Les énergies Hauts-de-France : tout savoir sur le changement de gaz naturel

Hauts-de-France : tout savoir sur le changement de gaz naturel

changement de gaz dans les Hauts de France

D’ici 2029, tous les foyers de la région des Hauts-de-France verront leur alimentation en gaz naturel changer. Une transition est en effet programmée pour passer du gaz B, produit aux Pays-Bas, vers le gaz H, venant de Norvège ou de Russie. Une démarche obligatoire qui se déroule par étapes depuis 2019, sur les différents bassins de la région. Pourquoi ce changement ? Quelles conséquences pour les abonnés de cette région et leurs équipements ? Découvrez l’origine et les grandes lignes de ce projet d’ampleur, ainsi que son impact dans votre quotidien.

1. Transition vers le gaz H : ce qui va changer
1.1. La fin du gaz B en France
1.2. Quelles différences entre le gaz B et le gaz H ?
2. Les étapes de cette transition avec GRDF
2.1. L’inventaire de vos équipements
2.2. Réglages de vos installations
2.3. Un changement de gaz débuté en 2019
3. Que faire si ma chaudière n’est pas compatible ?
4. Quelles aides pour financer ces changements ?

Transition vers le gaz H : ce qui va changer

fin du gaz B en France

L’opération a été lancée début 2019 par GRDF, et s’étendra sur une dizaine d’années, pour une conclusion courant 2029. Toute la région des Hauts-de-France ainsi que quelques communes de Seine-Maritime (76) devront être alimentées par un autre gaz naturel, chez les particuliers comme les professionnels. Un processus qui concerne quelque 1,3 million de clients abonnés au réseau de distribution de gaz.

La fin du gaz B en France

En France, le gaz naturel distribué est issu de différentes sources. Parmi elles, le gaz B provient du gisement de Groningue, au nord des Pays-Bas. L’État néerlandais a décidé de mettre un terme à l’exploitation de cette ressource, d’ici 2030, mettant ainsi un terme au contrat d’approvisionnement avec la France. En cause : des séismes de plus en plus fréquents dans la région où est extraite cette énergie, provoquant des détériorations conséquentes notamment sur les habitations.

Cette fin programmée implique donc pour une partie de la France de préparer en amont une alternative, et de raccorder les régions concernées à d’autres canaux de distribution. Sur le territoire national, seule la région des Hauts-de-France ainsi que quelques communes environnantes de Seine-Maritime sont concernées, soit plus d’un million de foyers à informer. Car cette transition nécessitera, pour la plupart d’entre eux, des ajustements sur les réglages voire, des changements d’appareils.

Quelles différences entre le gaz B et le gaz H ?

En France, environ 10 % des abonnés sont alimentés en gaz B. Ce changement vers le gaz H a une incidence notamment du fait que ces deux combustibles ne sont pas identiques. Leur teneur en azote fait principalement la différence. Découvrez leurs spécificités :


👀
Comparatif gaz B - gaz H

Gaz B Gaz H
Provenance : Pays-Bas Provenance : Russie, Algérie, Norvège
Gaz pauvre à forte teneur en azote Gaz riche à faible teneur en azote
Bas pouvoir calorifique Haut pouvoir calorifique

 

La différence de qualité entre ces deux gaz à une incidence notamment sur la pression qui passe de 27 millibars pour le gaz B à 21 millibars pour le second. Il est donc indispensable de vérifier si vos appareils fonctionnant avec ce combustible sont adaptés.

D’après des estimations de GRDF, mandaté par l’État pour le bon déroulement de cette transition, jusqu’à 5 % des appareils ne seront pas compatibles et devront être changés, tandis que la moitié du parc ne nécessitera que des modifications de réglages ou de détendeur.

Ainsi, pour les foyers dotés d’appareils anciens (au moins 15 ans), ceci sera peut-être l’occasion de choisir une chaudière gaz à condensation, qui garantira de hautes performances énergétiques.



D'où vient le gaz consommé en France ? D’après un bilan énergétique réalisé en 2016 et publié par le Ministère en charge de l’Énergie en mars 2018 la consommation française se répartit de la façon suivante : 43 % de Norvège, 21 % de Russie, 11% des Pays-Bas, 10 % de l’Algérie et 15 % d’autres provenances.

Les étapes de cette transition avec GRDF

étapes pour le changement de gaz

Cette évolution dans la distribution du gaz naturel aux clients des Hauts-de-France ne se fera pas en quelques semaines. La démarche a nécessité l’élaboration d’un vaste plan sur plusieurs années, qui doit se conclure courant 2029, avant la fin de l’extraction néerlandaise.

Pour ce faire, GRDF a mis en place un plan d’action en trois temps, couvrant progressivement les différentes zones concernées.

1) L’inventaire de vos équipements

Sur l’ensemble du territoire, des prestataires mandatés par GRDF se chargeront de réaliser une première visite chez tous les clients, afin de dresser la liste de l’ensemble des équipements alimentés en gaz (chaudière, radiateur, gazinière, appareil fournissant l’eau chaude sanitaire…). Chaque foyer est prévenu un mois en amont de la visite et devra rendre accessible ses équipements. Durant cette phase, le prestataire déterminera si des réglages ou des changements d’équipements seront nécessaires pour la conversion au gaz H. Si c’est le cas, deux possibilités s’offrent à vous : confier à GRDF le choix du prestataire pour réaliser cette intervention, ou faire appel à votre société de maintenance habituelle pour les réglages à effectuer. Comptez environ 30 minutes d’intervention.

2) Réglages de vos installations

Un équipement sur deux, dans l’ensemble du territoire concerné, devrait nécessiter, a minima, d’effectuer des réglages permettant d’adapter la pression. Ceci se fera durant la 2e phase de l’opération, dédiée à l’adaptation de vos appareils au gaz H.

Ces modifications peuvent aller du changement de détendeur jusqu’au changement de chaudière gaz. Cette dernière option concernerait entre 39 000 et 65 000 personnes dans tous les Hauts-de-France. Soit 2 à 3 % du matériel représenté, le plus souvent par de vieilles chaudières n’ayant pas les technologies pour s’adapter à un combustible de composition différente. L’intervention devrait durer au moins une heure.

Si votre chaudière n'est pas compatible avec le gaz H, contactez-nous pour trouver le modèle adapté

3) Un changement de gaz débuté en 2019

Cette dernière étape ne se fait qu’une fois les modifications nécessaires réalisées dans l’ensemble du territoire concerné. Le déploiement est programmé par étape, en balayant les différents bassins de l’ouest à l’est de la région.

Il est à noter que les clients injoignables n’ayant pas fait réviser leurs équipements verront leur alimentation en gaz naturel suspendu. Il faudra alors contacter GRDF pour la régularisation de leur situation. (n° Cristal : 0969 363 534).

Le déploiement a commencé en 2019, avec une phase de test dans le secteur Doullens (Somme) où un nouveau poste d'interconnexion a été réalisé. Cette expérimentation s'est poursuivie en 2020 dans les zones autour de Gravelines, Grande-Synthe et Dunkerque (Nord), soit une cinquantaine de communes.

La phase de généralisation a débuté en 2021, pour se poursuivre jusqu’à 2029. Pour savoir si vous résidez dans une des communes concernées et la date de déploiement, vous pouvez vous renseigner sur une page dédiée de GRDF.

Que faire si ma chaudière n’est pas compatible ?

changer une chaudière incompatible au gaz H

Comme nous l’avons vu plus haut, tous les équipements tels que les chaudières ne peuvent s’adapter à ce nouveau gaz. Ceci concerne notamment les anciens modèles de plus de 15 ans. Pour ces derniers, le changement de réglage ou de détendeur ne suffira pas, et il sera nécessaire alors d’investir dans un nouvel appareil.

Une contrainte qui a cependant des avantages, notamment sur la maîtrise de votre consommation d’énergie. En effet, cette transition vous permettra d’alimenter votre foyer d’un gaz aux performances calorifiques plus élevées. En faisant le choix d’une chaudière à condensation à haute performance énergétique, vous pourrez ainsi doublement profiter d’un combustible de meilleure qualité couplé à un système de chauffage plus efficace et économe. En faisant le choix d’un équipement nouvelle génération, vous aurez ainsi la possibilité de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture d’énergie.

Vous devez vous équiper d'une chaudière nouvelle génération ? Découvrez une sélection de nos produits :

[sliderShortcode product1="23" product2="391" product3="300"]

Quelles aides pour financer ces changements ?

Aides financières pour s'adapter au gaz H

Si ce parcours pour une conversion vers le gaz H est obligatoire dans l’ensemble du territoire concerné, les particuliers n’ont pas à gérer ces opérations seuls, et n’ont rien à débourser pour la main-d'œuvre !

En effet, le décret relatif à la conversion du gaz B au gaz H, mis en vigueur dès mars 2016, stipule que des aides financières couvrant "la totalité des coûts supportés par l’acquisition et l’installation de l’appareil de remplacement" seront accordées. Pour cela quelques critères ont été précisés :


🔍
Récapitulatif des aides pour changer ses équipements

Appareils à changer Montants Conditions

Chaudière gaz murale

4 000 euros

D’une puissance inférieure
ou égale à 70 kW

Chaudière gaz au sol

5 000 euros

D’une puissance inférieure
ou égale à 70 kW

Poêle ou insert au gaz

5 000 euros

/

Appareil produisant
de l'eau chaude

1 200 euros

D’une puissance inférieure
ou égale à 70 kW

Radiateur gaz

1 000 euros

/

 

Dans le cas des modifications de réglages ou de détendeur, là aussi, vous n’avez rien à avancer. Si vous laissez GRDF choisir un intervenant pour réaliser ces opérations, l’organisme prend directement en charge les frais.

Si vous souhaitez faire appel à l’artisan se chargeant habituellement de la maintenance et de l’entretien de vos équipements, il suffit de demander un "chèque réglages", en amont, auprès de GRDF, pour le lui remettre à l’issue de son intervention.

Cette distribution d'un nouveau type de gaz, à l'orée 2029, n'entraîne qu'un minimum de contraintes d'un point de vue technique, pour les particuliers. Ce changement n’aura par ailleurs aucune incidence sur votre contrat de fourniture en gaz. Pour que les opérations se déroulent dans des conditions optimales, il vous suffit d'être présent lors de la visite des techniciens. GRDF s’occupe du reste !

 

Vous voulez une chaudière adaptée à vos besoins ?

Demandez conseil à nos experts pour construire votre projet.

Demander un devis
0 Commentaire à propos de « Hauts-de-France : tout savoir sur le changement de gaz naturel »
Laisser un commentaire
Veuillez valider le captcha
Obtenez un devis

Recevez votre devis sur-mesure sous 24h

IZI by EDF collecte ces informations personnelles en vue de vous proposer un devis. Voir notre politique de confidentialité des données.