Accueil Chauffage Quel système de chauffage pour passer à l'énergie renouvelable ?
Chauffer sa maison à l'énergie renouvelable
Chauffage

Quel système de chauffage pour passer à l'énergie renouvelable ?

Temps de lecture 12 min

Valentine
Valentine

Mis à jour le 05 janvier 2024

Sommaire
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

Pour chaque foyer français le constat est le même : le chauffage coûte cher ! D’après les chiffres de l’Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise des énergies, le chauffage et la production d’eau chaude représentent pas moins de 77 % de la consommation énergétique d’un ménage.

Avec la flambée des prix des énergies tels que le gaz ou le pétrole, ou encore l’interdiction, depuis le printemps 2022, d'installer un système de chauffage au fioul, nombre de Français réfléchissent à la rénovation énergétique de leur logement. Des travaux qui impliquent notamment la conversion de leur chauffage existant vers un modèle plus économique et vertueux pour l’environnement.

Le recours à l’énergie renouvelable est ainsi dans la tendance sur les chantiers de rénovation en cours. Quel est le type d’énergie le plus adapté ? Quels équipements choisir ? IZI by EDF vous guide dans vos choix.

Quels sont les 5 types d'énergie renouvelable pour le chauffage ?

Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ? À l’inverse d’une énergie dite fossile (fioul ou gaz), l’énergie renouvelable provient de sources qui se renouvellent en permanence et de façon naturelle. Il existe 5 types d’énergies renouvelables :

☀️ L’énergie solaire : l’énergie provient du soleil et peut être captée par le biais de panneaux solaires installés sur le toit d’une maison. Cette énergie peut produire de l’électricité ainsi que de la chaleur.

💨 L’énergie éolienne : elle utilise la force du vent pour produire de l’électricité. Un procédé qui nécessite l’installation d’une éolienne à son domicile.

💧L’énergie hydraulique : elle a recours à la force du mouvement de l’eau pour produire de l’électricité, via des barrages hydrauliques ou moulins.

🌡️ L’aérothermie, la géothermie ou l'hydrothermie : les calories présentent dans l'air, sol, le sol ou l’eau sont prélevées pour produire de la chaleur.

🪵La biomasse : ce procédé à recours à la combustion de matières comme le bois, ou encore les déchets verts, pour produire de l’énergie.

Dans le cas d’un projet de rénovation énergétique de votre logement, ces différentes énergies sont utilisables pour remplacer votre ancien système de chauffage. Cependant, elles ne sont pas toutes accessibles de façon égale et certaines, telles que l’énergie hydraulique ou éolienne, impliquent des travaux bien spécifiques et coûteux. Découvrez à présent les systèmes de chauffage les plus courants et accessibles pour passer votre chauffage à l’énergie renouvelable.

Les différents appareils de chauffage utilisant l’énergie renouvelable

Comme nous avons pu le constater, certaines énergies renouvelables sont plus facilement utilisables pour alimenter un appareil de chauffage. Les configurations permettant de passer à une énergie plus propre pour se chauffer sont variées. À noter que le recours à ce type d'énergie a pour but principal de produire de chaleur nécessaire à chauffer votre logement. Les différents appareils présentés ci-dessous nécessitent un raccordement électrique pour leur fonctionnement.

La chaudière biomasse ou le chauffage au bois

La biomasse est tout simplement le chauffage au bois, la première source d’énergie utilisée par l’homme depuis la découverte du feu, dans les temps primitifs. Bien évidemment aujourd’hui, les technologies permettent d’aller au-delà du simple feu de bois ! Il existe des équipements particulièrement performants permettant de chauffer un logement avec du bois. Ce dernier peut prendre la forme de bûches ou encore être reconstitué en granulés ou plaquettes.

Certains modèles sont même dotés d'un système d'alimentation automatisé, pour que votre appareil soit régulièrement fourni en combustible, sans intervention humaine.

Le rendement énergétique de ce type de chauffage chiffre entre 75 et 95 % dans le cas d’une chaudière à bois ou granulés. Les poêles peuvent atteindre, quant à eux, jusqu’à 90 % d’efficacité énergétique.

Comptez en moyenne entre 15 et 25 000 € pour une chaudière biomasse, et entre 2 500 et 6 000 € pour un poêle à bois ou granulés.

Les pompes à chaleur aérothermiques ou géothermique

Particulièrement plébiscitée pour la rénovation énergétique des foyers français, la pompe à chaleur affiche de hautes performances énergétiques. Elle peut prendre différentes formes en fonction du projet des particuliers. Voici les modèles les plus couramment choisis :

  • La PAC air/eau. Composée de deux unités, intérieure et extérieure, elle capte les calories présentent dans l’air ambiant pour les transformer en chaleur, via un fluide frigorigène, pour la diffuser ensuite dans un réseau de chauffage central composé de plancher chauffant et/ou radiateurs. Son prix peut varier de 10 à 20 000 € selon si votre équipement est conçu pour du chauffage seul ou s'il intègre également la production d’eau chaude sanitaire.

  • La PAC air/air. Fonctionnant également sur le principe de l’aérothermie, elle diffuse quant à elle l’air chauffé par ventilation via des unités intérieures réparties dans les différentes pièces de vie. Ces derniers prennent la forme de splits muraux, de consoles (format similaire à un radiateur électrique) ou encore d'un système gainable passant par de faux plafonds.
    Particularité par rapport à son homologue, la PAC air/air est aussi dénommée climatisation réversible. La réversibilité de son mode de fonctionnement lui permet de chauffer votre maison l’hiver et de la rafraîchir en été, pour un confort optimal en toutes saisons.
    Son montant varie selon le nombre de pièces à équiper et la puissance nécessaire, oscillant entre 6 à 15 000 € en moyenne.

  • La PAC géothermique (sol/eau) ou aquathermique (eau/eau). Ayant recours à l’énergie présente dans le sol ou l’eau de nappes phréatiques, elle nécessite des travaux plus importants tels que le forage du sol pour placer des capteurs verticaux ou horizontaux, selon la solution de chauffage envisagée. Il s'agit de la pompe à chaleur la plus performante, pouvant produire jusqu’à 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme pour fonctionner.
    Du fait des importants travaux préparatoires (sans oublier les contraintes administratives liées au forage), prévoyez un budget entre 15 et 25 000 € pour une PAC géothermique.

Le système solaire combiné (SSC)

Cette installation permet de valoriser l’énergie solaire en produisant de la chaleur pour votre chauffage. Ce type d’appareil de chauffage est particulièrement préconisé dans des régions froides et bien ensoleillées pour profiter au maximum de l’ensoleillement pour l’alimenter.

Des panneaux solaires thermiques dotés de capteurs sont installés sur le toit de votre maison. La chaleur est ainsi emmagasinée puis transmise par un fluide caloporteur vers votre réseau de chauffage central, pour réchauffer votre maison.

Un tel projet représente un coût financier entre 15 et 20 000 € pour une maison de 150 m².

Quel système choisir en fonction de son installation existante ?

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique de votre logement, votre choix pour un nouvel appareil de chauffage va dépendre de votre installation existante : chauffage central, ou décentralisé.

Chauffage central : les équipements de chauffage adaptés

En remplacement de votre ancienne chaudière au gaz ou au fioul, vous pouvez vous tourner vers un appareil de chauffage qui peut alimenter votre circuit de chauffage hydraulique.

Plusieurs options s’offrent à vous :

✔️ La chaudière biomasse bois ou granulés : elle nécessite cependant un espace de stockage nécessaire pour entreposer votre silo à combustible ou le bois nécessaire à alimenter votre chauffage durant la saison hivernale.

✔️ La pompe à chaleur air/eau : idéalement à basse température pour un maximum d’efficacité énergétique et donc raccordable des émetteurs tels que le plancher chauffant, la PAC air/eau est tout à fait en capacité de chauffer d’anciens radiateurs en fonte. Vous pourrez ainsi profiter des bénéfices de la chaleur par inertie, tout en réduisant vos consommations énergétiques. En cas de températures très basses réduisant les performances de l'appareil, un appoint électrique peut s'activer pour maintenir votre chauffage à la bonne température.

Découvrez une sélection de nos pompes à chaleur air/eau :

[sliderShortcode product1="413" product2="428" product3="485"]

✔️ Le système solaire combiné : ce procédé permet de raccorder votre installation solaire à votre réseau de chauffage. La chaleur récupérée par les capteurs solaires est transmise à un fluide caloporteur, jusqu’à un ballon de stockage, pour ensuite répartir l’eau chaude entre vos points d’eau et les appareils émetteurs de chaleur (radiateurs, plancher chauffant).

Le conseil IZI
Vous vivez dans une agglomération disposant d’un système de chauffage urbain, type réseau de chaleur ? Renseignez-vous auprès de votre mairie sur la possibilité ou non de raccorder votre domicile à ce réseau de chauffage, qui a le plus souvent recours à l’énergie renouvelable !

Quelle solution pour un chauffage décentralisé ?

Votre maison est actuellement chauffée avec de vieux radiateurs électriques énergivores. Plusieurs solutions aux performances variables sont également à votre disposition :

✔️ La PAC air/air ou climatisation réversible : simple d’installation, elle est idéale pour remplacer d’anciens convecteurs et vous garantir un très haut niveau de performance énergétique. Elle peut totalement remplacer ces équipements ou alors être installée en pièce principale avec le renfort d'un chauffage d'appoint tels que des radiateurs électriques performants, dans d’autres pièces de votre maison.

Envie d'une climatisation réversible ? Découvrez quelques exemples de notre gamme : 

[sliderShortcode product1="627" product2="657" product3="619"]

✔️ Le poêle à bois ou granulés, le foyer fermé ou l’insert : ces équipements sont évidemment à envisager dans le cas où vous disposez d’ores et déjà d’une cheminée ou d’une installation permettant l’évacuation des fumées.

L’info IZI
Il est possible d’avoir recours à l’énergie renouvelable pour sa production d’eau chaude sanitaire ! Chauffe-eau thermodynamique ou solaire, découvrez le fonctionnement de ces équipements pouvant remplacer votre ancien chauffe-eau électrique.

Les gestes incontournables à faire avant de changer son appareil de chauffage

Votre choix se précise et vous voulez concrétiser votre projet ? Ne ratez pas quelques étapes majeures avant de passer commande !

En effet, afin de profiter pleinement des performances de votre nouvel équipement et de constater, sur le long terme, de véritables économies sur votre facture énergétique, quelques vérifications sont à réaliser.

  • 1

    Vérifier l’isolation de votre maison. Une maison mal isolée entraîne des surconsommations d’énergie et aussi une usure prématurée de votre appareil de chauffage Pensez donc à l’isolation de vos combles ou encore des façades, par l’intérieur ou l’extérieur, pour ainsi choisir la bonne puissance pour votre futur appareil de chauffage, et bénéficier au quotidien d’un confort thermique optimal.

  • 2

    Évaluer le besoin en chauffage de votre maison. Communiquez les caractéristiques de votre logement : isolation, double vitrage, nombre d’occupants, température de sortie de l’eau chaude dans le cas d’un chauffage central… Des données précises permettent de déterminer avec précision la puissance nécessaire de votre appareil et de procéder à son bon dimensionnement, vous évitant l'achat d'un équipement sous/surdimensionné.

  • 3

    Contactez France Rénov’. Ce service public de la rénovation de l'habitat offre des conseils sur votre projet et vous renseigne sur les dispositifs d’aides financières en place pour participer au financement de votre installation.

  • 4

    Faites appel à un professionnel qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Ce choix est indispensable pour être éligible aux subventions de l’État. Prêtez également attention aux labels de l’appareil proposé, garantissant son respect des normes européennes et de sa qualité.

Les aides financières pour passer à l’énergie renouvelable

Afin d’atteindre son objectif zéro carbone à l’horizon 2050, l’État met tout en oeuvre pour inciter les particuliers à s’engager dans la rénovation énergétique de leur logement. Pour cela, différents dispositifs d’aides financières ont été mis en place, permettant ainsi d’investir dans un appareil de chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable. Ainsi, vos démarches pour en finir avec les énergies fossiles sont facilitées, même si vos revenus sont modestes.

[qablockShortcode app="heat-pump-aids" mode="blog"]

MaPrimeRénov’

Cette aide de l’Anah remplace l’ancien Crédit d’impôt pour la transition énergétique. Elle permet de financer divers travaux : installation de chauffage, isolation, remplacement de fenêtres en simple vitrage, etc. Parmi les principaux critères d’éligibilité : être propriétaire occupant ou bailleur d’un logement de plus de 15 ans, les revenus déclarés, etc.

Voici le récapitulatif des aides versées selon les équipements :

- Raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid : de 400 à 1 200 €

- Pompe à chaleur air/eau (dont les PAC hybrides) : de 3 000 à 5 000 €

- Pompe à chaleur géothermique ou solarothermique : de 5 000 à 11 000 €

- Système solaire combiné : de 2 000 à 4 000 €

- Poêle et cuisinière à bûches : de 1 000 à 2 500 €

- Poêle et cuisinière à granulés : de 1 500 à 2 500 €

- Chaudière bois à alimentation manuelle (bûches) : de 3 000 à 8 000 €

- Chaudière bois à alimentation automatique (granulés, plaquettes) : de 4 000 à 10 000 €

- Foyer fermé et insert à bûches et granulés : de 800 à 2 500 €

👉 Pour tout savoir sur ce dispositif, retrouvez les informations dans notre article dédié à MaPrimeRénov'.

Coup de Pouce Chauffage (dispositif des CEE)

Ce dispositif est proposé par des entreprises fournissant de l’énergie, à l’exemple d’EDF. Il s’adresse aux propriétaires occupants ou bailleurs ainsi qu'aux locataires, et concerne les résidences principales ou secondaires de plus de 2 ans. Il s’agit ici d’inciter les particuliers à améliorer la performance énergétique de leur logement, notamment en changeant de système de chauffage.

Les aides se déclinent comme suit :

Équipements éligibles Ménages modestes Autres ménages
Chaudière biomasse performante 4 000 € 2 500 €
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau 4 000 € 2 500 €
Système solaire combiné 4 000 € 2 500 €
Pompe à chaleur hybride 4 000 € 2 500 €
Raccordement à un réseau de chaleur EnR&R 700 € 450 €


👉 Tout connaître du dispositif des Certificats d'Économie d'énergie.

L’info IZI
En passant par IZI by EDF pour l'achat d'une pompe à chaleur air/eau, votre aide Coup de Pouce chauffage est bonifiée, selon votre catégorie de revenus : 4 800 € pour les revenus très modestes, 4 100 € pour les revenus modestes, et 2 600 pour les revenus classiques.

Éco-PTZ, taux de TVA réduit… Les autres dispositifs en place

Outre ces principales aides financières, d’autres dispositifs vous permettent de faciliter la réalisation de votre projet.

- L’éco-prêt à taux zéro, ou éco-PTZ est un emprunt bancaire au taux d'intérêt nul spécialement dédié au financement de ce type de projet. Il vous suffit de vous renseigner auprès de votre conseiller bancaire.

- Vous pouvez également bénéficier d’un taux de TVA réduit, passant de 20 à 10 %, voire 5,5 % s’il s’agit de travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre logement. Généralement, ce taux est directement appliqué sur votre devis.

- Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie ou de la Région dans laquelle vous résidez afin de vous informer sur les éventuels dispositifs d’aides locales mis en place pour faciliter la transition vers des énergies plus vertueuses pour votre chauffage.

Ainsi, vous constatez que l’utilisation des énergies renouvelables, en remplacement de l’énergie fossile pour chauffer votre logement, est réalisable. Les différents types de chauffage présentés ici sont autant de solutions permettant de réduire votre impact carbone et vos consommations électriques, pour réaliser des économies sur votre facture énergétique.

La clé majeure, pour que ce changement de système de chauffage soit à votre avantage, est l'étude de la couverture thermique de l’ensemble du logement, afin de limiter les déperditions. Aussi, cette étape vous permet de veiller à ce que votre nouvel équipement soit parfaitement dimensionné.

Besoin de réaliser des travaux ? Confiez-nous votre projet !

IZI by EDF, c’est l’engagement pour des travaux réussis, des aides déduites de votre devis et un conseiller dédié pour votre chantier.

Demander à être rappelé
À lire également
IZI et vous
Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !
Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.
0 / 500
*Champs requis
Les informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu’à vous notifier d’une réponse de nos équipes à votre question.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.
0 question