Accueil Eau chaude sanitaire Le bouclage d’eau chaude sanitaire : définition, fonctionnement et prix
Bouclage eau chaude sanitaire
Eau chaude sanitaire

Le bouclage d’eau chaude sanitaire : définition, fonctionnement et prix

Temps de lecture 3 min

Clémence
Clémence

Mis à jour le 13 septembre 2022

Sommaire

Vous en avez assez d’attendre frigorifié sous la douche que l’eau chaude arrive ? Le problème ne vient peut-être pas de votre ballon d’eau chaude, mais simplement de votre circuit d’eau !

Plomberie : qu'est-ce qu'un bouclage ECS ?

Habituellement, lorsque vous refermez votre robinet d’eau chaude sanitaire après utilisation, la canalisation reste pleine. L’eau restante se refroidit alors progressivement, perdant toute la chaleur qu’elle avait accumulée lorsqu’elle se situait dans votre ballon d’eau chaude.

Ainsi, lorsque vous avez de nouveau besoin d’ouvrir ce même robinet, l’eau qui en sort est froide. Vous devez alors la laisser couler et attendre un certain temps avant de récupérer de l’eau chaude. Plus votre sortie d’eau est éloignée de votre système de production, plus ce temps d’attente, ainsi que le gaspillage qu’il engendre, sont élevés.

La boucle d’eau sanitaire, aussi appelée bouclage, est justement la solution permettant de pallier ce problème et d’avoir instantanément de l’eau chaude ! Par ailleurs, elle améliore considérablement le confort des occupants, que ce soit au niveau de la douche, de la baignoire ou de l’évier de la cuisine.

L’info IZI
En plus d’un inconfort évident, l’absence de bouclage représente aussi un gaspillage d’énergie, puisque votre eau a chauffé pour ne pas être utilisée !

Comment fonctionne un bouclage d’eau chaude sanitaire ?

La boucle sanitaire permet de mettre en place une canalisation supplémentaire, régulée par un circulateur. Cette dernière permet de générer un retour d’eau, normalement stagnante après fermeture du point de puisage, jusqu’au ballon d'origine. Cette technique est idéale pour éviter les pertes habituellement engendrées par le circuit d’eau classique.

Plus précisément, il s’agit d’un circuit fermé comme indiqué sur ce schéma :

Schéma bouclage eau chaude sanitaire

Une pompe, aussi appelée circulateur, est installée sur le tuyau supplémentaire afin de faire circuler l’eau refroidie vers le chauffe-eau et limiter les pertes de chaleur. Il est possible, et fortement recommandé, de suspendre son fonctionnement la nuit et lors d'absences prolongées, afin de limiter vos consommations d’énergie.

De même, il est conseillé d’installer une vanne d’équilibrage afin de contrôler le débit de l’eau dans la boucle de recyclage. Il existe aussi des thermostats qui arrêtent la pompe si l’eau est à la bonne température et la redémarrent lorsqu’elle refroidit trop.

Néanmoins, si le bouclage d’eau chaude génère une consommation supplémentaire, cette dernière est moindre que celle engendrée par l’eau chaude refroidie. La mise en place d’un circulateur, c’est la garantie d’économie d’eau et d’énergie !

Une boucle indépendante du circuit de chauffage

Au vu des avantages apportés par le bouclage d’eau chaude, il peut être tentant de vouloir en installer un chez soi, pour un confort optimal ! Toutefois, ce type de canalisation n’est conseillé qu’avec un chauffe-eau indépendant du circuit de chauffage.

En effet, si votre eau chaude est fournie directement par votre chaudière, grâce à un système d’accumulation, la boucle de recirculation risque de la faire fonctionner en continu. Ainsi, au lieu de réduire votre consommation, le bouclage ECS entraînerait une surconsommation !

Le conseil IZI
Votre installation ne vous permet pas de mettre en place une boucle d’eau chaude ? Il existe des rubans chauffants à fixer directement sur les canalisations, pour garder l’eau à la bonne température.

Douche, réseau collectif... Quand mettre un bouclage ECS ?

L’installation d’un réseau de boucle d’eau chaude sanitaire est avant tout recommandé lorsque le point de puisage est éloigné de la zone de production. C’est par exemple le cas lorsque l’eau chaude est fournie par un équipement collectif !

Par ailleurs, si votre salle de bain se situe à l’étage et votre chauffe-eau au rez-de-chaussée ou au sous-sol, l’installation d’une boucle ne peut aussi qu’être bénéfique ! En effet, celle-ci présente plusieurs avantages :

  • Une augmentation générale de votre niveau de confort thermique, vous n’avez plus à attendre frigorifié que l’eau chaude arrive !

  • Une diminution du gaspillage d’eau et donc de votre consommation.

  • Une réduction du risque de contamination et de développement de légionelles. L’eau étant en constante circulation, les bactéries ont moins de chance de se développer.

La mise en place d’un bouclage ECS doit impérativement être faite par un plombier professionnel. Celui-ci peut ainsi veiller à ce que l’installation respecte les réglementations en vigueur et à la bonne isolation du tuyau de bouclage. En effet, le calorifugeage est essentiel pour que l’eau conserve sa température, et donc améliorer le rendement !

Quel prix pour l’installation d’un bouclage et d’un circulateur ?

L’implantation d'une boucle d’eau chaude sanitaire demande de prendre en compte la pose du circulateur et des tuyaux jusqu’au ballon d’eau chaude. Ce tarif peut grandement varier selon l’accessibilité de vos installations, votre logement ou encore votre localisation. Par ailleurs, l’ajout d’une canalisation pour le retour de l’eau peut demander la mise en œuvre d’importants travaux.

Entre 250 et 350 €
Il s’agit de la fourchette de prix pour l’installation d’un bouclage.


À ce dernier, il faut ajouter le coût du circulateur, compris entre 100 et 280 €. Il existe aussi des circulateurs à haut rendement, qui optimisent vos consommations et utilisent moins d’électricité pour consommer. Ces derniers, bien que plus chers, sont plus intéressants sur le long terme.

La mise en place d’un bouclage d’eau chaude sanitaire est donc parfaite si vos robinets, douches et baignoires sont éloignés de votre système de production. Avec cette installation, vous avez la garantie d’avoir de l’eau chaude en continu, n’importe quand !

À lire également
Une question ?
Veuillez valider le captcha
0 Commentaire