Accueil Pompes à chaleur Installation d'une pompe à chaleur : mon tableau électrique est-il conforme ?
tableau électrique conforme avec une pompe à chaleur
Pompes à chaleur

Installation d'une pompe à chaleur : mon tableau électrique est-il conforme ?

Temps de lecture 6 min

Valentine
Valentine

Mis à jour le 04 octobre 2022

Sommaire

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique de votre logement, vous avez décidé de remplacer votre ancien appareil de chauffage par une pompe à chaleur air/eau ou air/air. Ce choix vous permet ainsi de vous tourner vers des énergies renouvelables pour vous chauffer, tout en bénéficiant de performances énergétiques avancées garantes d’économies d’énergie. Mais, un détail est souvent oublié dans l’élaboration de ce type de projet, alors qu’il est vital : la mise en conformité de votre tableau électrique !

Ce point de vigilance est primordial pour accueillir ce nouvel équipement sur votre réseau électrique, mais aussi assurer la sécurité de votre logement. Que ce soit pour éviter les surtensions ou détérioration de votre appareil de chauffage, IZI by EDF vous conseille sur les éléments à vérifier dans un premier temps, et les actions à mener.

Les points de contrôle à vérifier

Avant l’installation de votre pompe à chaleur ou autre appareil de chauffage,vous pouvez vous-même réaliser quelques vérifications afin de vous assurer que votre installation électrique est prête à le recevoir. Ceci concerne à la fois les raccordements physiques, comme votre abonnement auprès de votre fournisseur d’électricité.

La puissance de votre abonnement électrique est-elle compatible ?

Si elle produit de la chaleur en ayant recours à l’énergie renouvelable, votre pompe à chaleur air/eau ou air/air a besoin d’électricité pour son fonctionnement. Il est ainsi nécessaire de vérifier si votre abonnement est suffisant pour l'alimentation électrique de l’ensemble de vos équipements, sans risque de faire disjoncter votre installation.

Vous pouvez procéder à cette vérification de deux manières :

  • Consultez votre facture d’électricité, sur laquelle est indiqué le kilovoltampère (kVA), soit la puissance d’abonnement souscrite : 3, 6, 9 ou 12 kVA. Il s’agit de la valeur de puissance électrique maximale que le compteur peut supporter.

  • Sur votre compteur électrique, cette notion est également indiquée sur votre compteur Linky. Il vous suffit de faire défiler les informations affichées sur l’écran.
    Vous pouvez également confirmer par une simple lecture des informations si votre installation électrique est en monophasé ou en triphasé.

Pour raccorder un équipement du type pompe à chaleur, ou encore une borne de recharge de véhicule électrique (IRVE), il est recommandé de passer à un abonnement de 12 kVA. Ainsi, vous évitez de voir votre compteur disjoncter en cas de surcharge électrique. Vous assurez votre tranquillité au quotidien au sein de votre foyer, tout en parant à d’éventuelles difficultés.

Un interrupteur différentiel est-il intégré à votre tableau électrique ?

Le parc immobilier français est régi par des règles en termes de construction, mais aussi concernant les installations électriques. Pour les logements, la norme électrique NF C 15-100 délimite des obligations techniques et règles à respecter afin d’assurer la sécurité des résidents et de leurs biens. Elle s’applique dans les nouvelles maisons, comme dans tous les projets de rénovation d'habitation impliquant la mise en conformité de vos installations électriques. Son rôle premier est d'offrir une sécurité optimale aux occupants de votre maison, mais aussi une garantie de bon fonctionnement de votre installation électrique, dans sa globalité.

Parmi ces préconisations, il est obligatoire de disposer de deux types d’interrupteur différentiel (A et AC) sur votre tableau électrique. Ce dernier permet de détecter les variations de courant (telles que les chutes de tension) entre la phase et le neutre de votre installation électrique. Il se décline sous différents modèles en fonction de son seuil de déclenchement (en milliampères) et son calibre d’ampérage, ce dernier indiquant l’intensité maximale supportable pour l’interrupteur (25 A, 40 A…).

Il se situe dans votre tableau électrique, en bout de ligne sur la gauche. Il en existe deux types :

  • Le type AC : il permet de brancher au réseau électrique tout type d’appareils peu gourmands en énergie (lumière, prise électrique, etc.)

  • Le type A : ce dernier est adapté pour les équipements électriques lourds, tels que les plaques de cuisson, lave-linge, pompe à chaleur…

Sa présence sur votre tableau électrique est indispensable pour l’installation d’une pompe à chaleur chez vous. Une fois ces premières vérifications faites, vous pouvez lancer votre projet d’achat d’une pompe à chaleur pour votre chauffage.

La mise à la terre de l’installation : une étape obligatoire

Cette spécificité sur votre installation électrique est obligatoire depuis 1969. Régie par la norme NF C 15-100, la mise à la terre est un dispositif qui impose le raccordement de toutes les prises et interrupteurs de votre logement à la prise de terre. Si les salles de bain étaient les seules pièces soumises à cette obligation, en 1969, cette règle concerne depuis 1991 l’ensemble des pièces de votre maison ou appartement.

Ce dispositif a pour but d’évacuer le surplus de courant vers la prise de terre. Ceci peut se produire notamment lorsque l’isolant d’un fil électrique est usé, provoquant ainsi des fuites d’électricité. Raccordée à votre tableau électrique et identifiée par un fil jaune et vert, la prise de terre vous protège de risques d’électrocution ou de court-circuit sur votre installation électrique.

Si votre maison a été construite avant 1969, il est fort probable que vous n’ayez pas cette sécurité sur votre installation électrique. IZI by EDF vous recommande alors de vous tourner vers un électricien qualifié. Avec un professionnel doté de la certification Qualifelec, vous pouvez assurer l’implantation d’une prise de terre en amont d’un projet d'installation d’une pompe à chaleur.

NF C 15-100 : quelles règles suivre pour mettre en conformité votre installation domestique ?

Votre sécurité et celle de votre foyer sont primordiales. En choisissant IZI by EDF pour l’installation de votre pompe à chaleur, vous faites appel à des professionnels veillant à ce que votre projet soit sécurisé et en accord avec les normes actuellement en vigueur en matière d’électricité.

Lors de la visite technique de notre installateur, ce dernier doit ainsi veiller à la conformité de votre tableau de distribution électrique, et vous informer sur les démarches à réaliser au cas où ce dernier serait ancien. Exemple : il est déconseillé d'installer une pompe à chaleur si tous les fils neutres de l'installation sont interconnectés ensemble, sans l'intermédiaire d'appareils de coupure individuelle. Pour la protection de vos appareils et de votre personne, l'ensemble de ces lignes neutres doivent être individuelles et connectées à un appareil de protection individuel de coupure.

En s’appuyant sur la norme NF C 15-100, celui-ci va faire un état des lieux de votre installation et s’assurer de sa conformité : interrupteur différentiel, mise à la terre obligatoire, etc.

Pour l’intégration d’une pompe à chaleur sur votre tableau électrique, il vous est préconisé de procéder à l’installation d’un tableau divisionnaire. Ce dernier est généralement installé à côté de votre tableau principal, ou encore à proximité de l’équipement concerné. Cette solution apporte plusieurs avantages :

  • Il complète votre tableau électrique en réalisant une ligne dédié, pour un identification plus rapide.

  • Il vous permet de conserver les 20 % de réserve recommandés sur chaque ligne en cas d’intégration de nouveaux équipements dans un futur plus ou moins proche.

  • Vous pouvez ainsi, en l’installant à proximité de l’appareil, intervenir rapidement dans le cas d’un défaut électrique pour le faire disjoncter.

Ce tableau divisionnaire nécessite bien évidemment un raccordement à votre tableau principal. C’est pour cette raison qu’il est primordial de faire intervenir un professionnel spécialisé dans les travaux électriques pour que l’ensemble réponde aux préconisations de la norme NF C 15-100.

En procédant à ces différentes étapes, vous avez ainsi la garantie de voir votre logement paré pour l’intégration d’une pompe à chaleur sur votre réseau électrique, sereinement, et en toute sécurité.

Vous avez besoin de procéder à des modifications sur votre tableau électrique, avant l’installation d’une PAC ? En faisant appel à IZI by EDF, vous avez l’assurance de travailler aux côtés de professionnels de confiance, certifiés Qualifelec. Ces derniers pourront ainsi vérifier la conformité de votre installation électrique et préparer votre installation électrique à l’intégration de votre nouveau système de chauffage, dans les règles de l’art !

Passez facilement à la pompe à chaleur avec IZI by EDF !

Votre installation est réalisée par un artisan partenaire de notre réseau qualifié RGE et nous nous portons garants du bon déroulement de vos travaux.

Demander un devis
À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire