Accueil Rénovation énergétique Plan REPowerEU : vers un recours massif aux énergies renouvelables
presentation plan repowereu
Rénovation énergétique

Plan REPowerEU : vers un recours massif aux énergies renouvelables

Temps de lecture 4 min

Clémence
Clémence

Mis à jour le 13 septembre 2022

Sommaire

Le mercredi 18 mai 2022, la Commission européenne a présenté son nouveau plan, baptisé REPowerEU. Celui-ci doit répondre aux différentes questions énergétiques soulevées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine, mais aussi par le réchauffement climatique.

Un accord pour l’indépendance énergétique de l’Europe

Les tensions liées à l’approvisionnement du gaz en Europe, déjà existantes depuis plusieurs années, se sont accrues avec la guerre en Ukraine. En effet, si le pourcentage varie selon les différents États membres, l’Union européenne est aujourd’hui dépendante à 45 % du gaz russe, contre 20 % pour la France. Une dépendance à laquelle l’UE souhaite mettre fin avec REPowerEU.

La guerre de Vladimir Poutine perturbe énormément le marché énergétique mondial et montre à quel point nous dépendons de la Russie.
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, 24 juin 2022

 

Afin de remplir cet objectif, le plan repose donc sur trois axes, qui doivent aussi permettre d’atteindre la neutralité climatique :

● Le développement d’un système énergétique global reposant sur les énergies renouvelables. Ce point doit permettre à l’UE de sortir des énergies fossiles et, par extension, ne plus dépendre du gaz mais aussi du charbon et du pétrole russe.

● La diversification des sources d’approvisionnement de gaz, en augmentant notamment les importations par gazoduc auprès de l’Algérie, des États-Unis ou encore de la Norvège. Il en est de même pour les apports en gaz naturel liquéfié (GNL).

● Le renforcement des mesures fixées par l’objectif “Fit for 55”, qui doit permettre de réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990).

Dotés d’un budget de 300 milliards d’euros,ces piliers de REPowerEU doivent permettre à l'Union européenne d'atteindre l'indépendance énergétique avant 2030.

En attendant la mise en place de ces objectifs, la Commission européenne a proposé plusieurs mesures à court terme, comme des achats communs de gaz ou le remplissage des installations de gaz à 80 % pour le 1er novembre 2022. Cette dernière mesure doit permettre de pallier une potentielle pénurie d’énergie cet hiver.

Enfin, la sobriété énergétique fait partie intégrante du plan REPowerEU, en permettant de mieux consommer les énergies.

L’info IZI
Avec ces mesures, l’UE devrait réduire de 155 milliards de m3 son utilisation de combustible fossile !

Le plan REPowerEU face à la hausse du prix des énergies

Si les différents axes d’action du plan REPowerEU doivent permettre à l’Europe d’être indépendante des combustibles russes, et aussi de faire face à la hausse des prix.

La montée du coût des différentes énergies avait déjà commencé à la suite de l’épidémie de Covid-19. C’est pourquoi en 2021, la Commission européenne avait déjà proposé différentes mesures. Il est ainsi possible de réduire certaines taxes existantes ou encore d'alléger les charges des petites et moyennes entreprises.

Cette hausse des prix s’est toutefois vivement accentuée au cours de l’année 2022. Ainsi, le plan REPowerEU va plus loin :

● En proposant aux États membres de l’UE de redistribuer une partie des bénéfices issus du secteur de l’énergie au consommateur, par le biais d’un chèque énergie, par exemple.

● En autorisant les différents États à apporter un soutien temporaire en trésorerie aux entreprises faisant face à un besoin de liquidités.

● En réfléchissant à l’optimisation de l’organisation du marché de l’électricité.

Pour réduire le poids du coût des énergies sur les foyers européens, le plan REPowerEU prévoit aussi de favoriser l’efficacité énergétique, en utilisant le levier de la rénovation énergétique globale. Le recours à la rénovation de l’isolation des logements et bâtiments publics doit, ainsi, être intensifié, afin de limiter la consommation d’énergie.

L’info IZI
L’utilisation massive des énergies renouvelables doit, au fil du temps, conduire à une baisse des prix des énergies fossiles.

Hydrogène, biométhane, énergie solaire : un développement massif

Ambition principale du plan REPowerEU, le recours massif aux énergies renouvelables est le levier qui doit permettre à l’Europe de relever le défi climatique et sortir de sa dépendance aux combustibles russes.

45 %
Initialement fixé à 40 %, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen doit passer à 45 % en 2030. Plus précisément, cet objectif porterait la capacité totale de production d’énergie renouvelable de l’Union européenne à 1 236 GW en 2030.

 

Pour atteindre ce chiffre, mais aussi assurer la transition énergétique, la Commission prévoit de doubler la capacité solaire photovoltaïque et éolienne de l’Europe d’ici 2025. De même, celle-ci souhaite pousser le recours aux toitures solaires avec la mise en œuvre d’une obligation progressive d’installation de panneaux pour les bâtiments neufs.

Le REPowerEU met un accent particulier sur le développement des gaz verts pour remplacer le gaz naturel, fossile.

👉 Le biométhane

Il doit faire l’objet d’un plan d’action avec des incitations financières permettant de porter sa production à 35 milliards de m3 pour 2030.

Au quotidien, le biométhane peut remplacer le gaz naturel pour le chauffage mais aussi être utilisé dans l’industrie. Sa production doit être comprise dans le cadre de la politique agricole commune.

👉 L'hydrogène renouvelable

Considéré comme sous-estimé jusqu’à maintenant, voit sa production interne fixée à 10 millions de tonnes d’ici 2030. En parallèle, ce sont aussi 10 millions de tonnes qui doivent être importées pour être utilisées dans les industries difficiles à décarboner.

L'approvisionnement de l’hydrogène doit ainsi se faire par l'intermédiaire de “corridors” mis en place en mer du Nord et Méditerranée.

Enfin, la Commission européenne, au travers de REPowerEU, prévoit de doubler le rythme de déploiement des pompes à chaleur. Ce sont ainsi près de 10 millions d’appareils dans les 5 prochaines années qui doivent être mis en circulation.

Avec un investissement massif dans les énergies renouvelables et la diversification des importations de gaz, le plan REPowerEU doit permettre à l’Europe de relever les défis de l’indépendance énergétique et du réchauffement climatique. Par ailleurs, de nombreuses aides financières sont mises en place pour aider les foyers dans cette démarche de transition énergétique.

À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire