Pompes à chaleur Air Eau et Air Air Qu'est-ce que le rendement d'une pompe à chaleur ?

Qu'est-ce que le rendement d'une pompe à chaleur ?

rendement d'une pompe à chaleur

Ces dernières années, la pompe à chaleur comme système de chauffage est de plus en plus recherchée dans les foyers français. À l’heure des débats autour de la protection de l’environnement, cet appareil est vu comme l’une des meilleures solutions de chauffage, ne nécessitant pas d'avoir recours à des énergies fossiles. C’est aussi considéré comme un système économique, permettant de réduire ses consommations énergétiques, grâce à de bonnes performances. Mais, qu’est-ce que le rendement d’une pompe à chaleur ? Comment est-il évalué ?

Découvrez en détail ici les éléments à savoir pour choisir une pompe à chaleur aussi efficace qu’adaptée à votre logement.

1. Principes de fonctionnement d’une pompe à chaleur
2. Le rendement d’une PAC pour le chauffage, c'est quoi ?
2.1. Que veut dire COP pour une pompe à chaleur ?
2.2. Le SCOP : meilleur indice de performance, sur toute une saison
3. Des rendements différents selon les technologies
4. Comment améliorer l'efficacité de sa PAC ?

Principes de fonctionnement d’une pompe à chaleur

principe de fonctionnement d'une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage composé d’une unité extérieure et d’émetteurs à l’intérieur de votre foyer (radiateurs, plancher chauffant, etc.). Pour son fonctionnement, elle s’alimente en prélevant de l’énergie, ou calories, puisée dans les éléments tels que l’air, au sol ou dans l’eau. La PAC se présente ainsi sous différentes technologies :

👉 Aérothermique avec les PAC air/eau et air/air

👉 Géothermique en puisant de l’énergie dans le sol, avec des PAC sol/eau

👉 Aquathermique en s’alimentant d’énergie depuis l’eau des nappes phréatiques, soit la PAC eau/eau.

Ces calories circulent dans le fluide frigorigène qui passe à l'état gazeux sous l'action du compresseur, et injecte la chaleur dans l'eau de votre circuit de chauffage. Ainsi, vos différents émetteurs diffusent de la chaleur dans vos différentes pièces, jusqu'à atteindre la température de confort souhaitée.

Ce recours à une source d’énergie naturellement présente dans les éléments permet de qualifier la PAC comme un mode de chauffage écologique et garant de futures économies d'énergie.

En se "nourrissant" de calories, la pompe à chaleur produit plus d’énergie qu’elle ne consomme d’électricité, lui permettant ainsi d’afficher un bon rendement. Ce dernier a toute son importance dans le choix de votre futur équipement.

Vous voulez vous équiper d'une pompe à chaleur pour vous chauffer ?

Le rendement d’une PAC pour le chauffage, c'est quoi ?

Scop d'une pompe à chaleur

Le rendement est un des éléments les plus couramment évoqués lors de la présentation d’une pompe à chaleur. Mais en quoi consiste-t-il ?

Que veut dire COP ?

Il est calculé en fonction d’un indice dénommé le Coefficient de Performance, ou COP. Indiqué sur les fiches techniques des différents modèles de PAC, il indique la quantité d’énergie produite pour 1 kWh d’électricité nécessaire au fonctionnement de l’appareil. C’est ainsi que vous retrouvez, par exemple, des présentations indiquant qu’une PAC "produit 3 kWh d’énergie pour 1KWh d’électricité consommé".

Une bonne pompe à chaleur aura un COP s’affichant entre 3 et 5. Cependant, cette performance n’est pas uniforme en toutes circonstances, et varie en fonction de différents facteurs : fluctuations climatiques, changement de saison, etc. De plus, cet indicateur est calculé en laboratoire, lors de la conception des appareils. Il indique le meilleur indice de performance de l’appareil, en se rapportant à des conditions de fonctionnement pour une température extérieure autour de 7°C. Un chiffre également variable en fonction du type d’émetteurs utilisé pour vous chauffer : un plancher chauffant à basse température (35°) ou des radiateurs à moyenne température (entre 55 et 60°). Une donnée donc théorique, qui n'offre pas d'informations complémentaires sur l'efficacité de l'appareil, sous différentes températures.

Depuis quelques années, ce chiffre seul ne suffit plus et doit être complété d’analyses autour des performances saisonnières de la PAC. Il s’agit du SCOP.

Le SCOP : meilleur indice de performance, sur toute une saison

Le coefficient de performance saisonnier, ou SCOP, est à fournir obligatoirement par les fabricants de pompes à chaleur, depuis l’application en 2013 de la directive européenne ErP (energy related product). Ainsi, le consommateur à la recherche d’une PAC peut identifier par le SCOP le rendement moyen saisonnier de ce système de chauffage, sur une année complète (toujours en fonction du type d’émetteur employé). Cet indice s’appuie sur différentes températures de référence (-7°, +2° +7° et +12°), pour couvrir au mieux les besoins d’un foyer tout au long d’une saison de chauffe.

Plus représentatif sur les performances d’une PAC, ce coefficient permet ainsi de mieux comparer les différents modèles et marques de pompes à chaleur, et de trouver le modèle correspondant au mieux à vos besoins de chauffage. Il est le premier indicateur à identifier pour déterminer le modèle qui répondra le mieux à vos attentes.

À noter également que cet indice ne sera pas le seul à prendre en compte pour trouver le modèle de PAC adapté à votre logement. En effet, pour que ces performances soient réelles, d’autres éléments tels que votre situation géographique, l’isolation de votre maison ou encore la superficie à chauffer sont à prendre en compte.

[sliderShortcode product1="425" product2="428" product3="41"]

Des rendements différents selon les technologies

différences de rendement selon les PAC

Selon plusieurs facteurs, la performance d'un modèle de PAC sera changeante. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire d'étudier quel système de chauffage correspondra le mieux à votre foyer, pour vous doter d'un équipement fiable et parfaitement dimensionné.

Tout d'abord, comme nous l'avons vu plus haut, le rendement entre les différents types de pompes à chaleur ne sera pas le même. Les modèles aérothermiques sont notamment moins performants que les modèles ayant recours à la géothermie. Ces derniers ne sont pas sujets aux variations climatiques comme peuvent l'être des PAC air/air ou air/eau. Sa source de chaleur, dans le sol, n'est pas touchée de la même façon par la rigueur des hivers et lui permet ainsi de conserver des niveaux de performance élevés.

À l'inverse, les PAC en aérothermie sont les plus efficaces lorsque l'écart de température entre la source de chaleur captée dans l'air extérieur et l'intérieur de votre logement est faible. Par conséquent, lors de périodes de grand froid, votre installation doit travailler plus intensément pour atteindre la température de consigne souhaitée. La consommation électrique sera alors plus importante que durant des épisodes hivernaux plus doux.

Enfin, le rendement de votre pompe à chaleur dépend de votre habitat. Ceci, sur plusieurs points. C'est également pour cette raison qu'un bilan thermique est indispensable pour déterminer la puissance nécessaire pour chauffer votre habitat. Cette étape permettra également de faire un état des lieux de votre maison, pour relever si d'éventuelles opérations de travaux sont à réaliser avant l'installation d'une PAC. Une attention particulière sera ainsi attachée sur plusieurs points :

✔️ L'isolation de votre habitation et son niveau de déperditions thermiques

✔️ La surface à chauffer

✔️ Le réseau d'émetteurs disponibles dans les différentes pièces

✔️ La situation géographique de votre logement, etc.

Comment améliorer l'efficacité de sa PAC ?

Optimiser le rendement d'une PAC

Si vous souhaitez installer une pompe à chaleur avec un bon rendement pour réduire votre facture énergétique, plusieurs éléments peuvent être pris en compte. En faisant un bilan global de votre habitation en termes d'isolation, vous pourrez, par exemple, envisager des travaux de rénovation énergétique qui vous permettront de réduire les déperditions thermiques. Ainsi, votre future PAC dimensionnée à votre habitat pourra fonctionner sans risque de surconsommation.

Si votre circuit de chauffage est doté d'émetteurs à basse température du type plancher chauffant ou radiateurs récents, votre appareil atteindra plus rapidement le niveau de chaleur souhaité dans vos différentes pièces, sans surplus de consommation.

Enfin, dans le cas où vous vivez dans une région où les températures peuvent être trop basses en hiver pour votre système de chauffage, vous avez la possibilité de coupler votre PAC avec une solution d'appoint (chauffage au bois, par exemple). Cette installation ne prendra le relais de votre pompe à chaleur uniquement lorsque cette dernière n'aura pas la puissance suffisante le temps que les températures extérieures soient moins extrêmes.

Pour conclure, le meilleur indicateur pour identifier le rendement de votre pompe à chaleur est sans aucun doute le SCOP. En mettant en lumière le rapport entre votre consommation d’électricité et l’énergie produite pour vous chauffer, cet élément vous permettra de choisir un appareil parfaitement adapté à vos besoins et vous garantissant de belles économies d'énergie.

 

Vous cherchez la PAC correspondant à vos besoins ?

Demandez conseil à nos experts, pour trouver le modèle adapté à votre habitat. Un devis vous sera remis sous 24h.

Demander un devis

 

0 Commentaire à propos de « Qu'est-ce que le rendement d'une pompe à chaleur ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.