Accueil Rénovation énergétique Guide des menuiseries et de l’ITE en rénovation
isolation des murs extérieurs et remplacement des menuiseries
Rénovation énergétique

Guide des menuiseries et de l’ITE en rénovation

Temps de lecture 10 min

Agathe
Agathe

Mis à jour le 04 octobre 2022

Sommaire

Sachant que 20 % des déperditions thermiques d’un logement s’effectuent par les murs et 15 % par les fenêtres, vous avez tout intérêt à cumuler l’isolation de votre façade avec le remplacement de vos menuiseries ! Toutefois, si le cumul de ces travaux est aisé en construction neuve, il l’est beaucoup moins dans le cadre d’un projet de rénovation… Que vous rénoviez à la fois vos fenêtres et vos murs extérieurs, ou que vous engagiez uniquement des travaux d’isolation par l’extérieur (ITE) sans toucher à vos fenêtres, découvrez nos conseils pour procéder en bonne et due forme !

Combiner l’isolation extérieure (ITE) et la rénovation des fenêtres

Vous souhaitez remplacer vos fenêtres, tout en engageant des travaux d’isolation de votre façade ? Dans ce cas, vous devez prendre certaines précautions, afin d’éviter d’éventuelles dégradations entre les interventions, et faire en sorte de préserver la qualité de vos nouvelles fenêtres et la performance de l’isolation de vos murs extérieurs !

Quels sont les avantages à coordonner ces deux travaux ? Par quelle intervention commencer ? Quels types de pose et d’isolation privilégier ? Réponses ci-dessous !

Pourquoi engager les deux travaux dans un même chantier ? Les avantages

Tout d’abord, il est recommandé d’engager la rénovation de vos fenêtres et l'isolation de vos murs extérieurs dans un même chantier. En effet, la combinaison de plusieurs travaux vous offre de nombreux avantages !

✔️ Un gain de temps

Comme les artisans se déplacent une seule fois pour réaliser les deux chantiers l’un après l'autre, vous optimisez le temps des travaux au sein de votre logement.

✔️ Une meilleure isolation thermique après travaux

La combinaison de ces deux travaux garantit une continuité de l'isolation entre les ouvrants et les murs. Résultat : comme vous limitez les ponts thermiques au maximum, la performance thermique de votre logement est bien meilleure, et votre facture énergétique diminue à vue d'œil sur le long terme !

✔️ De nombreuses aides de l’État

Comme vous bénéficiez de meilleures performances thermiques en ayant engagé les deux travaux simultanément, vous recevez plus d’aides de la part de l’État ! Parmi elles, vous retrouverez notamment l’éco-prêt à taux zéro, MaPrimeRénov’ Réno globale, ou encore MaPrimeRénov' Sérénité, accordée sous conditions de ressources.

Important !
En revanche, parmi les points négatifs, sachez que les travaux d’isolation thermique par l’extérieur (ITE) sont plus onéreux qu’une isolation par l’intérieur (ITI) !

Quelle pose de menuiserie et quel procédé d’isolation privilégier dans le cadre d’une ITE ?

Faisons à présent le point sur les différents types de pose des menuiseries et d’isolation qui existent en rénovation, et sur ceux qu’il convient de privilégier lors de l’isolation des murs par l’extérieur !

👉 Quels types de dépose et de pose de menuiserie choisir dans le cadre d’une ITE ?

Pour rappel, il existe différents types de dépose et de pose de menuiseries :

  • Types de dépose : dépose totale ou en rénovation. Dans le premier cas, la menuiserie est retirée dans sa totalité ; dans le second cas, l’ancien dormant (ou du moins la traverse basse) est conservé s’il est en bon état.

  • Types de pose : en applique côté extérieur ou intérieur, ou en tunnel côté extérieur ou intérieur. Lorsqu’il est posé en applique, le cadre de la fenêtre est fixé contre le mur qui entoure la baie ; lorsqu’il est posé en tunnel, le cadre de la fenêtre est installé entre les murs de la baie.

Dès lors, la dépose totale ainsi que la pose en tunnel ou en applique côté extérieur sont fortement recommandés dans le cadre d’une ITE !

👉 Quels sont les différents types d’isolation de vos murs par l'extérieur ?

Concernant l’isolation des murs par l’extérieur, il existe également différents procédés :

  • Isolation sous enduit (ETICS) : panneaux rigides et isolants fixés sur la façade, puis recouverts d’un enduit de surfaçage armé, et d’un revêtement de finition.

  • Isolation en bardage ventilé : isolant fixé au mur, puis recouvert de lames de bois (ossature bois).

  • Isolation en vêture : isolant et plaques de parement posés en un seul bloc sur la façade.

Dans le cadre d’une ITE, les isolants utilisés peuvent être les suivants : polystyrène expansé ou extrudé, laines minérales, isolants biosourcés, mousse polyuréthane…

👉 Quel type de pose et d’isolation choisir en fonction de la menuiserie concernée ?

Enfin, sachez que tous les types de pose et d’isolation ne sont pas compatibles avec toutes les menuiseries :

Types de pose des menuiseries Types d’isolation des murs Menuiseries compatibles
En applique côté extérieur Sous enduit
  • Fenêtres
  • Fenêtres avec précadre Portes-fenêtres
  • Volets roulants avec coffre intérieur
En bardage ventilé
  • Fenêtres
  • Volets roulants avec coffre extérieur
En tunnel côté extérieur Sous enduit
  • Fenêtres
  • Portes-fenêtres
  • Volets roulants avec coffre en intérieur ou extérieur
  • Stores vénitiens extérieurs
En bardage ventilé
  • Fenêtres
  • Volets roulants avec coffre en intérieur ou extérieur
En applique côté intérieur Sous enduit
  • Fenêtres
  • Volets roulants avec coffre en intérieur
En bardage ventilé
En tunnel côté intérieur Sous enduit
  • Fenêtres
  • Portes-fenêtres
  • Volets roulants avec coffre en intérieur
En bardage ventilé
  • Fenêtres
  • Volets roulants avec coffre en intérieur

 

L’info IZI
La pose de fenêtres en applique côté intérieur doit faire l’objet d’une double isolation, à la fois par l’extérieur et par l’intérieur !

La pose des menuiseries avant l’ITE : comment isoler une fenêtre par l’extérieur ?

Vous vous demandez par quel chantier commencer ? L’idéal est d’effectuer la pose de vos menuiseries, avant d’isoler votre façade !

En effet, comme l’isolant crée une couche supplémentaire sur la façade votre maison, vos nouvelles fenêtres doivent être installées à l’intérieur de l’isolant (qu’il s’agisse de laine de verre, de laine de roche, de fibre de bois ou de polystyrène).

Ainsi, le process type s'effectue en plusieurs étapes :

  • 1

    Choix de menuiseries performantes, afin d’assurer la continuité de l’isolation entre les menuiseries et les murs de votre logement (fenêtres dotées de double vitrage, conçues dans un matériau isolant type aluminium ou PVC…). Les menuiseries choisies doivent également être adaptées aux dimensions de vos baies.

  • 2

    Dépose totale des anciennes menuiseries, ou des traverses basses uniquement.

  • 3

    Pose et fixation des nouvelles fenêtres en applique ou en tunnel côté extérieur, après vérification de la planéité, des dimensions, etc. Un calage est alors nécessaire en cas de pose en tunnel de fenêtres ou de baies coulissantes côté extérieur.

  • 4

    Calfeutrement et habillage des anciens dormants. Si les fenêtres sont posées en tunnel, le calfeutrement peut être réalisé avec du mastic sur fond de joint, ou avec de la mousse imprégnée. Si les fenêtres sont posées en applique (avec ou sans précadre), le calfeutrement doit être réalisé avec des membranes d’étanchéité sur la traverse haute.

  • 5

    Pose des panneaux isolants, à ajuster autour des ouvertures (surtout dans le cadre d’une isolation sous enduit), puis recouvrement des tableaux et des dormants avec l’isolant utilisé pour l’ITE.

  • 6

    Mise en œuvre d’un dispositif de désolidarisation des menuiseries avec l’isolant, afin d’éviter la fissuration de l’enduit au niveau du point de contact entre le mur et la menuiserie.

  • 7

    Mise en œuvre de la bavette en partie basse des menuiseries, afin de protéger l’isolant. Reliée à la traverse basse du dormant, la bavette doit être étanche et en pente vers l'extérieur, afin de permettre l'évacuation des eaux de drainage de la fenêtre.

L’info IZI
Remplacer des menuiseries dans le cadre d'une ITE permet d'éviter l'"effet tunnel", c'est-à-dire la perte de clair de vitrage dû à l'épaisseur de l'isolant. 

Les précautions et contre-indications à prendre en compte avant de cumuler les travaux d’isolation

Plusieurs précautions et contre-indications sont à prendre en compte lorsque vous combinez la rénovation de vos menuiseries et l’isolement par l’extérieur de votre façade.

⚠️ Les conditions de travail

Tout d’abord, les conditions météorologiques sont très importantes dans le cadre d’une ITE ! Dans le cadre d’une isolation traditionnelle sous enduit, la température extérieure ne doit pas être inférieure à 5°C pour garantir un bon calfeutrement des joints. Par ailleurs, le chantier ne doit pas se dérouler sous de fortes précipitations ; en cas de pluie, l’isolant doit impérativement être bâché pour le protéger de l’humidité ! Côté pratique, les murs doivent être facilement accessibles, et le passage d'intervention doit être compatible avec les dimensions des menuiseries.

⚠️ Les règles d’urbanisme

Avant de lancer un projet d’ITE, vous devez faire une demande de travaux auprès de votre mairie, et consulter les règles d’urbanisme de votre commune. En effet, comme la façade concerne l’aspect extérieur d’un logement, votre projet peut être soumis à des contraintes de matière ou de couleurs, voire à un avis des Architectes des Bâtiments de France si votre logement est situé à proximité d’un site classé !

⚠️ L’ouverture battante

Dans le cadre d’une ITE, il est recommandé de privilégier les ouvertures oscillo-battantes ou coulissantes plutôt que les ouvrants à la française, qui ne sont pas adaptés à la pose en extérieur. En effet, ces derniers ne permettent pas systématiquement d’éviter les ponts thermiques. De plus, les fenêtres battantes ne peuvent pas toujours bénéficier d’un espace de débattement suffisant, en raison de la couche d’isolant supplémentaire placée sur la façade de votre maison.

⚠️ Les seuils aux normes PMR (“Personnes à mobilité réduite”)

Lors d’une ITE, les seuils PMR de vos portes-fenêtres posés en tunnel sont soumis à deux conditions particulières :
L’espace entre la dalle extérieure et la menuiserie doit mesurer moins de 18 mm.
Le ressaut du seuil côté extérieur doit mesurer moins de 20 mm.

⚠️ La pose de volets roulants

La pose des volets roulants combinée à une ITE doit faire l’objet de certaines précautions. En effet, un dispositif de désolidarisation entre le coffre et l’enduit est à mettre en œuvre, en plus du calfeutrement de la fenêtre !

Réaliser une ITE sans toucher aux menuiseries : comment protéger l’encadrement des fenêtres ?

Vous ne souhaitez pas remplacer vos menuiseries lors de l’isolation et du ravalement de votre façade ? Dans ce cas, vous devez malgré tout les protéger, afin de conserver à la fois l’esthétisme et la performance thermique de votre logement ! C’est pourquoi il est nécessaire de traiter l'isolation de l’encadrement des ouvertures, autant que celle de votre façade.

Dans cette optique, certaines précautions garantissent la jonction entre vos fenêtres et vos murs extérieurs :

  • Le recouvrement des dormants avec l’isolant utilisé pour l'ITE, afin de limiter au maximum les ponts thermiques.

  • Le retour d’isolant sur le tableau de la baie et l’aération des dormants. Toutefois, cette précaution ne vous prémunit pas totalement des risques de condensation et d’humidité en traverse basse !

Par ailleurs, ces mesures permettent de conserver l’aspect visuel, et donc l’esthétisme de votre façade !

L’info IZI
Lorsque vous changez vos menuiseries sans toucher à vos murs extérieurs, vous pouvez procéder comme un remplacement de fenêtres et de portes-fenêtres classique, même si votre façade est isolée par l’extérieur.

 

Consommation d’énergie divisée par deux, gain de temps et d’argent, obtention des aides de l’État… La pose de vos menuiseries combinée à une isolation de vos murs par l'extérieur vous offre de nombreux avantages ! De plus, le cumul de ces travaux permet d’assurer une continuité de performance thermique entre les fenêtres et l’isolant des murs extérieurs. À la clef : moins de ponts thermiques, donc un meilleur confort de vie au quotidien, et des économies réalisées sur vos factures énergétiques !

Besoin de réaliser des travaux ? Confiez-nous votre projet !

IZI by EDF, c’est l’engagement pour des travaux réussis, des aides déduites de votre devis et un conseiller dédié pour votre chantier.

Demander un devis

 

Nous répondons à vos questions sur l’isolation thermique par l’extérieur (ITE)

Quelle épaisseur pour une isolation par l’extérieur ?

L’épaisseur d’une isolation thermique par l’extérieur dépend principalement de l’isolant utilisé ! Par exemple, l’épaisseur moyenne de la laine de roche ou du polystyrène est de 15 à 20 cm, tandis que celle de la mousse résolique ou des panneaux de polyisocyanurate (PIR) est en moyenne de 8 cm.

Quel est le prix d’une isolation thermique par l’extérieur ?

Le prix de l’isolation par l’extérieur varie en fonction de plusieurs critères : l’isolant choisi, le type de pose privilégié, la superficie à isoler, ou encore le secteur géographique dans lequel se situe le logement. En fonction de ces critères, le prix d’une ITE peut varier de 120 à 170 € !

Quelle est la meilleure isolation par l'extérieur ?

La technique d’isolation à privilégier dépend de votre logement et de votre projet ! Ainsi, l’isolation sous enduit est tout particulièrement adaptée aux constructions neuves et aux ravalements de façade. L’isolation en bardage, quant à elle, est une solution idéale pour apporter une nouvelle touche architecturale à votre maison. Enfin, l’isolation en vêture peut être réalisée en neuf comme en rénovation !

À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
3 Commentaires
Alain 03/10/2022 09:38

Bonjour, Dans le chapitre Conditions de Travail, vous écrivez "Dans le cadre d’une isolation traditionnelle sous enduit, la température extérieure ne doit pas être supérieure à 5°C pour garantir un bon calfeutrement des joints.". 5° C ? Vous êtes sûrs de cette valeur ? ... Ca ne fait pas beaucoup de choix de période pour réaliser les travaux. Cordialement,

Jesus 29/08/2022 00:45

Les menuiseries PVC sont posées en applique de l'intérieur doit on mettre une isolation extérieure autour des tableaux

Notre réponse 29/08/2022 10:31

Bonjour,
Si votre projet s'inscrit bien dans un projet d'ITE (isolation thermique par l'extérieur) et que la configuration de votre logement le permet, vous devez effectivement faire isoler les tableaux extérieurs.
Cordialement,

celine 23/06/2022 11:58

Bonjour, Comment combine-t'on volets et ITE. Quel type de volet est préconisé dans le cas d'un immeuble parisien avec garde corps dans l'épaisseur du tableau?

Notre réponse 23/06/2022 13:58

Bonjour,

Concernant la combinaison des volets et de l'ITE, il est recommandé de procéder à l'ITE avant de commander les volets, afin d'être sûr des dimensions à choisir.

Par ailleurs, comme il s'agit d'un immeuble parisien et probablement classé, il est nécessaire de suivre les préconisations de votre mairie concernant les modèles de volets autorisés ou non. En général, la mairie demande un remplacement des volets a l'identique, afin de ne pas dénaturé la façade.

Cordialement,