Climatisation réversible Climatisation réversible : chasse aux idées reçues !
les erreurs sur la clim réversible
Climatisation réversible

Climatisation réversible : chasse aux idées reçues !

Temps de lecture 8 min

Valentine
Valentine

Mis à jour le 01 juillet 2022

Sommaire
Obtenir mon devis
Obtenir mon devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

Depuis sa conception, la climatisation fait l’objet de commentaires avantageux comme de critiques plus ou moins vérifiées : courants d’air, diffusion de maladies, bruit incommodant… Tous les désagréments possibles ont été présentés pour discréditer cet équipement, faisant qu’aujourd’hui, la plupart de ces arguments sont encore bien présents dans les têtes !

Ces idées reçues confondent, le plus souvent, les climatiseurs mobiles à brancher sur une prise électrique, avec la climatisation réversible, ou pompe à chaleur air/air, qui fonctionne principalement à l’énergie renouvelable et fait l’objet de nombreuses innovations, pour assurer un confort optimal chez vous. Vous hésitez encore ? IZI by EDF fait un état des lieux de tous les préjugés autour de la clim et vous démontre, un par un, les avantages que ce type d’équipement peut vous apporter au quotidien.

La clim réversible n’est pas efficace en mode chauffage

Si le terme "climatisation" fait automatiquement penser à la diffusion de froid, la réversibilité des équipements leur permet désormais de devenir des solutions complètes pour votre chauffage et garantir un confort thermique en toutes saisons.

À l'instar de son homologue, la pompe à chaleur air/eau, la climatisation réversible est dotée de technologies qui lui permettent d’assurer un service de qualité, tant dans la production d’air froid que d’air chaud, même lorsque les températures extérieures sont extrêmes. Ainsi, en hiver, cet appareil de chauffage dispose de toutes ses capacités de chauffe, même quand il fait entre -15 et -20°C dehors.

Si les modèles des précédentes décennies nécessitent de compléter avec un chauffage d’appoint, cette alternative n’est aujourd’hui plus d’actualité et vous n’avez plus à vous encombrez de radiateurs électriques ou d’un poêle à bois, en plus de vos unités intérieures.

L’ensemble des pièces n’est pas couvert par la clim

Parmi les préjugés collant à l’image de la climatisation réversible, la diffusion de l’air froid produit continue de faire débat. Une fois encore, la confusion entre le climatiseur mobile et la PAC air/air est manifeste.

Quand le climatiseur électrique diffuse dans un espace restreint l’air froid avec, le plus souvent, une sensation de courant d’air, la clim réversible, quant à elle, dispose de volets permettant une diffusion douce du froid. Selon les fabricants, une attention particulière est portée sur cette particularité, en optant notamment pour des volets de diffusion allongés et inclinables. Vous pouvez ainsi régler en fonction de vos besoins la répartition de l’air froid dans votre pièce, et faire en sorte qu’il ne soit pas dirigé directement sur votre table ou votre canapé.

À noter qu’en mode chauffage, certaines clims réversibles sont également pensées pour une diffusion douce, en dirigeant la chaleur vers le bas afin qu’elle se répartisse sur la surface de votre pièce, avant de remonter naturellement.

Pour assurer une couverture complète de vos surfaces à climatiser, il est primordial de veiller à s’équiper d’un appareil à la bonne puissance, en se fiant aux conseils d’un professionnel.

La climatisation est trop énergivore

Encore une affirmation qui inclut à tort l’ensemble des équipements de climatisation existant sur le marché ! Avec des climatiseurs électriques, vous allez inévitablement voir vos consommations en électricité augmenter et votre facture flamber ! Pratique occasionnellement, ces appareils ne peuvent en effet être utilisés toute la journée car leur performance énergétique est quasi nulle, à raison d’1 kWh consommé pour à peine 1 kWh produit.

Dans le cas de la climatisation réversible, vous bénéficiez de plusieurs avantages. Tout d’abord, cet appareil s’alimente principalement à l’énergie renouvelable, en prélevant les calories présentes naturellement dans l’air pour intérieur afin de les rejeter et produire de l’air froid. Durant l’été, une clim réversible dispose d’un indicateur de performance saisonnière, dénommé SEER, entre 7 et 8, soit pour 1kWh d’énergie consommée pour son fonctionnement, la clim produit entre 7 et 8 kWh ! Une performance exceptionnelle qui vous assure de réaliser de véritables économies sur votre facture énergétique.

La climatisation est mauvaise pour la santé

Légionellose, COVID-19, ou encore air vicié circulant dans votre logement… La clim est souvent pointée du doigt comme facteur de diffusion de maladies. Une fois encore, les climatisations réversibles ont beaucoup évolué. Désormais, une grande majorité des produits disposent de filtres, de série ou en option selon les gammes, permettant de retenir et détruire les agents pathogènes tels que poussière, allergènes ou virus. Cet équipement permet même de réguler l’hygrométrie de vos pièces de vie, en réduisant son taux d’humidité ou, au contraire, en évitant un assèchement de l’air.

Pour assurer une bonne filtration de l’air, vous devez simplement réaliser régulièrement un entretien de ces filtres, afin de les nettoyer des impuretés accumulées. Ce nettoyage consiste alors à démonter les filtres des différentes unités intérieures, d’aspirer les poussières entreposées, pour ensuite les nettoyer à l’eau savonneuse. Cette opération est à réaliser toutes les 2 ou 3 semaines en pleine saison estivale, et à remplacer par des modèles neufs tous les 2 à 3 ans.

Concernant la légionellose, cette idée évoque un fait remontant à 1976, aux États-Unis, durant lequel des cas d’infections graves des liaisons respiratoires ont été relevés lors d’un congrès. Il s’agissait alors d’un phénomène dû à un appareil ancien, dans lequel se trouvait de l’eau stagnante, et très mal entretenu. Grâce à un dispositif d’évacuation des condensats, les clims actuelles ne peuvent engendrer de stagnation d’eau.

Vous pouvez donc être rassurés, la climatisation réversible n’est pas dangereuse pour votre santé.

La clim est néfaste pour l’environnement

Avec 5,6 milliards d’unités de climatisation installées d’ici 2050 dans le monde, d’après un rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie, ce sont pas moins de 10 climatiseurs, tous types confondus, qui sont vendus par seconde ! Se pose alors la question de l’incidence de ces installations sur l’environnement. Souvent considérée comme polluante, la climatisation réversible nouvelle génération est cependant plus “propre” que les modèles anciens.

En effet, la réglementation européenne F-Gaz a interdit, depuis 2015, le recours à certains fluides frigorigènes tels que les chlorofluocarbures (CFC) ou les hydrochlorofluorocarbones (HCFC). Il en sera de même pour le R410a, d’ici 2030, très présents dans les systèmes de climatisation et pompes à chaleur.

Ces interdictions incitent donc les fabricants à se diriger vers des fluides peu émetteurs de gaz à effet de serre, à l’exemple du R32, voire des fluides naturels dont le PRG (Potentiel de Réchauffement Global) est quasi nul. Cette évolution permet de faire de la PAC air/air un modèle de climatisation écologique, associant composants plus respectueux de l’environnement et recours à une énergie renouvelable pour son fonctionnement !

La climatisation fait trop de bruit

Entendre le bruit constant de la ventilation de son climatiseur est désagréable ! Certains préfèrent encore avoir chaud chez eux plutôt que de supporter le bruit de cet appareil dans le salon ou, encore pire, dans la chambre en pleine nuit. Ce désagrément est le plus souvent perçu avec les petites clims. Ces dernières enregistrent une pression acoustique assez élevée quand elles tournent à plein régime. De plus, du fait qu’elles nécessitent l’ouverture d’une fenêtre pour faire passer la gaine d'évacuation de l’air chaud, elles imposent également d’entendre les bruits extérieurs chez soi.

Les différents fabricants ont bien pris conscience de l'importance de préserver la quiétude de votre foyer. Les unités intérieures affichent désormais des niveaux de pression acoustique très bas, autour de 30 dB(A) à 1m de l’appareil, soit l’équivalent sur l’échelle acoustique du bruit ambiant d’une chambre à coucher ou de chuchotements. Des modes silencieux, pour les oreilles les plus fines, sont également inclus dans les programmes des splits, permettant de réduire la pression à seulement 19 dB(A), à peine le bruit de feuilles mortes tombant sur le sol !

Pour l’unité extérieure, le bruit émis est également maîtrisé pour limiter au maximum les nuisances sonores, pour vous comme votre voisinage. En général, la pression acoustique est limitée entre 40 et 50 dB(A), un niveau comparable à celui d’un réfrigérateur ou d’une pluie modérée. De même, pour vous assurer une nuit apaisée, un mode silencieux est également activable, pour réduire encore plus le bruit de fonctionnement.

Les splits gâchent mon aménagement intérieur

Vous imaginez encore les grands caissons prenant beaucoup de place au sol ou encore sur votre mur ? Ces modèles sont d’un autre temps !

Les concepteurs de climatisation réversible innovent régulièrement pour proposer des modèles toujours plus compacts, s’intégrant désormais dans des espaces plus restreints, comme au-dessus d’une porte. Que ce soit des unités splits ou des consoles murales, la clim d’aujourd’hui est pensée pour s’adapter à tous les aménagements et configurations de pièce, pour se fondre dans le décor.

L’esthétique et le design sont également devenus des arguments de poids, permettant le développement de splits aux lignes épurés, avec des variations de textures mais aussi de couleurs. Envie de sortir de la couleur blanche ? Tout est possible, certaines marques proposant même des couleurs personnalisables à volonté, pour que votre équipement soit dans les mêmes teintes que votre mobilier.

Loin de gâcher votre aménagement, votre clim peut apporter un cachet complémentaire !

Découvre notre sélection de climatisations réversibles design :

[sliderShortcode product1="441" product2="443" product3="619"]

Il n’y a pas d’aide financière pour l’achat d’une clim réversible

Certes, la pompe à chaleur air/eau est éligible à plus de dispositifs d’aides financières de l’État que la climatisation réversible. Même si cet équipement fonctionne à l’énergie renouvelable, son utilisation en été l’exclut de la plupart des dispositifs-phares, tels que le Coup de pouce chauffage ou encore le taux de TVA réduit.

Cependant, il est possible de prétendre à d’autres programmes tels que les Certificats d’Économie d’Énergie, distribués selon différents critères tels que le type de logement et sa situation géographique, ou encore les performances de l'équipement choisi.

Sinon, il est possible d’installer une clim réversible et de bénéficier de d’un soutien financier dans le cadre d’un projet de rénovation plus global, intégrant plusieurs types de travaux : isolation du logement, remplacement de menuiseries, etc.

👉 Retrouvez les différents dispositifs d’aides financières proposés pour l’achat d’une climatisation réversible.

Ces arguments vous rassurent ? Vous voulez en savoir plus sur la climatisation réversible et estimer le montant d’un projet de rénovation incluant cet équipement chez vous. Nos experts peuvent vous informer et vous orienter vers le modèle qui répond parfaitement à vos attentes, que ce soit pour la clim, comme pour le chauffage !

Installez facilement votre climatisation avec IZI by EDF !

Un chargé d’étude dédié vous accompagne depuis l'élaboration du devis avec les aides déduites jusqu’à la réalisation de vos travaux par un artisan local RGE.

Demander un devis
À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire