Accueil Chaudières gaz Faut-il tuber un conduit existant pour une chaudière condensation ?
Tubage conduit chaudière condensation
Chaudières gaz

Faut-il tuber un conduit existant pour une chaudière condensation ?

Temps de lecture 4 min

Clémence
Clémence

Mis à jour le 09 avril 2024

Sommaire

Les chaudières à condensation (dites THPE) sont aujourd’hui les chaudières les plus performantes et les moins polluantes. Qu’il s’agisse d’une première installation ou d’un remplacement de chaudière standard, l’utilisation d’un conduit de fumée adapté est primordial pour pouvoir profiter pleinement des performances de son appareil. Nous allons voir dans cet article les différentes problématiques rencontrées avec les conduits et les solutions.

Réglementation : pourquoi faut-il tuber un conduit de fumée ?

Le remplacement d'une chaudière standard par une chaudière à condensation est soumise à plusieurs conditions. En effet, elle nécessite d’utiliser un conduit existant dans le cas où une sortie ventouse horizontale n’est pas possible.

Toutefois, pour pouvoir raccorder la chaudière à ce conduit, il faut s’assurer qu’il est compatible à cette utilisation.  En effet, la chaudière condensation produit des fumées acides de faibles températures (50-60°C). Comme ces fumées condensent, le conduit doit résister aux condensats et être étanche.

La classification des conduits

Les conduits de fumées sont caractérisés en fonction de leur emploi : température, pression, résistance aux condensats, résistance à la corrosion, résistance au feu de cheminée et distance de sécurité. Dans le cas d’un remplacement d’appareil par une chaudière à condensation, c’est la résistance aux condensats du conduit de fumée qui nous intéresse : classe D ou classe W.

  • La lettre D représente les conduits qui ne peuvent pas recevoir les fumées humides des chaudières THPE (conditions sèches).

  • La lettre W désigne les conduits aptes à recevoir les condensats (conditions humides).

Ces éléments sont indiqués généralement sur une plaque signalétique située en pied de conduit. En l’absence de plaque, il est recommandé de considérer que le conduit est de classe D pour éviter tout risque.

Important !
Il est nécessaire qu’un professionnel vérifie l’état, les caractéristiques et la compatibilité du conduit de fumée.

Quels sont les différents types de conduits de fumée existants ?

Il existe deux types de conduits de fumées : le conduit maçonné ou le conduit métallique.

Le conduit maçonné peut être fait de terre cuite, de béton pouzzolane ou en céramique, tandis que le conduit métallique est fait d’acier ou d’inox.

👉 Le conduit de fumées maçonné

Les conduits maçonnés ne conviennent pas aux condensats : le ciment de ces conduits ne résiste pas à l’acidité de l’eau contenue dans les fumées et les anciens conduits ne sont pas parfaitement étanche.

Il s’agit alors d’une évacuation en cheminée, qui doit impérativement être tubée si vous souhaitez installer une chaudière à condensation.

👉 Le conduit de fumées métallique

Le conduit métallique en acier ne convient pas non plus. Il est donc nécessaire de le tuber aussi pour qu’il résiste à l’acidité des fumées.

En revanche, le conduit métallique en inox résiste tout à fait aux condensats des chaudières THPE, il pourra donc être utilisé pour évacuer les fumées. Ce conduit en inox pourra être rigide ou flexible.

L’info IZI
Le tubage consiste à installer un tube en inox dans votre conduit, afin de l’adapter à l’évacuation des fumées et la rendre étanche.

Est-il obligatoire de tuber un conduit d’évacuation de chaudière ?

Si le conduit est en inox, pas de problématique puisque celui-ci résiste aux condensats.

En revanche, si le conduit n’est pas compatible aux condensats, c’est-à-dire qu’il est de classe D, il y a deux solutions :

  • Effectuer un tubage dit "étanche" : tubage avec prise d'air dans le conduit

  • Effectuer un tubage dit "non étanche" : tubage avec prise d'air dans la pièce

Si le tubage n'est pas obligatoire, il est nécessaire pour que votre conduit soit parfaitement adapté lors de l’installation d’une chaudière à condensation. Cette opération permet aussi d’être en accord avec le DTU 24.1, relatif à la fumisterie.

Différents types de tubage d'un conduit de chaudière

Le tubage avec prise d'air dans le conduit

Dans le cas où le tubage est installé dans un conduit maçonné, l’espace entre le tubage et le conduit existant sert à l’amenée d’air de la chaudière.

Dans un même conduit maçonné, l’évacuation des fumées par le tubage et l’amenée d’air sont assurées. On parle alors d’un système étanche.

Le tubage non étanche

S’il n’est pas possible de prendre l’air dans le conduit (par exemple par manque de place), l’amenée d’air de combustion de la chaudière se fera directement dans la pièce. Il faudra prévoir une ventilation de la pièce par une grille donnant sur l’extérieur. Le conduit servira seulement à l’évacuation des fumées.

Dans ce cas, on parle d’un système non étanche.

Le tubage d’un conduit d’évacuation de fumées est nécessaire pour que ce dernier soit adapté à votre nouvelle chaudière. Il peut ainsi résister à l’humidité et à l’acidité des condensats, lui évitant ainsi de se détériorer. Par ailleurs, une fois par an, vous devez songer au ramonage du conduit afin de garantir sa durée de vie. Ce dernier doit impérativement être effectué par un professionnel.

 

Remplacez facilement votre chaudière avec IZI by EDF !

Un chargé d’étude dédié vous accompagne depuis l'élaboration du devis jusqu’à la réalisation de vos travaux par un artisan local Professionnel du Gaz.

Demander un devis

 

À lire également
IZI et vous
Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !
Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.
0 / 500
*Champs requis
Les informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu’à vous notifier d’une réponse de nos équipes à votre question.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.
135 questions
P
Philippe
-
25/05/2024

Bonjour, Pour une chaudière à condensation sur un conduit de fumées en immeuble, y a-t-il une longueur maximale de ce conduit à ne pas dépasser ? Merci.

Notre réponse

Bonjour,
Tout dépendra des limites de longueurs et coudes données par le fabricant de la chaudière dans sa notice d'installation pour les configurations de raccordement des fumées en B23P ou C93. Pour chaque modèle et chaque marque la distance maximale de tubage peut varier, il n'y a pas de consensus établi. Néanmoins, pour un tubage condensation sur conduit individuel en 80/125, en moyenne, si vous avez un seul coude et une faible longueur avant l'entrée dans le conduit qui montera en vertical, on observe une maximale variant de 18 à 25m. Toutefois, nous vous conseillons de consulter la notice et la préconisation du fabricant du modèle de chaudière souhaité.
N'hésitez pas à faire une demande sur notre site afin qu'un conseiller puisse vous accompagner dans votre projet et son chiffrage précis. Ils peuvent vous renseigner précisément sur ce type de questionnement. Nos conseillers disposent directement de ce type d'informations et sont en capacité de l'étudier pour vous, gratuitement.
Cordialement

G
Gilles
-
05/05/2024

Mon voisin a une chaudière au fuel à condensation dont le conduit double paroi s'arrête à au moins 4 mètres en dessous du faitage de son toit. Un autre toit pour son garage à 90° dépasse d'au moins 1 mètre la sortie du conduit de fumée. Ma terrasse se trouve en face de ce toit en angle et le bruit de bruleur est très gênant d'autant plus que la chaudière démarre en ce moment toute les 5 minutes et s'arrête 5mn plus tard. Y as t'il des règles concernant la hauteur de sortie du conduit de fumée?

Notre réponse

Bonjour,
Sauf erreur de compréhension de vos indications, s' il s'agit d'une sortie d'une sortie ventouse horizontale donnant sur la partie privative de votre voisin, alors cette dernière doit se situer à 30 cm minimum du sol fini.
Si il s'agit d'un tubage condensation sur conduit maçonné en sortie et/ou d'un tubage extérieur apparent, ce dernier doit dépasser de 40 cm minimum de son faîtage.
Néanmoins, en lien avec votre terrasse, seul la distance avec les obstacles alentour doit être prise en compte. Elle doit être de 8m linéaire entre la première extrémité du conduit et le faîtage de votre maison.

B
Bruno
-
29/04/2024

Bonjour, j'envisage de remplacer ma chaudière non condensation, par une chaudière à condensation. J'ai déjà un tubage inox existant avec évacuation par le toit. J'ai lu qu'il fallait installer pour l'évacuation des fumées de la nouvelle chaudière, un tubage en gaine PPTL. Faut-il insérer ce nouveau tubage dans le tube inox actuel, ou enlever le tuyau inox présent, et installer les gaines PPS ou PPTL seules, pour éviter la condensation et l’oxydation de l’inox ? Merci à vous.

Notre réponse

Bonjour,
En effet, il n'est pas autorisé de tuber un conduit inox existant en raison du risque d'oxydation et du maintien du centrage de la gaine condensation dans le conduit. Si vous disposez d'un conduit maçonné et doté d'un tubage inox, alors une dépose du tubage inox est nécessaire afin de pouvoir installer une gaine PPTL ainsi que les araignées de centrage dans le conduit.

b
benoit
-
25/04/2024

bonjour appart RC maison deux étages 13 m maxi de tubage sortie toit et raccordement chaudière quelle diamètre pour un conduit inox en vu de remplacement chaudière Chaffoteau INOA 25 VMC par une a condensation construction 1945 salutations

Notre réponse

Bonjour,
Les solutions de tubage inox condensation spécifiques sont à consulter auprès d'un fabricant de fumisterie spécialisé. Nous ne proposons pas ce type de solution.
La grande majorité des tubages sur conduit/boisseau individuel pour chaudière condensation sont en conduit flexible PPTL (PolyPropylène TransLucide) - généralement en diamètre 80mm. Pour les distances maximum de fumisterie à respecter, se reporter à la notice de la chaudière envisagée, chaque fabricant de chaudière indique ses prérequis de fumisterie/EVAPDC.
Votre demande n'est pas évidente car certaines informations sont assujettis à interprétation, tel que appart /maison (immeuble ?), chaudière VMC en place (peu courant en maison individuelle), présence ou non d'un conduit maçonné ou boisseau ou bien recherche d'un création d'un conduit extérieure sur toute la hauteur de l'immeuble ?.
Nous vous conseillons de faire une demande de devis sur notre site afin qu'un de nos conseillers expérimentés puisse étudier précisément votre projet.
Cordialement

s
sergio
-
24/04/2024

Bonjour, je reprends le fil de la dernière question / réponse. Pour éviter la chute et accumulation de ces poussières d'amiante, est ce qu'il ne serait plutôt envisageable de poser un système de tubage qui utiliserait l'air de la pièce comme comburant en entrée et qui rejetterait les fumées dans le tube en plastique dédié posé dans le conduit? merci, sergio

Notre réponse

Bonjour,
C'est effectivement une alternative possible. Il s'agit d'une configuration en B22P -B23P.

s
sergio
-
23/04/2024

Bonsoir, J'ai dois installer une chaudière à condensation (habitat collectif, au 4 ème étage sur 6). L'installateur prévoit du "tubage étanche" en exploitant le conduit existant maçonné qui est en Amiante. Y a-t-il des risques pour la santé? - lors de l'installation des tubes le frottement des araignées métalliques contre les parois en amiante pourraient-elles engendrer une chute des poussières dans la pièce? - aussi ces poussières seront ensuite libérées dans le foyer de chauffe? merci

Notre réponse

Bonjour,
En effet, toutes les poussières de type amiante constituent un risque pour la santé.
Si il s'agit d'un tubage condensation, alors votre conduit est individuel et propre à votre logement, ainsi durant la pose du tubage conduit PPTL maintenue par araignées des poussières peuvent être générées, mais la plupart tomberont en bas du conduit.
Une fois le tubage en place, ce dernier est étanche et l'entrée du conduit est généralement fermée par une plaque de finition. Les poussières d'amiantes éventuelles ne passeront pas dans la partie évacuation des fumées (dans le PPTL), mais une accumulation de poussières est possible dans l'entrée d'air comburant au niveau de l'embouchure de la chaudière. Certaines poussières pourraient ainsi rejoindre rejoindre le corps de chauffe.
Cordialement

d
djamel
-
19/04/2024

en peux réduire le le tube d évacuation sur chaudière a condensation

Notre réponse

Bonjour,
Les diamètres et longueurs de tubage condensation sont normés, se reporter à la notice du fabricant.
Cordialement,

M
Marion
-
19/04/2024

Est-ce mieux pour une chaudière à condensation d'être reliée avec tubage à la cheminée ou d'être reliée à l'extérieur par ventouse ? Merci

Notre réponse

Bonjour,
L'un n'est pas ni mieux, ni moins bien que l'autre, tant que l'air comburant joue son rôle.
Cordialement,

A
Anthony
-
30/03/2024

Bj .En 2010 , j'ai acquis une chaudière a condensation. La ventouse sort verticalement par la cheminée en brique de l'ancienne chaudière. Il n'y a pas eu de tubage et le tube a été mis dans l'ancien tube en métal. Depuis 15 jours ,ça coule de l'ancien conduit . Les coulées sont marrons noires... Un couvreur a réétanchéifié la cheminée et m'assure que pour lui c'est étanche. Il me dit que "ça doit condensé de l'intérieur"... Est ce possible svp? Je suis perdu et démuni. Pouvez vous m'aider svp?

Notre réponse

Bonjour,
Votre description désigne une configuration de ventouse verticale de type C3 dans un conduit de cheminée. Il consiste à un emboîtement successif de sections de tube concentrique double paroi avec un diamètre adapté au tirage attendu et selon la préconisation du fabricant de la chaudière.
Il est possible que l'un des emboîtements soit fuyard (rupture d'étanchéité sur un raccord ou joint lèvres, déboitement partiel etc.), suffisamment pour que les condensats s'échappent et s'écoulent en dehors du conduit concentrique dans le conduit maçonné, ce qui est néfaste pour le conduit car corrosif.
Nous vous conseillons de faire dès que possible un professionnel du gaz (voir la société chargée de l'entretien) afin d'inspecter, contrôler et voir démonter la section complète de la ventouse verticale installée dans le conduit.
Le cas échéant, si le conduit de cheminée est complet sur sa longueur (entrée et sortie en toiture) et si le permet, d'envisager de passer en tubage condensation.
Cordialement

M
MICHEL
-
20/03/2024

Pour une chaudière à condensation doit on mettre quelque chose à la sortie de la cheminée sur le toit Merci

Notre réponse

Bonjour,

Le conduit de cheminé doit être tubé pour mettre en place une chaudière à condensation, la sortie sera donc adaptée pour y mettre une ventouse.

Cordialement,