Les énergies Chauffage fait maison : pourquoi, comment et quels risques ?

Chauffage fait maison : pourquoi, comment et quels risques ?

Chauffage fait maison

En 2013, 10 % des foyers étaient en situation de précarité énergétique. En 2020, ce chiffre s’élevait à 18 % ! Grâce à l'essor d'Internet et des tutoriels en ligne, de nombreuses personnes tentent de baisser le coût de leurs factures en fabriquant leurs propres dispositifs de chauffage alternatifs. Toutefois, il ne faut pas négliger les risques liés à l'usage de ces solutions bricolées. Découvrez les astuces les plus reproduites, les dangers qu'elles représentent, ainsi que les alternatives disponibles pour faire des économies !

1. Pourquoi les ménages optent-ils pour les solutions bricolées ?
2. Quelles sont les solutions de chauffage "fait maison" les plus courantes ?
3. Les risques liés à l'usage des appareils "faits maison"
4. Les astuces pour réduire ses dépenses énergétiques

Pourquoi les ménages optent-ils pour les solutions bricolées ?

Pourquoi choisir des solutions bricolées ?

Alors que le nombre de foyers en situation de précarité énergétique a quasiment doublé entre 2013 et 2020, les tarifs du fioul, du gaz, et de l'électricité ont fortement augmenté. L'Observatoire national de la précarité énergétique estime que plus de 3,5 millions de Français ont des difficultés à payer leurs factures d'énergie.

Le confinement de 2020, survenu pendant la pandémie de Covid-19, a également eu de grosses conséquences sur les foyers en situation de précarité énergétique. En effet, le nombre de salariés en télétravail a explosé, et l'usage des solutions de chauffage domestique a suivi. Selon une enquête IFOP intitulée "Confinement et Télétravail" réalisée en octobre 2020, 54 % des Français souffrent d'une isolation vétuste de leur maison, cette dernière étant en grande partie à l'origine de la hausse du montant de leurs factures.

Certains Français ont donc de plus en plus de mal à se chauffer, et tentent de fabriquer leurs propres systèmes de chauffage, dont le coût de conception est très bon marché.

Quelles sont les solutions de chauffage "fait maison" les plus courantes ?

Les solutions de chauffage bricolées les plus courantes

Créer son chauffe-air solaire avec des canettes

Le principe de ce dispositif alternatif de chauffage est très simple. En assemblant des tuyaux à partir de canettes, ces derniers peuvent absorber la chaleur émise par le soleil afin de chauffer de petites surfaces de votre logement, comme une chambre. Ce dispositif peut servir de chauffage d'appoint, mais ne peut en aucun cas chauffer une maison entière.

Bricoler son petit radiateur d'appoint avec des bougies

Il est possible de fabriquer un petit système de chauffage à partir de quelques outils simples. Pour cela, vous avez besoin de plusieurs bougies, de quelques écrous, d'un clou suffisamment long ainsi que de deux ou trois vases en céramique. Le fonctionnement de ce système de chauffage est similaire à celui d'un radiateur. La bougie fait chauffer le clou autour duquel sont installés les écrous. Ce processus va faire chauffer la céramique et la chaleur va être diffusée à l'extérieur.

Une fois de plus, cette technique est surtout utilisée pour chauffer de petites surfaces comme une salle de bain ou une chambre, compte tenu de ses performances très faibles. Les variantes à cette dernière sont nombreuses, mais proposent des caractéristiques similaires.

Les astuces de chauffage bricolées façon "do it yourself" ont, de surcroît, plusieurs inconvénients majeurs.

Les risques liés à l'usage des appareils "faits maison"

Les dangers du chauffage fait maison

Fabriquer et utiliser des dispositifs de chauffage bricolés peut être très dangereux, et les risques ne sont pas négligeables, pour des bénéfices quasi nuls.

Pour ce qui est du chauffe-air solaire, il est très important de rappeler qu'il ne remplace en aucun cas un système de chauffage traditionnel, car ses performances restent faibles. Ces dernières peuvent varier en fonction de la saison et de la zone géographique dans laquelle vous vivez.

En ce qui concerne les modèles fonctionnant avec des bougies, il est important de bien les surveiller pour éviter les potentiels risques d'intoxication liés aux fumées qu'elles émettent. De même, compte tenu du caractère "artisanal" de ces appareils, un incendie peut se déclarer en cas de défaut dans leur fabrication. Le risque de brûlure est par ailleurs bien présent.

Les astuces pour réduire ses dépenses énergétiques

Les alternatives pour faire des économies d'énergie

Les ménages qui sont amenés à fabriquer leur propre système de chauffage le font pour des raisons économiques. Toutefois, étant donné le manque de performances de ces dispositifs ainsi que leur potentielle dangerosité, ils sont peu recommandés.

Rénover son logement grâce à des aides financières

Heureusement, il existe de nombreuses aides financières permettant de réduire considérablement le coût de vos travaux de rénovation énergétique :

✔️ MaPrimeRénov’ : le montant de cette subvention varie en fonction des revenus fiscaux d’un foyer ainsi que du type de travaux que vous souhaitez entreprendre.

✔️ Le programme Habiter Mieux de l’Anah : ce dispositif permet aux propriétaires occupants les plus en difficulté de rénover leur logement. Cette aide n’est pas cumulable avec MaPrimeRénov’.

✔️ Les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) : ces subventions sont conditionnées en fonction des revenus d’un foyer ainsi que du montant des économies d’énergies réalisables. Les primes CEE peuvent être cumulées avec MaPrimeRénov’, mais pas avec les autres aides de l’Anah.

✔️ L’Éco-prêt à taux zéro (Éco-Ptz) : ce dispositif vous permet de rembourser vos travaux de rénovation énergétique sans frais supplémentaires. Il est cumulable avec l’ensemble des aides existantes.

✔️ La TVA à taux réduit : un taux réduit à 5,5 % est appliqué pour la grande majorité des travaux de rénovation énergétique. À noter que les chaudières les moins performantes ne sont pas éligibles à ce dispositif.

Le conseil IZI
D’autres aides locales existent également. N’hésitez pas à vous renseigner sur leurs conditions d’éligibilité afin de réduire le coût de vos travaux !


Les nombreuses aides citées précédemment vous permettent d’effectuer des travaux de rénovation énergétique à moindre coût. Ces subventions peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros, en fonction de vos revenus et de l'emplacement géographique de votre logement !

Vérifier son isolation

Une mauvaise isolation de votre logement peut entraîner de fortes déperditions thermiques, avec, à la clé, des factures énergétiques plus importantes. De ce fait, avant même d'envisager d'autres options, il est recommandé d'entreprendre des travaux dans ce domaine si nécessaire. Isolation des combles perdus, des planchers bas, murs… Les possibilités sont nombreuses pour réduire votre consommation énergétique.

Afin d’être éligibles aux aides financières de l’État, vos travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Enfin,ces derniers doivent aussi afficher une résistance thermique réglementaire minimale selon la surface concernée.

Changer son mode de chauffage

Si votre système de chauffage est ancien et basé sur des énergies fossiles, comme le fioul ou le gaz, vous avez probablement vu vos factures grimper constamment depuis plusieurs années. C'est pourquoi de plus en plus de foyers investissent dans de nouveaux modèles plus performants et moins gourmands en énergie.

Parmi eux, la chaudière gaz à condensation est moins chère à l'achat et plus performante que les modèles classiques. En passant d'une chaudière à fioul à un appareil plus récent, vous pouvez économiser jusqu'à 30 % sur vos factures.

Dans le cas où votre logement ne serait pas relié au gaz de ville, vous pouvez vous tourner vers la pompe à chaleur air/eau. Cet appareil, un peu plus onéreux à l'achat, peut réduire vos factures d'énergie de 40 % ! Écologique et performant, ce système de chauffage est de plus en plus prisé par les Français !

En conclusion, bien que les systèmes de chauffage bricolés puissent paraître prometteurs, il est important de rappeler qu'ils sont avant tout conçus pour chauffer de petites surfaces de votre logement, comme une chambre ou une salle de bain. De plus, ils peuvent être très dangereux, et leur usage demeure déconseillé.

Néanmoins de nombreux moyens existent afin de réduire le montant de vos factures ! En effectuant des travaux de rénovation énergétique, vous vous assurez d’investir dans des appareils homologués et très économes !

 

Vous voulez faire des économies d'énergie ?

Nos experts IZI by EDF vous aident à trouver la solution adaptée à vos besoins !

Demander un devis
0 Commentaire à propos de « Chauffage fait maison : pourquoi, comment et quels risques ? »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.