Fenêtres Qu'est-ce que le coefficient Uw pour une fenêtre ?

Qu'est-ce que le coefficient Uw pour une fenêtre ?

Qu'est-ce que le coefficient Uw d'une fenêtre ?

Vous voulez changer vos fenêtres pour de nouvelles plus performantes ? Parfait ! Mais faut-il encore être en mesure de juger les performances thermiques. Entre le choix du cadre ou encore du vitrage, la décision peut parfois s’avérer compliquée.

Pour un choix plus éclairé, vous pouvez vous fier au coefficient Uw. Découvrez toutes les explications sur cet indice de performance, pour bien orienter votre achat de nouvelles fenêtres !

1. Isolation thermique : l'indice Uw, c'est quoi ?
2. Quel coefficient Uw pour mes fenêtres ?

Isolation thermique : l'indice Uw, c'est quoi ?

Isolation thermique : l'indice Uw, c'est quoi ?

Pour définir la performance d’une fenêtre en termes d’isolation thermique, on utilise l’indice de coefficient Uw. C’est à ce dernier que vous devez vous fier pour savoir si votre menuiserie vous offre une bonne isolation. Couplé au coefficient Sw, il indique les performances de votre fenêtre dans sa globalité.

Comment fonctionne la norme Uw ?

Le but du coefficient Uw est de quantifier la déperdition thermique de la fenêtre, soit la quantité de chaleur que vous perdez par le biais de votre menuiserie. Vous pouvez parfois le retrouver indiqué sous la forme U windows (fenêtre en anglais).

Celui-ci s’exprime en [W/m²K], soit :

      • W pour watt
      • m² pour mètre carré de vitrage auquel on ajoute le châssis
      • K pour l’unité de température kelvin. On l’utilise pour mesurer la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du logement.

On l’obtient ensuite en prenant en compte deux points :

👉 La performance thermique du cadre : chaque matériau (PVC, aluminium, bois) a ses propres propriétés d’isolation. Celui-ci est calculé avec l’indice Uf (“f” pour frame).

👉 La performance thermique du vitrage : elle se calcule avec l’indice Ug (“g” pour glass) et dépend de si la fenêtre est conçue avec du simple, double ou triple vitrage.

Plus l’indice Uw est bas, plus les performances de la menuiserie sont élevées. Par exemple, les fenêtres en simple vitrage des années 1970 avaient un indice de 6 W/m²K ! Tandis que de nos jours, il est fortement conseillé de posséder des menuiseries dont l’indice est de 1.3 W/m²K, voire moins. De plus, un coefficient bas, c’est aussi un besoin de chauffage qui diminue et donc des économies d’énergie !

Attention néanmoins, celui-ci ne prend pas en compte la déperdition liée à la liaison entre la fenêtre et le dormant. Si la pose est mal réalisée, les performances réelles seront moindres que celles indiquées.

Le conseil IZI
Les fenêtres avec des indices Uw bas peuvent être onéreuses. Priorisez-les alors sur la façade nord de votre maison !

Le facteur solaire Sw et la transmission lumineuse

Si le coefficient Uw permet d’indiquer la déperdition de chaleur de votre fenêtre, le facteur Sw permet lui de quantifier l’énergie solaire que laissent passer le vitrage et le profilé. Ce dernier est aussi à prendre en compte, car c’est lui qui indique la chaleur et la lumière que laisse passer votre vitrage. Ces deux indices fonctionnent en couple, pour connaître la performance générale d’une fenêtre.

À l’inverse du coefficient Uw, celui-ci doit être plus élevé puisqu’il indique un gain. Il n’a toutefois pas d’unité de mesure et doit être compris entre 0 (ne laisse pas du tout entrer de chaleur) et 1 (laisse pénétrer complètement la chaleur).

Ainsi, une fenêtre avec un indice plus élevé permet en hiver de profiter de la chaleur du soleil et d’économiser du chauffage. En revanche, en été il est conseillé d’installer un store ou un volet pour conserver la fraîcheur de votre logement.

Quel coefficient Uw pour mes fenêtres ?

Quel coefficient Uw pour mes fenêtres ?

Connaître le coefficient Uw est déjà un bon point, mais savoir comment utiliser cette donnée pour ses fenêtres, c’est mieux ! Qu’il s’agisse du matériau utilisé ou du vitrage, ces points ont un impact considérable sur l’isolation thermique de votre menuiserie. Isolation qui peut jouer en votre faveur pour l’obtention de certaines aides, dans le cadre de travaux de rénovation !

PVC, aluminium, bois... Quel matériau a le meilleur indice ?

Chaque matériau possède ses propres caractéristiques d’isolation. Son choix est d’autant plus important que le châssis isole moins que le vitrage. Le bois et le PVC sont ainsi les meilleurs isolants, tandis que l’aluminium est plus conducteur.

Il est possible de classer les matériaux selon leur performance et le coefficient Uw minimum recommandé.


⚙️
Classement des matériaux selon leur coefficient Uw

Matériau Isolation Indice recommandé
PVC

Très bonne

Uw ≤ 1,4 W/m²K
Bois Bonne Uw ≤ 1,6 W/m²K

Aluminium

Moyenne Uw ≤ 1,8 W/m²K

 

L’info IZI
Les fenêtres en aluminium sont désormais équipées de rupteurs de ponts thermiques afin de limiter la perte de chaleur. Leur isolation peut ainsi être aussi bonne que celle du PVC !

Simple, double ou triple vitrage ?

Au-delà du choix de matériau, le vitrage est le critère le plus important qui influence l’indice d’isolation thermique de votre fenêtre.

👉 Le simple vitrage n’est aujourd’hui plus utilisé. Trop peu performant, on le retrouve désormais uniquement dans les anciennes bâtisses.

👉 Le double vitrage est celui le plus répandu. Il est par ailleurs celui qui offre le meilleur compromis entre isolation, apport solaire et prix. En effet, entre les deux couches de verre se trouve un gaz, l’argon, qui joue un rôle d’isolant.

👉 Le triple vitrage, plus onéreux, est utilisé de manière plus spécifique dans les logements en zone très froide ou en altitude.

Ainsi, le double vitrage est désormais proposé systématiquement, ayant un bon rapport qualité/prix et étant le meilleur compromis. Néanmoins, il est possible de combiner les différents vitrages en mettant du triple vitrage au nord et du double au sud de votre habitation !

Les subventions dépendent-elles du Uw ?

Lors de travaux de rénovation, les performances de la nouvelle menuiserie entrent en ligne de compte pour prétendre à certaines aides. Qu’il s’agisse de MaPrimeRenov’ ou de l’éco prêt à taux zéro, de nombreuses aides exigent un coefficient Uw minimum, couplé au coefficient Sw :

👉 Pour les fenêtres classiques, les coefficients doivent être compris entre Uw ≤1,3 W/m²K et Sw ≥ 0,30 ou Uw ≤ 1,7 W/m²K et Sw ≥ 0,36.

👉 Pour les fenêtres de toit, les fourchettes entre lesquelles ils doivent être sont de Uw ≤ 1,5 W/m²K et Sw ≥ 0,30 ou Uw ≤ 1,7 W/m²K et Sw ≥ 0,36.

L’info IZI
Les aides financières pour remplacer vos fenêtres dépendent aussi de votre revenu et de l'artisan auquel vous ferez appel pour la pose. Celui-ci doit être certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Ainsi, l’indice Uw est en réalité le résultat de deux coefficients combinés ensemble, le Uf pour la performance thermique du cadre et le Ug pour celle du vitrage. Combiné au facteur solaire Sw, il vous donne un aperçu global de l’efficacité de la fenêtre.

Celui-ci vous guide aussi dans le choix de vos matériaux et du vitrage. Attention toutefois, un bon indice Uw sera inutile si la fenêtre est mal posée, c’est pourquoi il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel certifié RGE !

 

Vous projetez de changer vos fenêtres ?

Contactez nos conseillers IZI by EDF pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé. Ils vous aideront à trouver les fenêtres parfaites pour votre projet de rénovation !

Demander un devis
0 Commentaire à propos de « Qu'est-ce que le coefficient Uw pour une fenêtre ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.