Accueil Rénovation énergétique Performances, consommation, travaux… Comprendre l'étiquette D d'un DPE
Quels travaux pour obtenir un DPE D ?
Rénovation énergétique

Performances, consommation, travaux… Comprendre l'étiquette D d'un DPE

Temps de lecture 9 min

Valentine
Valentine

Mis à jour le 13 février 2024

Sommaire

Elle est incontournable sur toutes les annonces immobilières, pour la vente comme pour la location d’un appartement ou d’une maison. L’étiquette indiquant le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), obligatoire en France depuis 2006, permet d’identifier en un clin d'œil si le logement convoité consomme beaucoup d’énergie.

Nous allons nous intéresser plus particulièrement au DPE D, qui représente actuellement la plus grande part du parc immobilier français. Signification du DPE en général et du DPE D en particulier, les gestes à réaliser pour l’améliorer, IZI by EDF vous guide !

Qu'est-ce que le diagnostic énergétique d'une maison ou d'un appartement ?

Se déclinant sous la forme de deux graphiques colorés, le Diagnostic de Performance énergétique (DPE) est un document rassemblant les informations concernant les consommations en énergie primaire, ainsi que la quantité d'émissions de gaz à effet de serre (GES) du logement. Cette donnée, calculée sur une moyenne à l'année, est à intégrer obligatoirement dans le dossier de diagnostic technique d'un logement, remis à l'acheteur ou locataire.

Ces deux indicateurs sont calculés lors d'un diagnostic du bien immobilier, permettant ainsi de le classer sur une échelle commune de A à G. Le A représente le bien assurant le moins de consommation énergétique et d'émissions de GES. Nous parlons alors d'un logement dans la catégorie des "bâtiments basse consommation" (BBC).

À l'inverse, le classement en lettre F et G, les moins performantes, indique que le bien est très énergivore, Il est alors considéré comme "passoire thermique".

Depuis le 1er juillet 2021, un nouveau DPE avec des règles complémentaires permet notamment d'intégrer des recommandations en termes de consommations et de travaux à réaliser pour de meilleures performances énergétiques. S’appuyant sur une méthode de calcul intégrant des données techniques (isolation thermique, mode de chauffage, fenêtres, etc.), il permet d'avoir un aperçu sur le niveau de confort thermique du bien que vous souhaitez acheter ou louer.

Besoin de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Confiez-nous votre projet !

Évaluez gratuitement le DPE actuel de votre habitation et découvrez quels travaux réaliser pour l'améliorer et à quelles aides vous pouvez prétendre.

Estimer mes travaux en 3 minutes !

DPE de classe D : un logement au bilan énergétique moyen

Utilisé pour les transactions immobilières, le DPE peut également avoir son utilité si vous souhaitez évaluer le niveau de performance de votre logement actuel. Ainsi, vous avez un aperçu rapide des travaux à engager, pour améliorer sa note.

32 %
C'est la part des logements français, tous types confondus, classés D sur leur DPE.

État des lieux des logements classés D en France

Si votre logement a une étiquette D sur son DPE, il fait alors partie de la classe la plus représentée dans le parc immobilier français. En effet, 32 % des biens (maisons individuelles ou bâtiments d'habitation collective) sont en milieu de tableau. En parallèle, 24 % du parc est noté affiche une étiquette C, quand seulement 5 % des logements sont considérés comme BBC (lettre A et B). À l'inverse, 17 % des foyers sont considérés comme des passoires thermiques, classées F ou G sur leur DPE.

Les logements au DPE D représentent à eux seuls 44 % des logements construits entre 1989 et 2000, mais aussi des habitations plus anciennes construites avant 1945 (27,2 % des logements classés D). Ces biens sont généralement d'une superficie supérieure ou égale à 60 m².

Ils sont également répandus principalement dans les grandes agglomérations de plus de 100 000 habitants (33,8 %) et en agglomération parisienne (30,6 %).

La construction de logements classés D tend à diminuer à compter de 2011 et la mise en application de la réglementation thermique RT 2012.

Quelle consommation et efficacité énergétique pour un DPE D ?

En s'affichant en milieu de tableau, l'étiquette D sur un DPE signifie que le logement se situe dans la moyenne. Ses consommations énergétiques ne sont pas trop élevées et le niveau de confort thermique du logement est plutôt bon, sans être très performant sur le plan énergétique.

Pour atteindre l'étiquette D, un bien immobilier doit afficher les résultats suivants :

⚡Étiquette énergie : consommation annuelle en énergie primaire entre 151 et 250 kWh par mètre carré et par an

🌍 Étiquette environnement : des émissions de GES entre 31 et 50 kg de CO2 / m² / an

Si le bilan est moyennement satisfaisant pour un logement classé D, il est intéressant de le comparer avec le haut de classement. Ainsi, une maison ou un appartement D consomme entre 40 % d'énergie supplémentaire à un logement C, et plus du double dans le cas d'un logement B.

L’info IZI
Le nouveau DPE implique que le logement doit avoir des résultats performants dans les deux étiquettes pour son classement. Exemple : si les émissions de GES dépassent les 50 kg eq CO2 / m² / an, mais avec une consommation annuelle entre 151 et 250 kWh/m²/an, le logement sera déclassé en E.

Avenir du logement classé D sur le marché de l’immobilier

Si l'étiquette D sur un DPE est actuellement satisfaisante sur le marché de l'immobilier, il faut prendre en compte les dernières mesures prises par le Gouvernement en faveur d'une décarbonation du logement en France.

Avec les dernières mesures prises par l'État et notamment la loi Climat et Résilience d'août 2021, les biens immobiliers classés D seront considérés comme les plus énergivores d'ici 2034 et donc comme les moins performants du marché. Ceci, en raison de la sortie progressive des logements anciennement E, F et G, du statut de passoire thermique et incitant à engager des travaux de rénovation.

C'est pour cela qu'il peut être judicieux de réfléchir dès à présent à s'engager dans quelques travaux, pour votre confort, mais aussi pour améliorer la valeur de votre bien.

Quels travaux pour améliorer la classe énergétique de mon logement ?

Pour un travail de qualité avec de vrais résultats sur vos factures énergétiques, il est important, avant tout, de faire appel à un professionnel, pour la réalisation d'un audit énergétique, ou d'un bilan énergétique. Cette étude préalable va permettre d'éeffectuer un état des lieux des performances de votre logement, mais aussi de cibler les axes d'amélioration.

Dans le cas d'un logement avec un DPE D, vous allez vite constater que les travaux à engager vont être moins importants que pour un logement à la classe énergétique F ou G, et donc considéré comme passoire thermique. Dans le cas d'une étiquette D, la structure même est généralement saine et n'impose donc pas d'entrer dans une phase de rénovation globale à la fois lourde et coûteuse.

Ici, vous devez plutôt vous concentrer sur des points essentiels à améliorer.

  • L'isolation

Ces travaux de rénovation peuvent dans un premier temps concerner l'isolation de votre logement, en vérifiant notamment les combles, ou encore les planchers bas. Des combles mal isolés peuvent provoquer d'importantes déperditions thermiques. il en va de même pour le sol, si votre maison est doté d'un garage ou d'une cave au plafond mal isolé.

  • Votre système de chauffage et de production d'eau chaude

Il est peut-être temps de remplacer votre ancienne chaudière gaz ou fioul au profit d'un équipement de chauffage plus performant et économe. Vous pouvez ainsi compter sur l'énergie renouvelable avec la pompe à chaleur air/eau, ou encore un poêle ou une chaudière à bois ou à granulés, alimentés avec un combustible durable et le moins cher du marché ! Pour limiter les pertes de chaleur, il peut être intéressant de veiller à l'isolation des tuyaux de chauffage. L'ajout de robinets thermostatiques sur vos radiateurs ainsi que d'un système de régulation et de programmation de votre chauffage peut vous permettre d'améliorer les performances de votre logement.

Enfin, la production d'eau chaude sanitaire peut être revue pour améliorer la classe énergétique de votre logement, en remplaçant votre ancien cumulus électrique par un système plus performant tel que le chauffe-eau thermodynamique, qui consomme 3 fois moins d'énergie qu'un chauffe-eau classique.

Quel chauffage est le plus adapté à ma maison ?

Une facture d'énergie qui s'envole ? Des difficultés à chauffer votre habitation ?Notre simulateur vous aide à trouver un système de chauffe adapté à votre logement.

Je trouve mon chauffage

 

  • La ventilation de la maison

Plus difficile à rénover dans un bâtiment collectif, le système de ventilation peut être amélioré en faisant le choix, notamment d'une VMC double-flux, cette dernière ayant la faculté de renforcer également les performances énergétiques de votre maison.

  • Les menuiseries

Selon leur ancienneté, il est possible que vos portes et fenêtres donnant vers l'extérieur provoquent également des déperditions thermiques, Une vérification de leur étanchéité et état général peut être nécessaire, pour envisager un simple entretien ou des réparations. Le remplacement de vos fenêtres peut également être envisageable pour passer du simple au double, voire triple vitrage, selon les besoins sur le plan thermique.

Les travaux de rénovation pour un logement en classe énergétique D peuvent varier d'un cas à un autre, d'où l'importance de faire appel à un expert en thermique du bâtiment, afin de cibler les actions à mener, pour agir de façon efficace.

Découvrez une sélection de nos fenêtres et porte-fenêtres :

[sliderShortcode product1="501" product2="521" product3="512"]

Quelles aides pour financer mes travaux de rénovation ?

Grande nouvelle ! Votre projet de rénovation de votre logement actuellement classé D peut être éligible aux dispositifs d'aides financières de l'État, au même titre que les maisons entrant dans la catégorie des "passoires thermiques". Seuls les bonus spécialement dédiés aux logements au DPE F ou G ne peuvent vous être attribués.

Les principaux dispositifs sont soumis à différents critères tels que votre niveau de revenus ou encore votre lieu de résidence. Vous pouvez ainsi demander à percevoir les aides suivantes :

MaPrimeRénov'

Distribuée par l'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH), l'aide MaPrimeRénov' vous permet de financer des opérations telles que l'isolation de vos combles ou murs, ou encore le remplacement de votre système de chauffage ou de vos menuiseries.

Ce dispositif se décline en 2 parcours afin de répondre à vos besoins en matière de travaux : le parcours Décarbonation, pour changer de système de chauffage au profit d'un équipement fonctionnant à l'énergie renouvelable, ou le Parcours accompagné, pour une rénovation d'ampleur de votre logement, dans sa globalité.

Le dispositif des Certificats d'Économie d'Énergie (CEE)

Distribuée par les sociétés fournissant de l'énergie, à l'exemple d'EDF, les Certificats d'Économie d'Énergie (CEE) sont attribués sous conditions de ressources et peuvent être bonifiés par les primes dites "Coup de Pouce", selon les travaux que vous réalisez (remplacement de votre ancien système de chauffage, etc.)

L'éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

Pour une action seule ou un bouquet de travaux, cet emprunt au taux d'intérêt nul vous permet de financer votre projet, avec un remboursement à réaliser dans un délai de 20 maximum.

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

Une offre directement déduite de votre devis par votre artisan, si ce dernier se charge de l'achat et de l'installation de vos nouveaux équipements.

Les aides locales

Votre commune, Département, ou Région peuvent proposer des dispositifs de financement spécifiques pour inciter à la rénovation énergétique de votre logement. Renseignez vous auprès de votre mairie pour connaître les politiques d'aides locales mises en place.

Si vous voulez remonter l'étiquette énergétique de votre logement en DPE D pour obtenir une lettre C, B voire A, vous allez vite constater que les frais engagés dans ces travaux de rénovation seront moins importants, en comparaison à un projet de rénovation dite globale. Ceci, pour un résultat qui vous va vous permettre de gagner en confort dans votre maison ou appartement, tout en réalisant des économies d'énergie grâce à ces améliorations. Enfin, grâce à cette démarche, la valeur de votre bien immobilier sera revue à la hausse, le rendant plus attractif pour une mise en vente ou location.

Besoin de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Confiez-nous votre projet !

IZI by EDF, c’est l’engagement pour des travaux réussis, des professionnels qualifiés et un conseiller dédié pour votre chantier.

Découvrez notre offre
À lire également
0 question