Isolation L'isolation : votre alliée contre la condensation

L'isolation : votre alliée contre la condensation

condensation sur parois maison

Des gouttes d’eau se forment sur vos fenêtres lorsque vous cuisinez ? Si votre logement n’est pas - ou mal - isolé, il est fort probable qu’il soit sujet à la condensation ! Cet excès d’humidité peut alors créer un inconfort chez vous et plus grave encore : des pathologies nuisibles aux occupants, mais aussi des dommages pour votre habitation ! D’où provient la condensation ? Et surtout, comment s’en débarrasser ? Toutes les réponses sont dans cet article !

1. Condensation : définition
2. Pourquoi il y a de la condensation dans votre maison ?
3. Comment remédier à la condensation sur un mur ?

Condensation : définition

Concrètement, qu’est-ce que la condensation ? C’est un phénomène physique qui fait que des gouttelettes d’eau apparaissent sur les surfaces froides de votre logement ! Il existe deux types de condensation :

👉 La condensation par diffusion de vapeur : c’est un processus naturel qui se produit dans chaque logement. La condensation est alors superficielle. Par exemple, lorsque vous prenez une douche chaude, un voile d’humidité peut apparaître sur le miroir de votre salle de bain.

👉 La condensation par convection : si des fuites d’air sont présentes dans votre logement, ou bien que le matériau utilisé pour votre isolation est vétuste et se tasse avec le temps, un courant de convection se crée. La quantité d’humidité est alors bien plus importante que lorsqu’il y a diffusion de vapeur. La condensation par convection met plus de temps à sécher et peut donc créer des dégâts considérables sur la structure d’un bâtiment.

L’info IZI
Lorsque l’humidité dans l’air passe de l’état gazeux à l’état liquide, cela correspond au point de rosée ! Sachez également que l’air froid contient moins d’humidité que l’air chaud !

 

Pourquoi il y a de la condensation dans votre maison ?

formation de la condensation dans une maison

Chez vous, il y a de l’air chaud puisque vous vivez dans une maison chauffée en hiver. De plus, au quotidien nous produisons de la vapeur d’eau ! Comment ? En prenant une douche, un bain, en faisant cuire des aliments... Ou bien simplement en respirant et en parlant ! Cette vapeur d’eau est absorbée par l’air : plus l’air est chaud, plus il absorbe de vapeur d’eau.

Or, dans votre maison, il se peut qu’une surface soit plus froide que les autres. L’air chaud vient donc au contact d’une zone plus froide et se refroidit. Le passage de l’air chaud à l’air plus frais engendre alors une formation de gouttelettes d’eau. Généralement, la condensation se trouve au niveau des parties vitrées de vos menuiseries, si vous possédez un simple vitrage ou encore au niveau des jonctions plafonds/murs ou murs/sols, souvent là où se situent des ponts thermiques.

La température d’un mur varie en fonction de la température intérieure et extérieure. Une paroi froide va provoquer un rafraîchissement de l’air et va donc augmenter le taux d’humidité. Quand celui-ci dépasse 100 % ; l’air atteint son point de saturation (ou point de rosée). Le surplus de vapeur d’eau passe donc à l’état liquide

Comment remédier à la condensation sur un mur ?

condensation et humidité sur murs intérieurs

Il existe des solutions pour pallier la condensation chez vous. La première : isoler les parois froides ! Pour cela, il est possible d’avoir recours à une isolation thermique des murs par l’intérieur (ITI) ou bien par l’extérieur (ITE).

Chacune des deux méthodes d’isolation comporte des points forts et des points faibles. L’ITI est la pratique la plus courante et la moins onéreuse. L’ITE a l’avantage d’être plus efficace puisqu’elle éradique complètement les ponts thermiques. En revanche, isoler vos murs par l’extérieur représente un budget considérable (environ 150 à 180 € le m²) avec un chantier important en perspective.

Pour une isolation durable et performante, ainsi que pour limiter les risques de condensation dans les régions très froides, il y a un critère technique de taille à respecter : la mise en œuvre d’un pare-vapeur du côté chaud de la paroi. En effet, ce type de membrane de protection empêche le cheminement et la stagnation de la vapeur d’eau au sein des parois. Notez tout de même que dans 90 % des cas, une bonne isolation associée à une bonne ventilation permet de limiter la formation de condensation. En revanche, dans certains cas d’isolation des combles, le pare-vapeur peut devenir obligatoire.

Contactez votre expert IZI by EDF pour connaître le montant de vos aides financières gouvernementales !

 

La deuxième solution va de pair avec vos travaux d’isolation : elle consiste à ventiler au maximum votre habitation ! Grâce à un système de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) performant, tout l’air chaud et humide présent chez vous est renouvelé. Il est éliminé et remplacé par de l’air sec. De plus, l’absence de ventilation provoque une diminution de l’efficacité de votre isolation ainsi qu’une surconsommation de chauffage.

Parois froides : peut-on isoler des murs par l’intérieur et l’extérieur ?

Est-ce possible de mettre en œuvre une ITE si votre maison est déjà isolée par l’intérieur ? Isoler un mur des deux côtés (intérieur + extérieur) est une technique qui est, en général, déconseillée. La double isolation peut empêcher la paroi de respirer et cela risque justement de créer davantage de condensation. Si de l’humidité s’accumule, des moisissures peuvent apparaître, rendant ainsi votre environnement beaucoup moins sain. La qualité sanitaire de l’air que vous respirez est alors altérée.

Toutefois, ce type d’opération peut être autorisé dans certains cas de figure. Pour cela, il est indispensable d’installer un système de ventilation adapté. Dans ces conditions, l’air circule bien et peut facilement être renouvelé. L’air présent dans votre maison n’est donc pas pollué.

Finalement, si votre habitation est victime de condensation, cela signifie que l’humidité de l’air est élevée. En plus d’être néfaste pour la structure du bâtiment, les occupants en paient aussi les conséquences. En effet, un air de mauvaise qualité peut mener à de nombreux troubles physiques comme des douleurs articulaires, un essoufflement, voire des quintes de toux. Il est donc indispensable de vivre dans un environnement sain, c’est-à-dire un logement correctement isolé et ventilé !

 

Vous souhaitez isoler votre logement ?

Discutez avec votre expert IZI by EDF dédié de votre projet personnalisé !

Demander à être rappelé
0 Commentaire à propos de « L'isolation : votre alliée contre la condensation »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.