Isolation Tout savoir sur l'isolation d'un conduit de cheminée

Tout savoir sur l'isolation d'un conduit de cheminée

Isolation d'un conduit de cheminée

En maison individuelle, on pense souvent à réaliser des travaux d’isolation au niveau de la toiture (combles perdus ou aménagés), des planchers bas ou encore des murs intérieurs et extérieurs. Mais qu’en est-il du conduit de cheminée ? Son isolation est essentielle pour son bon fonctionnement ! Elle vous garantit, en premier lieu, un confort thermique optimal. Mieux encore, elle vous préserve de tout risque d’incendie voire d’intoxication au monoxyde de carbone. Comment isoler un conduit de cheminée ? Pour quels bénéfices ? Avec quels isolants ? Réponses dans cet article !

1. Pourquoi isoler un conduit de cheminée avec un coffrage ?
2. Comment isoler un foyer de cheminée ?
3. Quel isolant thermique poser autour d’un conduit pour son habillage ?

Pourquoi isoler un conduit de cheminée ?

infographie bénéfices isolation conduit de cheminée

Vous l’avez compris, le bon réflexe à adopter est de penser à son isolation, en construction comme en rénovation ! Nombreux sont les bénéfices d’un conduit bien isolé. Tout d’abord, son isolation est indispensable pour le bon fonctionnement de votre cheminée. Elle va améliorer le tirage de votre appareil de chauffe.

En effet, procéder à l’isolation du conduit n’améliore pas directement les performances thermiques de votre cheminée. En revanche, le fait d’isoler optimise nettement son fonctionnement. Vous pourrez donc pleinement profiter de la chaleur qu’elle génère.

De plus, un bon tirage de cheminée est synonyme d’un système d’évacuation des fumées optimal. La fumée d’un foyer de cheminée est attirée par l’air froid. Si le conduit est chaud, l’air sera plus facilement évacué en dehors de votre maison. Un conduit d’évacuation des fumées mal isolé va engendrer un plus grand rejet de fumées à l’intérieur de votre logement.

En revanche, une cheminée qui tire mal est une cheminée qui chauffe mal. De ce fait, la combustion est mauvaise et engendre un risque de rejet de fumées au sein de votre maison. Un tirage de mauvaise qualité risque également de créer de l’humidité dans le conduit : la vapeur s’évacue trop lentement. Cela peut alors créer de la condensation. Cette dernière peut former du « bistre » (du goudron) et provoquer une accumulation de suie à l’intérieur du conduit. Cette substance est dangereuse car elle est susceptible de s’enflammer très rapidement et donc de provoquer des feux de cheminée. Il est nécessaire de ramoner sa cheminée de manière plus fréquente. Un conduit trop encombré peut, dans les cas les plus graves, provoquer des intoxications au monoxyde de carbone.

L’info IZI
Votre cheminée a du mal à chauffer ? Le tirage peut être limité dans la cheminée à cause d’une mauvaise isolation du conduit, il est donc plus économique d’isoler les murs proches du conduit plutôt que de remplacer l’intégralité du conduit !

Comment isoler un foyer de cheminée avec des plaques isolantes ?

techniques isolation pour conduit de cheminée

Vous êtes sur le point de construire une cheminée chez vous ? Ou vous souhaitez simplement isoler le conduit de votre cheminée existante ? Il est essentiel de bien se renseigner pour garantir une isolation performante et pérenne de votre cheminée, en toute sécurité.

Dans le cas d’une cheminée neuve, il est recommandé de mettre en place un conduit directement isolé tel qu’un conduit métallique à double paroi. Il va assurer le bon tirage de votre cheminée. Ce type de conduit contient une épaisseur de laine de roche qui permet de conserver la chaleur.

L’info IZI
Lorsque vous faites le choix d’un conduit de cheminée métallique, il est indispensable d’aménager un système de ventilation basse et haute !

 

Pour l’isolation d’une cheminée existante, l’opération est davantage complexe. Il est plus simple de réaliser un coffrage isolant autour du conduit grâce à la mise en œuvre d’isolants traditionnels comme la laine de roche (sous forme de plaques). Il est évident que nous vous recommandons d’opter pour un matériau qui résiste bien à la chaleur.

Pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique dans les règles de l’art, référez-vous au DTU 24.1 qui impose certaines règles en matière d’isolation de cheminée. Par exemple, il est obligatoire de laisser un écart de 8 cm minimum entre la paroi extérieure du conduit et l’isolant.

Dans le cas d'un conduit qui traverse une pièce déjà isolée, telle que des combles aménagés, il ne faut pas négliger les écarts au feu. Il correspond aux intervalles à respecter entre la paroi interne du conduit de fumée et les matériaux combustibles. Pour un foyer utilisant du bois, l’écart au feu doit être de 16 cm. Pour les appareils qui fonctionnent au fioul ou au charbon, il est également de 16 cm. L’intervalle passe à 8 cm pour les petites sections comme les liteaux, les boiseries décoratives ou encore les huisseries.

Notez aussi qu’il faut isoler l’intégralité du conduit. La distance est calculée en fonction de la résistance thermique du conduit et de la classe de température du conduit (classes de température de T080 à T450).

Le conseil IZI
Si votre cheminée est vétuste, la meilleure solution peut être d’envisager de démonter la cheminée et de remplacer le conduit existant par un conduit à double paroi (avec isolation intégrée).

 

Quel isolant thermique poser autour d’un conduit pour son habillage ?

matériau pour isoler un conduit de cheminée

Sans grande surprise, nous vous conseillons un isolant qui résiste à la chaleur. Il doit être résistant aux flammes, classé au moins A1 ou A2 (Euroclasse) à la réaction au feu. À défaut, il doit être posé selon les distances de sécurité dictées par les normes en vigueur.

Le matériau doit être en mesure d’atteindre une température maximale de 50 °C au niveau de la partie habitée, comme le séjour. Pour les surfaces non-habitables, telles que les combles non chauffés, l’isolant doit pouvoir atteindre les 80 °C.

Les laines minérales sont recommandées sous l'habillage : laine de verre ou laine de roche. Elles disposent d’une très bonne résistance thermique et affichent une bonne résistance au feu. Pour obtenir une isolation performante, nous vous conseillons de prévoir une épaisseur relativement dense : au minimum 50 mm.

Finalement, la pose est minutieuse ! L’important est de répondre aux distances de sécurité normatives du DTU isolation d’un conduit de cheminée. Pour isoler vos conduits d’évacuation des fumées dans les règles de l’art, nous vous conseillons de confier vos travaux de rénovation à un artisan. Le spécialiste saura vous garantir un travail dans le respect des normes et surtout une assurance en cas de problèmes !

demander un devis pour isolation
Un projet d'isolation chez vous ?

Nos experts IZI by EDF vous accompagnent de A à Z ! Des démarches administratives jusqu'à l'exécution de vos travaux.

Je demande mon devis !
0 Commentaire à propos de « Tout savoir sur l'isolation d'un conduit de cheminée »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha