Fenêtres Zoom sur le vocabulaire de la fenêtre

Zoom sur le vocabulaire de la fenêtre

vocabulaire des fenêtres


Crémone, soubassement, allège… Ces termes vous sont inconnus ? Passons les menuiseries à la loupe ! En effet, les fenêtres sont plus complexes qu’elles n’y paraissent, et présentent un lexique qui leur est propre.

De leur composition à leurs accessoires, en passant par leurs indicateurs de performance, faisons le point sur le vocabulaire des fenêtres !

Cadre, bâti, ouvrant, montant… La composition d’une fenêtre en détail

composition d'une fenêtre

Installées dans la maçonnerie d’une habitation, les menuiseries se composent d’une partie fixe, et d’une partie mobile. Pour vous permettre d’y voir plus clair, voici un récapitulatif des principaux composants d’une fenêtre !

La distinction entre maçonnerie et menuiserie

Par définition, la maçonnerie est le mur dans lequel est installée une fenêtre, et se compose de plusieurs éléments :

  • Le linteau : l’élément porteur généralement bétonné, situé au-dessus d’une fenêtre.

  • L’appui maçonnerie (ou rejingot) : le mur d’appui situé sous une fenêtre, sur lequel repose la traverse basse.

  • La baie désigne l’ouverture créée dans la maçonnerie pour installer une fenêtre.

La menuiserie, quant à elle, désigne l’ensemble des ouvertures et des fermetures d’un logement (fenêtres, portes, portes-fenêtres…). Lors de la rénovation ou de la construction d’un logement, la pose de menuiseries est considérée comme un ouvrage de second œuvre (tandis que le gros œuvre désigne l’ossature d’une habitation).

Les différentes parties d’une fenêtre en bois, en PVC ou en aluminium

vocabulaire des fenêtres

Le dormant (bâti, cadre, châssis, encadrement ou huisserie) est la partie en bois, en PVC ou en métal fixée dans la maçonnerie, qui forme l’encadrement d’une ouverture. Ses composants sont les suivants :

  • Les montants : parties verticales du dormant.

  • La traverse haute : partie haute du dormant.

  • La traverse basse (ou seuil ou pièce d’appui) : partie basse du dormant d’une fenêtre.

  • Le profilé : pièce en métal, en bois ou en PVC, laminée uniformément, et recouvrant le dormant. En l’occurrence, les profilés en aluminium, plus fins et plus résistants que les profilés en PVC, permettent d’optimiser le clair de vitrage d’une fenêtre.

Si le dormant est la partie fixe, l’ouvrant (battant ou vantail) est la partie mobile de la fenêtre, montée sur gonds pour s’ouvrir et se fermer.

Les deux ouvrants d’une fenêtre sont séparés entre eux par un meneau central (ou battement). Il s’agit de la partie verticale divisant la fenêtre en deux parties, et sur laquelle est fixée la poignée. Le meneau doit être le plus fin possible, afin d’optimiser la surface vitrée et de laisser passer un maximum de lumière.

conseil-izi Il existe différents types d’ouvertures de fenêtres (oscillo-battant, à la française, à soufflet…), qui comportent chacune leurs propres avantages. Pour choisir la fenêtre adaptée à vos besoins, prenez en compte l’espace de débattement dont vous disposez, ainsi que la pièce concernée !

types d'ouvertures de fenêtres

Les parties métalliques d’une fenêtre

Les ferrures (ou quincailleries) sont les pièces métalliques situées sur la tranche d’une menuiserie, et qui assurent la liaison entre les parties mobiles (ouvrants) et la partie fixe (dormant).

Les pièces métalliques principales sont les gonds (paumelles ou charnières ou fiches), qui permettent de fixer le battant sur le dormant.

Concernant les finitions, le couvre-joint est une baguette recouvrant le lien entre le dormant et la maçonnerie, généralement situé à l’intérieur du logement.

Côté coulissants, le rail désigne la zone d’un dormant sur laquelle viennent coulisser les galets des baies vitrées. En effet, les galets (ou chapes) sont les roulettes métalliques permettant aux ouvrants de coulisser le long du rail.

Autour de la fenêtre : description technique

vocabulaire menuiserie

Une fenêtre peut être complétée d’une partie pleine ou vitrée, sur sa partie supérieure ou inférieure:

☝️ L'imposte est la partie fixe ou mobile, vitrée ou non, située sur la partie haute d’une fenêtre.

👇 Le soubassement désigne la partie fixe ou mobile, pleine ou vitrée, située en-dessous de la fenêtre.

Finalement, la distance située entre le sol et la partie basse de la fenêtre est appelée allège. La hauteur de l’allège est déterminante, car elle permet de positionner la poignée, ou encore l’installation ou non d’un garde-corps… Par exemple, si l’allège mesure plus de 90 cm, un garde-corps est alors nécessaire !

Le vitrage des fenêtres

vocabulaire du vitrage des fenêtres

Le vitrage est la surface vitrée qui compose l’ouvrant d’une menuiserie.

S’il s’agit d’un double vitrage, les deux vitres sont séparées entre elles par de l’air ou un gaz isolant (argon). Dans le cas du triple vitrage, les trois vitres sont séparées entre elles par deux lames d’air ou de gaz isolant.

Le vitrage peut être plein ou décoré. Dans le second cas, les croisillons (ou petits bois) désignent les éléments décoratifs horizontaux et verticaux qui composent le vitrage. Ils peuvent être intégrés dans l’épaisseur du vitrage, ou collés sur l'extérieur de la surface vitrée.

Dès lors, le vitrage est relié au dormant grâce à deux éléments :

  • Le joint d’étanchéité est un joint en caoutchouc reliant le vitrage et le dormant, dont le rôle est d’assurer une isolation contre le froid, le vent et l’humidité.

  • La parclose est un profil (une baguette en bois, en métal ou en PVC), qui assure le maintien du vitrage dans le châssis.

Glossaire des accessoires de la fenêtre

lexique des accessoires de fenêtre

Lorsque vous changez de fenêtres, vous pouvez choisir les caractéristiques de vos menuiseries (matériau, dimensions, etc.), mais également leurs accessoires. Ces derniers vous permettent d’améliorer le confort acoustique, l'aération, ou encore la sécurité de votre logement !

✔️ Aération du logement

Parmi les accessoires incontournables d’une menuiserie, vous retrouverez notamment la grille d’aération (ou grille de ventilation). Percée dans la menuiserie ou dans le coffre du volet, cette fente permet de renouveler l’air de votre pièce.

Il existe différents types de grilles, qui doivent être adaptées au type de vitrage choisi. Par exemple, si vous optez pour du vitrage acoustique, choisissez également une grille d'aération acoustique afin de ne pas perdre les bénéfices du vitrage !

✔️ Sécurité

Par ailleurs, la poignée (béquille ou crémone), est l'élément permettant la saisie et l’ouverture d’une menuiserie. Composée de un ou plusieurs points de verrouillage, la poignée doit être positionnée à hauteur d’épaule.

Concernant la sécurité, le garde-corps (ou barre d’appui) est une balustrade ou rambarde formant une barrière de protection pour garantir la sécurité des personnes. Le garde-corps doit être situé à au moins 1 mètre du sol si l’allège mesure plus de 90 cm.

✔️ Occultation

Côtés occultants, vous pouvez opter pour des volets battants - qui s’ouvrent et se ferment sur un axe vertical, vers l’intérieur ou vers l’extérieur du logement - ou pour des volets roulants, qui s’enroulent sur un axe horizontal lors de leur ouverture ou de leur fermeture. Dès lors, les volets roulants se composent de plusieurs éléments :

  • Le coffre (ou caisson) : situé sur la partie supérieure de la fenêtre, le caisson accueille l’enroulé du volet roulant. Il peut être posé à l’intérieur ou à l’extérieur du logement, selon qu’il s’agisse d’un VRE (volet roulant extérieur) ou d’un VRI (volet roulant intérieur).

  • Le tablier est la partie du volet composées de lames, qui s’enroule et se déroule pour découvrir ou recouvrir le vitrage et assurer à la fois l'isolation et l'occultation du logement.

Finalement, le terme "monobloc" désigne l’ensemble composé du volet et du caisson, lorsqu’il est conçu pour faire bloc avec la fenêtre.

vocabulaire volet fenêtre


Point de vocabulaire sur les coefficients thermiques des menuiseries

vocabulaire des coefficients thermiques d'une fenêtre

Il existe différents indicateurs permettant de définir la performance thermique d’une menuiserie.

Ainsi, le coefficient Uw est un indicateur mesurant la déperdition thermique d’une menuiserie, et s’exprimant en watts par mètre-carré kelvin.

👉 Plus le Uw est faible, plus la menuiserie est isolante. Aujourd’hui, la plupart des fenêtres présentent un Uw < 1,3 W/m² K.


Le coefficient Sw, quant à lui, est l’indicateur mesurant le facteur solaire d’une menuiserie, autrement dit sa capacité à transmettre la chaleur du soleil.

👉 Sa valeur est comprise entre 0 et 1 : plus elle est élevée, plus les apports de chaleur sont importants. Dès lors, une fenêtre au coefficient Sw élevé vous permet de faire des économies de chauffage l’hiver !


Le vocabulaire de la fenêtre peut vous être utile lorsque vous achetez de nouvelles menuiseries. De plus, dans le cadre de la rénovation de votre logement, différentes méthodes de pose d’une menuiserie s’offrent à vous ! Elles dépendent de la configuration de votre logement, de votre projet, et de l’état de vos anciennes menuiseries.

Pour réaliser une pose en rénovation ou en dépose totale, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement), qui réaliseront vos travaux dans le respect des normes en vigueur.

 

pose de fenetres
Vous souhaitez remplacer vos menuiseries ?

Contactez nos experts IZI by EDF afin de recevoir un devis sur-mesure dans les 24h !

Demander un devis

 

0 Commentaire à propos de « Zoom sur le vocabulaire de la fenêtre »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.