, aux mêmes caractéristiques mais chauffé à 19°C, ne consomment logiquement pas la même quantité d’énergie pour fonctionner.

  • L’entretien de la pompe à chaleur. Au fil des années, un entretien annuel, en faisant appel à un professionnel qualifié, permet de vérifier le bon état de fonctionnement des principaux composants de la PAC, mais aussi ses réglages.

Le conseil IZI
À noter, enfin, que plus votre système de chauffage est vieillissant, plus le niveau de consommation en électricité est important. Si la durée de vie moyenne est entre 15 et 20 ans, les dernières années de la PAC entraînent souvent une hausse de ses consommations électriques.

Exemple de calcul de la consommation électrique d’une PAC

Comme vous pouvez donc le deviner, il n’est pas possible de donner une estimation précise de la consommation d’une pompe à chaleur, de façon généraliste. Cependant, ceci ne veut pas dire qu’il est impossible de ne sortir aucun chiffre.

Sortons donc nos calculatrices et analysons quelques données !

récapitulatif pour calculer la consommation d'une pac


Il vous faut dans un premier temps définir la puissance nécessaire pour chauffer votre logement. Il est alors nécessaire de prendre en compte le volume de la maison (V), à multiplier au coefficient de déperdition thermique (C) (estimé lors de l’étude thermique du bien) ainsi que par l’écart de température (T) entre la température de consigne souhaitée et la température de base extérieure, variable selon votre région de résidence.

Votre puissance de PAC (P) se calcule donc avec la formule suivante :

P = V x C x T

Sachant qu’une PAC est dimensionnée pour couvrir entre 80 % et 100 % des déperditions de chaleur, il est recommandé de choisir le chiffre de puissance au-dessus du résultat de ce premier calcul.

Passons à présent au calcul de consommation électrique ! D’autres données sont à prendre en compte. Ici, vous vous intéressez aux informations techniques de la pompe chaleur, selon la puissance électrique calculée auparavant.

Partons du principe qu’il vous faut une pompe à chaleur d’une puissance de 12 kW. Vous repérez un modèle indiquant un COP de 4,7. Commencez par diviser la puissance par le COP soit :

12 / 4,7 = 2,553 kW de consommation électrique.

Pour faire une estimation annuelle, il est nécessaire alors de prendre en compte le temps de fonctionnement journalier de la PAC, ainsi que le nombre de jours dans une saison hivernale, soit 180 jours de chauffe à l’année.

Nous arrondissons le premier calcul à 2,55 kW, que nous multiplions par le nombre d’heures par jour d’utilisation :

2,55 x 12h = 30,6 kWh / jour

Cette somme est elle-même multipliée par le nombre de jours de chauffe durant la saison hivernale :

30,8 x 180 = 5544 kWh pour un an

Enfin, basez vous sur le prix du kWh d’électricité en France pour avoir une estimation du montant de vos consommations. En se basant sur un tarif à 0.2516 € / kWh d’électricité (donnée au 12/06/2024), au tarif de base pour une puissance souscrite de 6 kVA (donnée au 13/06/2024), la consommation d’électricité annuelle de la PAC air/eau de votre choix serait donc de :

5544 kWh x 0.2516 € = 1394,87 €

 

Important !
Attention ! Cette méthode de calcul est proposée à titre indicatif et ne tient donc pas compte de multiples facteurs propres à votre façon d'utiliser votre chauffage : température de consigne, nombre d’heures de fonctionnement de votre chauffage.

Les variations de température extérieures (période de grand froid ou redoux), le type d'émetteur ou encore la qualité de l'appareil choisie…

Tous ces éléments peuvent également influer sur le chiffre de la consommation de la pompe à chaleur que vous obtenez en vous basant sur cette méthode.

 

L'importance de l'isolation du bâti dans la performance de la PAC

Si vous vous engagez dans des travaux de rénovation énergétique, il est judicieux de procéder tout d’abord à une étude thermique du bâti. En effet, il est souvent constaté qu'un remplacement d’appareil de chauffage est envisagé, sans prendre en compte les caractéristiques du logement.

Or, le plus souvent dans les maisons anciennes, il est constaté que l’isolation du logement est insuffisante. Dans cette situation, des déperditions thermiques, ou pertes de chaleur, sont constatées. La chaleur de votre chauffage s’échappe de votre intérieur, soit par l'intermédiaire du renouvellement d'air, soit par le biais de murs et menuiseries mal isolés.

En changeant votre chauffage sans réviser l’isolation du bâti, vous risquez de voir rapidement le niveau de consommation de votre pompe à chaleur monter et vos factures d’électricité flamber. C'est pour cela qu'il est vivement recommandé de prendre en compte ce facteur déterminant, et de réaliser cette étude au préalable, avant de s’engager, dans un premier temps, aux travaux d'isolation nécessaires pour améliorer l'enveloppe thermique du bâti.

Ainsi, à l'issue de ce chantier, vous allez pouvoir choisir une pompe à chaleur en fonction de ce nouveau critère, et cibler la puissance nécessaire pour votre chauffage. Cette démarche vous permet d'éviter de faire le mauvais choix, avec une PAC air/eau sous-dimensionnée risquant de fonctionner en continu, ou surdimensionnée et multipliant les phases de marche-arrêt, entraînant, là aussi, une augmentation de la consommation électrique.

Comment diminuer la consommation de votre pompe à chaleur ? Nos conseils

Pour maîtriser vos consommations énergétiques, certaines démarches sont à réaliser, dès l’élaboration du projet de rénovation énergétique de votre logement. Du choix de votre modèle de pompe à chaleur jusqu’à son usage au quotidien, voici nos conseils pour vous aider à bien utiliser votre nouveau système de chauffage.

Bien dimensionner votre PAC air/eau

Le choix de votre pompe à chaleur air/eau ne peut pas se faire uniquement en fonction de la popularité d’une marque. En passant par IZI by EDF pour la réalisation de votre projet, vous êtes accompagné par un conseiller dédié, expert dans le domaine.

Ce dernier réalise alors une étude de dimensionnement approfondie, tenant compte des caractéristiques techniques de votre maison : région de résidence, isolation, type et nombre d’émetteurs à chauffer, nombre de personnes présentes dans le foyer, en chauffage seul ou avec la production d’eau chaude sanitaire, etc.

La surface et le volume à chauffer sont également pris en compte afin de compléter l’étude thermique qui permet, dans sa finalité, de faire une estimation de la puissance nécessaire pour chauffer votre habitation.

L’objectif est ainsi de vous orienter vers le modèle répondant le mieux à vos besoins, sans risque de sous/surdimensionnement. Ces deux cas de figure peuvent en effet être des facteurs de surconsommation électrique, ainsi que d’usure prématurée de votre équipement.

Assurer un entretien régulier de la PAC air/eau

Une fois que votre pompe à chaleur est installée, il est nécessaire d’assurer son entretien avec régularité. Le décret n°2020-912 du 28 juillet 2020 rend l'entretien obligatoire à tous les détenteurs de pompes à chaleur dont la puissance est comprise entre 4 et 70 kW, tous les 2 ans maximum.

En souscrivant à un contrat d’entretien annuel avec votre chauffagiste ou une station technique agréée par la marque, vous bénéficiez de conseils sur l’utilisation et les bons réglages à effectuer sur votre système de chauffage. Ce rendez-vous est également l’occasion de vérifier la bonne qualité de votre installation et de nettoyer les différents composants permettant de faire fonctionner l’appareil. Vous pouvez ainsi prévenir les dysfonctionnements liés à l’usure, au fil des années.

Le conseil IZI
Vous souhaitez souscrire à un contrat d'entretien pour votre pompe à chaleur air/eau. Avec notre partenaire IZI confort, filiale d'EDF, vous pouvez prendre rendez-vous chaque année avec un professionnel et veiller au bon fonctionnement de votre PAC, sur le long terme.

 

Surveiller sa consommation et bien régler sa PAC

Vous pouvez vous-même surveiller la consommation d'électricité d'une pompe à chaleur en faisant régulièrement des relevés depuis l'interface utilisateur de votre appareil. La plupart des modèles étant également dotés d'un interface Wi-Fi permettant une connexion à distance, vous pouvez également procéder à cette vérification depuis l'application mobile de gestion, directement sur votre smartphone.

Ainsi, vous pouvez également vous assurer que les programmations sont réalisées pour répondre à vos besoins réels. Ceci, en tenant compte, par exemple, de votre temps de présence chez vous (baisser le chauffage pendant vos absences), ou encore en veillant à conserver une température intérieure, la plus stable possible, et éviter les variations de température trop abruptes et pouvant entraîner des pics de consommation.

Ces différents éléments peuvent vous aider à mieux comprendre les sources de consommation d’une pompe à chaleur et comment les maîtriser, pour éviter de subir des surcoûts sur votre facture énergétique. S’il est difficile de chiffrer précisément la consommation annuelle en kWh de votre appareil de chauffage, nos différents conseils peuvent malgré tout vous aider à mieux régler votre chauffage pour votre confort, sans surcoût !

Profitez d’un accompagnement personnalisé avec IZI by EDF !

Confiez-nous votre projet ! Un expert dédié vous accompagne et vous conseille dans le choix d’une pompe à chaleur adaptée à vos besoins.

Demander un devis
À lire également
IZI et vous
Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !
Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.
0 / 500
*Champs requis
Les informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu’à vous notifier d’une réponse de nos équipes à votre question.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.