Accueil Menuiseries Pourquoi et comment assurer les portes et fenêtres de sa maison ?
assurer ses menuiseries
Menuiseries

Pourquoi et comment assurer les portes et fenêtres de sa maison ?

Temps de lecture 9 min

Agathe
Agathe

Mis à jour le 19 janvier 2023

Sommaire

Qu’il s’agisse de portes, de fenêtres ou de portes-fenêtres, les ouvertures de votre logement font le lien entre l’intérieur et l’extérieur de votre logement. Par conséquent, elles sont les principaux points faibles en cas de tentative d’intrusion, ou d’accident domestique !

Pour vous assurer une sécurité optimale, les menuiseries situées en RDC doivent donc décourager les cambrioleurs, tandis que celles qui sont situées à l’étage doivent vous prémunir de tout risque de défenestration. C’est dans cette optique que les compagnies d’assurance requièrent un niveau de protection minimal de vos équipements, une condition nécessaire pour vous couvrir en cas de dommage. Assurance habitation, équipements et options requis… Voici tout ce que vous devez savoir au sujet de l’assurance de vos menuiseries !

Rappel : généralités sur les modalités d’assurances

Il existe plusieurs types d'assurances concernant vos menuiseries. L’assurance multirisque vous couvre en cas de dommage commis à l’encontre de votre habitation, et

L’assurance multirisques habitation

D’une manière générale, l’assurance multirisques habitation (MRH) est un contrat protégeant le patrimoine familial (habitation et mobilier) lors d’un sinistre.

En d’autres termes, cette assurance couvre la sécurité des biens et des personnes :

  • Assurance de biens : bâtiment (menuiseries…), mobilier…
  • Assurance contre des dommages tels que : le vol, le vandalisme, les bris de glace…
  • Assurance des responsabilités civiles occupant et vie privée : concerne les personnes propriétaires ou locataires du logement, que les dommages soient créés par les occupants du logement ou des tiers.

En cas de sinistre, l’assurance prévoit donc une assistance à domicile ainsi qu’une indemnisation des biens mobiliers. Toutefois, chaque compagnie d’assurance a ses propres exigences, et le niveau de couverture de votre contrat habitation dépend de plusieurs critères :

  • La formule d’assurance habitation choisie.
  • Le montant de votre capital mobilier (objets de valeur, bijoux…).
  • Les caractéristiques de votre habitation : localisation, type de logement, surface habitable…

Pour connaître votre niveau de protection, n’hésitez pas à contacter votre assureur, ou à consulter directement les détails de votre contrat. En effet, il est essentiel de connaître les conditions vous permettant de bénéficier d’une indemnisation complète en cas de cambriolage ou d’accident.

L’assurance décennale lors de la pose de menuiseries

En ce qui concerne vos menuiseries, sachez que les artisans - idéalement agréés RGE (reconnus garants de l’environnement) - doivent souscrire à une assurance décennale lors de leur pose. En effet, cette dernière vous couvre en cas de dommage ou de sinistre qui résulterait de l’installation de l’équipement !

Assurer les menuiseries du RDC contre les risques d’effraction

Les fenêtres, portes-fenêtres, baies vitrées et portes d’entrée situées en RDC sont soumises à certaines conditions afin d’être prises en charge par les compagnies d’assurances. En effet, comme elles sont généralement situées à moins de 3 m du sol et donnent parfois sur la voie publique, ces ouvertures sont tout particulièrement exposées aux tentatives d’intrusion et aux actes de vandalisme (vitres cassées…) !

L’assurance habitation vol et cambriolage (effraction, vitre cassée ou bris de vitre…)

Le vol, le vandalisme et le bris de glace sont des dommages couverts par le contrat multirisque habitation (MRH), dans le cadre de la sécurité des biens.

En effet, des personnes tierces peuvent tenter de s'introduire à l’extérieur ou à l’intérieur de votre logement afin de commettre volontairement des dégâts, et de manière illégitime :

  • Vandalisme : dégradation, destruction ou détérioration des menuiseries, du mobilier, des murs.

  • Cambriolage : vol d’effets personnels, loués ou confiés. Il peut alors s’agir de mobilier courant (vêtement, appareils électriques…), d’objets de valeur (bijoux, tableaux…) ou d’objets sensibles (ordinateur, appareil photo…).

Dès lors, un acte de vandalisme peut s’accompagner ou non d’un cambriolage : il peut s’agir d’une effraction sans cambriolage (intrusion dans le domicile sans vol), d’un cambriolage sans effraction (vol sans traces de dégât matériel) ou d’un vol avec effraction (vol et dégâts matériels).

Toutefois, la couverture du logement et de son mobilier est conditionnée par la mise en place d’équipements spécifiques !

Les équipements et options recommandés dans une habitation : porte d’entrée en alu, vitrage anti-effraction…

Les prescriptions en matière d’équipements de sécurité varient d’une compagnie d’assurance à l’autre. En revanche, toutes s’accordent sur le fait qu’il faille accorder une attention particulière à la porte d’entrée, qui constitue le point faible par excellence en cas de tentative d'effraction.

👉 Une porte d’entrée sécurisée

En tant qu’ouverture principale de votre logement, la porte d’entrée est la menuiserie la plus exposée aux tentatives d’intrusion (par dégondage ou bris de vitre).
C’est pourquoi son niveau de performance est bien souvent imposé par les compagnies d’assurance si vous souhaitez être indemnisé en cas de cambriolage !

Dès lors, les modèles de portes d’entrée les plus sécurisées sont les portes blindées (ou bloc portes blindées) : dans ce cas, la porte et son cadre forment un seul et même ensemble. Difficilement dégondables, ces modèles de portes sont souvent conçus en acier ou en aluminium, et dotés de serrure multipoints.

Le conseil IZI
Ne négligez pas les autres portes donnant accès à votre logement telles que les portes-fenêtres et la porte de garage !


👉 L’acier ou l’aluminium

Si vous souhaitez remplacer vos menuiseries dans le cadre d’un projet de rénovation, choisissez un matériau robuste ! Dans cette optique, l’aluminium et l’acier sont plus résistants que le PVC ou le bois. Par ailleurs, une porte d’entrée en aluminium ou en acier est généralement plus épaisse qu’une porte d’entrée en PVC ou en bois.

👉 La serrure

Le choix de la serrure n’est pas non plus à négliger. Ainsi, vous pouvez équiper vos portes-fenêtres ou baies vitrées avec des serrures de manière à pouvoir les fermer depuis l’intérieur du logement.

Concernant la porte d’entrée, il est recommandé de privilégier la serrure multipoints à 3, 4 ou 5 points. Certains assureurs préconisent même un double système de fermeture.

Idéalement, la serrure doit être certifiée par le CNPP (centre national de protection et de prévention) et bénéficier d’un niveau de performance A2P :

A2P* : Équipement résistant à min. 5 minutes de tentative d'effraction.
A2P** : Équipement résistant à min. 10 minutes de tentative d'effraction.
A2P*** : Équipement résistant à min. 15 minutes de tentative d'effraction.

👉 Le vitrage retardateur d’effraction

Si vous disposez de menuiseries vitrées, n’hésitez pas à opter pour un vitrage de sécurité retardateur d'effraction ! Ce dernier a la particularité d’être feuilleté, et doté d’un film intermédiaire entre les couches de verre. Résultat : le vitrage ne se brise pas, et il est tout particulièrement résistant aux coups et aux chocs.

Dès lors, les vitrages les plus résistants aux effractions et aux bris de glace sont les modèles classés P6B à P8B selon la norme EN356, bien que le vitrage SP10 (P5A) soit déjà plus résistant que le double vitrage classique !

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un récapitulatif des indices de résistance EN356 en fonction de leur niveau de protection :

Indices EN356 Niveau de protection Test de résistance réalisé
P1A à P3A Faible protection Résistance aux jets d’objets :
test de résistance à une chute de 3 billes d’acier de 4,1 kg d’une hauteur de 1,5 m (P1), 3 m(P2) ou 6 m (P3)
P4A Protection minimale Résistance aux jets d’objets :
test de résistance à une chute de 3 billes de 4,1 kg d’une hauteur de 9 m
P5A (vitrage SP10) Protection standard
(10 mm d’épaisseur)
Résistance anti-effraction :
test de résistance à une chute de 9 billes d’acier de 4,1 kg, tombant d’une hauteur de 9 m
P6B Protection renforcée Résistance anti-effraction renforcée
P7B Haute protection Haute résistance anti-effraction
P8B Très haute protection
(jusqu’à 27 mm d’épaisseur)
Résistance à des tirs d’arme et à des explosions

 

L’info IZI
Installer un vitrage SP10 vous donne droit à des aides de l’État telles que MaPrimeRénov’ ou les dispositifs CEE (primes coup de pouce) !


👉 Les volets

Par ailleurs, la présence de volets battants, pliants ou coulissants est recommandée sur vos menuiseries en RDC, quel que soit leur matériau de composition (PVC, aluminium ou bois).

Pour une sécurité renforcée, ces volets peuvent être équipés d’un système de verrouillage ou d’une alarme.

👉 L’alarme

En plus des équipements précédemment cités, les compagnies d’assurance recommandent l’installation d’une alarme au sein de votre logement.
En effet, cet équipement a un effet dissuasif, puisqu’une sirène se déclenche automatiquement lors d’une intrusion.

Assurer les menuiseries des étages supérieurs contre les risques de défenestration

De leur côté, les menuiseries situées aux étages supérieurs sont davantage sujettes aux accidents domestiques (défenestration…). Pour renforcer la sécurité des personnes, certains équipements doivent donc être privilégiés !

L’assurance habitation défenestration

Dans certains contrats d’assurance, les risques de défenestration ne sont pas compris dans les formules multirisques (Responsabilité civile “vie privée”), mais dans les formules “accidents de la vie privée”.

Il s’agit alors de couvrir les accidents de la vie courante définis comme "l'ensemble des traumatismes non intentionnels, à l'exception des accidents de circulation et des accidents du travail" (article L. 1171-2 du code de la santé publique). Ces derniers couvrent notamment : les chutes à domicile, les brûlures, les blessures…

Les équipements et options requis : vitrage feuilleté, barre d’appui…

Sur les menuiseries situées aux étages, le but est de vous protéger des risques de défenestration, en particulier si vous avez des enfants en bas âge.

En effet, les chutes accidentelles peuvent malheureusement constituer l’un des risques majeurs des menuiseries situées aux étages supérieurs, qu’il s’agisse de fenêtres ouvertes ou de baies vitrées donnant sur un balcon.

👉 Le vitrage feuilleté

Sur les fenêtres des étages supérieurs, le vitrage feuilleté est bien souvent requis, surtout si votre fenêtre descend jusqu’au sol. En effet, une personne projetée accidentellement ou volontairement contre le vitrage de la menuiserie doit pouvoir être retenue efficacement par un vitrage résistant !

👉 La barre d’appui

La barre d’appui, de son côté, est obligatoire sur les menuiseries comportant une allège de plus de 90 cm (l’allège désignant la hauteur entre le sol et la partie inférieure de la fenêtre).

👉 Les entrebâilleurs ou arrêts de fenêtres

Les entrebâilleurs (ou limiteurs d'ouverture) sont des accessoires permettant de maintenir une fenêtre en position entrouverte. Les entrebâilleurs peuvent être verrouillables, manuels ou automatiques.

La télésurveillance, un service complémentaire

Enfin, la télésurveillance est un dispositif encore plus sécurisant que l’alarme, dans la mesure où elle est reliée à un centre de surveillance 24h/24. Ainsi, ce service peut être mis en place en complément des équipements de sécurité tels qu’une porte blindée et un vitrage anti-effraction !

Le fonctionnement est alors le suivant : lors d’une effraction, un signal est envoyé aux agents du centre de surveillance. Après avoir analysé les photos et/ou vidéos transmises, les agents se chargent de contacter les forces de l’ordre ou les services de secours. Ainsi, la télésurveillance permet une intervention rapide, même en votre absence.

 


Comme vos menuiseries peuvent être exposées aux risques de dégondage et de bris de vitre, les compagnies d’assurance vous demandent de renforcer leur sécurité ! Il s’agit alors d’une condition nécessaire pour bénéficier d’indemnités en cas de dommages. Vitrage feuilleté, serrure multipoints, volets roulants… Les équipements préconisés dans votre contrat d'assurance d’habitation peuvent porter sur le système de fermeture, l’alarme ou encore le type de vitrage !

À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire